Palestine occupée

Gaza, carrefour de l'éthique mondiale Socrate en Palestine



Manuel de Diéguez
Lundi 28 Septembre 2009

Gaza, carrefour de l'éthique mondiale  Socrate en Palestine
Introduction
A - Le Titan enchaîné
B - Les nouveaux guerriers de l'intelligence
C - Un électrochoc épistémologique

1 - Comment installer un Etat truqué sur la scène internationale ?
2 - Les dieux infernaux du simianthrope
3 - Que dirait Socrate aujourd'hui ?
4 - Une radiographie de la politique de la torture
5 - Une histoire des tortures sacrées
6 - L'abîme du "connais-toi"

*

Introduction

 
A - Le Titan enchaîné

La semaine dernière, je me suis un peu expliqué sur l'inconscient théologique de la politique simiohumaine et notamment sur le fonctionnement parareligieux de l'encéphale de la démocratie mondiale. Mais comme il se trouve que l'histoire écrite nous raconte quelque six millénaires d'alternance de l'expansion et de la chute des empires, il fallait se décider à prévoir la ruée fatale de la planète de demain vers un affrontement herculéen entre les idéaux rédempteurs et apostoliques dont le mythe démocratique de la Liberté est censé s'inspirer d'une part et la volonté non moins ardente et viscérale des peuples et des nations de s'étendre par le fer et le sang.

Le drame de l'histoire guerrière de notre astéroïde que l'empire américain nous déroule avec ténacité sur les planches du théâtre du monde depuis 1945 nous contraint d'esquisser un premier scannage des mécanismes psychobiologiques qui assurent le fonctionnement mental, puis physique de la religion d'aujourd'hui, mécanisme fondé sur la foi en l'avènement d'un nouveau type de "royaume des cieux". Les Etats-Unis et Israël font un usage conjoint de cette croyance depuis 1947, mais cette alliance forcée et artificielle va connaître des soubresauts et des convulsions mortels, parce que la coalescence entre le messianisme américain et le sionisme guerrier ne conduira la mappemonde qu'à une symbiose périssable de leurs angélismes respectifs. Comment cette collaboration résisterait-elle longtemps à la défense des seuls intérêts et à la promotion exclusive des ambitions politiques du Nouveau Monde?

Jamais on ne verra un empire sacrifier aveuglément son avenir politique sur l'autel éphémère dont Jahvé et le Dieu de Calvin se partagent pour l'instant les senteurs. D'où les efforts titanesques de l'Amérique de John Fitzgerald Kenndy, de Bush senior, puis de M. Barack Obama pour se défaire de ses chaînes et ramener le peuple hébreu dans le giron qui lui avait été tendrement aménagé en 1947, mais dont il était élémentaire de prévoir qu'il s'en évaderait d'un bond pour exercer pendant des générations ses crocs juvéniles, puis de plus en plus aiguisés sur les proies tentantes des alentours.

2 - Les nouveaux guerriers de l'intelligence

Tel est le contexte simianthropologique durable dans lequel la Palestine est appelée à devenir, pour un siècle entier, le cœur battant d'un conflit mondial insoluble entre la politique immémoriale des glaives et les séraphins aux ailes fragiles des démocraties. Le cerveau biphasé de notre espèce se trouvera précipité une fois de plus dans l'arène des gladiateurs: d'un côté, il sera bien impossible de valider un jour la béance irrémédiable entre le règne de la justice et du droit dont les républiques professent les béatitudes depuis Périclès et l'expansion territoriale invalide par nature dont Washington et Tel-Aviv se disputent les symboles et les sceptres.

Verrons-nous donc reparaître le même type d'intellectuels désespérés par les crimes et les carnages du monde qui, tels Stefan Zweig, se suicideront en samouraïs de leur impuissance, mais aussi de leur ignorance au spectacle de l'inexorable agonie de l'Europe de la pensée, ou bien une race nouvelle de guerriers de l'intelligence verra-t-elle le jour? Mais alors, comment déchiffreront-ils les secrets du destin des armes et des songes de la démocratie mondiale? Disposeront-ils d'une science d'experts de l'impérissable mieux armée et plus profonde que celle de la génération antérieure à la seconde guerre mondiale, qui était davantage confite en dévotions culturelles qu'armée du scalpel des fils de Darwin et de Freud?

C'est dans cet esprit que j'ai imaginé la possibilité de rédiger un appel provisoire des philosophes d'avant-garde de l'Islam et de l'Occident, afin qu'ils tentent de donner courage et confiance au peuple et aux intellectuels palestiniens encore privés des scalpels et des bistouris de la raison de demain. Car le monde entier est sur le point de découvrir que l'empire américain en tant que tel ne sera jamais en mesure de se légitimer aux yeux du droit international, donc de se rendre compatible avec l'éthique universelle dont il se réclame, et cela pour le motif simple et évident que la notion d'empire ne répand pas des effluves compatibles avec ceux qui émanent des principes juridiques et moraux dont ce régime politique est condamné à se réclamer sur la scène internationale. L'odeur de son illégitimité originelle, Washington la partage donc avec celle du peuple de conquérants que Jahvé est censé avoir armés.

Vous me direz que le hiatus entre l'évangélisme politique et l'histoire a subi l'épreuve de vingt siècles de christianisme et que les prie-Dieu de la démocratie n'ont pas de raison de se montrer moins durables que ceux du Saint Siège. Ce serait oublier que le règne temporel du Vatican n'est plus qu'un souvenir et que le catholicisme a cessé de produire des philosophes marquants depuis la mort de Hegel en 1830. Une religion qui ne produit plus de penseurs sérieux depuis cent quatre-vingts ans doit etre déclarée cérébralement défunte. Mais l'esprit ne meurt pas avec l'encéphalogramme plat d'un clergé: au contraire, le monde attend la nouvelle " Lettre aux Romains" d'une hostie de l'esprit.

Qui peut croire que le souverain pontife du sacerdoce planétaire de la démocratie dont le trône est à Washington survivra aux Luther modernes de la Liberté qui s'attaqueront au trafic des indulgences auquel se livrent les nouvelles capitales de Curie deux siècles seulement après leur nativité? Qui peut croire qu'au siècle des images et de l'instantanéité de l'information, la planète se convertira à une démocratie mondiale des cierges et des signes de croix? Bien plus, les philosophes à venir mettront en évidence les ressorts transecclésiaux de l'histoire de l'esprit et du génie des civilisations.

Mais pour mettre sur la table les cartes respectives de la raison européenne et de l'Islam de demain, il faut une anthropologie en mesure de rendre compte des fondements psychobiologiques des perversions du sacré qui scindent l'encéphale de notre espèce schizoïde entre le réel et des mondes imaginaires tour à tour patelins et cruels. Ce sera l'objet d'une analyse ultérieure des ressorts d'un "spirituel" rebelle aux bons de caisse de la piété. Aujourd'hui il importe seulement de déblayer le terrain des fausses dévotions en posant la question centrale de savoir quelles sont les relations politiques que le simianthrope entretient avec la torture et dont il charge ses trois dieux uniques de les illustrer sur le mode confessionnel et théologique.

3 - Un électrochoc épistémologique

Certes, les Etats-Unis ne sauraient se trouver condamnés par un tribunal de la conscience universelle des démocraties à régresser au rang d'un Etat parmi d'autres si les parfums vertueux de l'île d'Utopie de Thomas More fleurent la malodorance des fuyards de la nuit animale. Et puis, même s'il devenait possible de mettre un terme à l'expansion messianique d'Israël et de reconduire ce guerrier à sa niche de 1967, ce miracle ne résoudrait pas la question de l'impossibilité absolue de jamais légitimer après coup et de guerre lasse le retour massif et meurtrier des fils de Moïse en Palestine - retour suivi de l'extermination massive des autochtones depuis soixante ans. Même si les pestilences de cette morale des fauves devait bénéficier de l'aval de la planète entière des démocraties ensauvagées par leurs propres juristes, il sera exclu que les philosophes des deux civilisations entérinent lâchement des puanteurs qui leur retireraient de surcroît et à jamais toute légitimité socratique, tant aux yeux de leur propre conscience qu'à ceux de la postérité.

Mais qu'en sera-t-il de la classe des accoucheurs de la raison de demain s'ils ne sauraient ni se constituer en une classe sacerdotale, ni s'exiler en quelque Thébaïde, ni s'enfermer dans les monastères, ni sombrer dans un nihilisme sans remède ? Décidément, ce sera un grand privilège spirituel pour la Palestine d'apprendre que ses souffrances feront d'elle le nouveau sépulcre à délivrer des mains des infidèles. Mais encore faut-il réinventer le saut hors de la mort qu'on appelle la philosophie .

*
 

 
1 - Comment installer un Etat truqué sur la scène internationale ?

Dans une leçon précédente, je vous ai enseigné que l'esprit des lois s'apprend sur les bancs de l'école, mais que vous ne comprendrez le droit qu'à la lumière de la politique de la France et du monde et que vous êtes des fils de la République nés pour vous initier aux affaires de cette terre dès votre plus jeune âge.

- A propos de la bombe nucléaire de l'Iran, Esquisse d'une théorie générale de l'inconscient religieux du cerveau des démocraties, 21 septembre 2009 (Sections, Qu'est-ce que Philosopher et Regards sur le Proche et le Moyen-Orient)

Aujourd'hui je vais tenter de soumettre à votre réflexion de citoyens en herbe une illustration planétaire de cette évidence, parce que vous allez vivre quelques semaines intenses au cours desquelles vous découvrirez qu'un Etat né invalide par l'effet d'une malédiction attachée à l'illégitimité de sa naissance se trouvera empêché de laisser un Etat véritable s'asseoir à ses côtés, parce qu'il se trouvera condamné d'avance soit à disparaître dans le cas où il tenterait de s'imposer le devoir de respecter les fondements du droit international public, soit à imposer de force à son voisin la même mascarade juridique qui lui donne sa fausse ossature. Voyez comment les Etats-Unis et Israël tentent vainement de paraître porter sur les fonts baptismaux un "véritable Etat palestinien", alors que, dans le même temps, ils entendent bien refuser tout net à ce simulacre d'Etat le statut et les attributs naturels et traditionnels qui seuls le valideraient aux yeux du droit international en vigueur, puisqu'ils lui demandent rien de moins que de s'abstenir de revendiquer des frontières et de renoncer d'emblée à se proclamer souverain.

Comment des démocraties, même devenues componctieusement pastorales sous la houlette de Washington depuis 1945 peuvent-elles se ruer dans l'absurdité de demander à la Palestine de s'affubler de tiares de carton, afin qu'Israël puisse donner de l'épaisseur au vide juridique qui l'habite? Voyez maintenant combien, en revanche, une politique durable et un droit reconnu sont voués à se légitimer réciproquement afin que les nations puissent devenir des acteurs de l'histoire du monde; et voyez combien les Etats dépourvus de fondements juridiques, donc universels parce que moraux, sont condamnés de nos jours à disparaître rapidement en raison de leur invalidité originelle. D'abord, il sera impossible à des pseudo Etats de ce genre de tenter de se donner une capitale qu'ils se partageraient gentiment. Ecarquillez les yeux, bonnes gens, au spectacle de mimes qui va se dérouler sous vos yeux; car les attifements des marionnettes sont utiles à l'apprentissage non seulement de l'histoire et de la politique, mais de l'éthique des nations civilisées à l'heure où Gaza deviendra le cœur saignant du monde.

2 - Les dieux infernaux du simianthrope

Sachez, les enfants, que la plus haute philosophie s'est toujours fait une rampe de lancement de la faiblesse d'esprit du monde des adultes. La dernière en date des sottises de vos aînés vous conduira à réfléchir sur les relations que les trois dieux actuellement régnants entretiennent avec la torture sur la terre et dessous. Longtemps l'éducation nationale a suffi à assurer votre éducation; mais maintenant, vous ne deviendrez jamais ni des citoyens européens, ni une génération éclairée à l'échelle de la planète si vous n'êtes pas informés des enjeux d'une politique mondiale que l'anthropologie critique vous apprendra à déposer sur les plateaux de la balance à peser les civilisations. Car la connaissance réelle de ces enjeux passe par la spectrographie du cerveau du simianthrope; et ce scannage-là exige l'examen de l'encéphale des dieux d'hier et des trois derniers arrivés, dont chacun se croit unique.

Mais bientôt le camp de concentration en plein air de Gaza deviendra le laboratoire mondial dans lequel nous observerons le fonctionnement du cerveau de notre espèce et de ses idoles; car cette ville martyre servira de déclencheur irremplaçables des retrouvailles de l'islam d'Avicenne, le philosophe-médecin, avec les descendants décérébrés d'un certain philosophe français qui inspecta notre boîte osseuse et dont le Discours de la méthode parut en latin en 1636 et en gaulois en 1637. Or, près de trois siècles après la parution de cet illustre traité du bon sens, les trois dieux uniques qu'adorent encore vos parents se chamaillent toujours sur de nombreux points de leurs théologies respectives. Mais ils continuent sans sourciller de se livrer à leur championnat du monde de la torture dans l'arène des souterrains où leur rivalité n'est pas sujette à controverse entre eux, tellement leur sainte justice use des mêmes rôtissoires dans les profondeurs de la terre.

Quelle chance que celle de votre génération ! Vous réconcilierez les philosophes du monde entier avec leur mission la plus socratique, celle de se pencher sur les fours crématoires qui servent de miroirs aux dieux infernaux qu'adore encore notre espèce! Sachez que les épreuves auxquelles la Palestine se trouve dévotement soumise sous le ciel des trois tortionnaires des nues devant lesquels notre espèce s'agenouille serviront de levain à un humanisme d'une haute impiété spirituelle, sachez que cette tragédie mettra entre vos mains les armes de l'intelligence à venir de l'humanité, sachez que l'islam de la raison aidera l'Occident à retrouver le chemin de sa vocation la plus divine, celle qui faisait dire à Aristote: "Socrate s'est surtout occupé de la morale".

Depuis lors, la philosophie se divise entre deux empires, celui qui se prend les pieds dans le tapis à arpenter en vain le cosmos et celui des spéléologues d'une espèce livrée au vide de l'immensité.

3 - Que dirait Socrate aujourd'hui ?

Le Hamas rappelle qu'il est contraire aux principes éternels du Coran d'installer par la volonté d'une loi internationale contrefaite, puisque fondée sur le reniement de ses propres principes, une population de guerriers en provenance du monde entier et de les faire débarquer les armes à la main sur le territoire d'un peuple innocent afin de l'exterminer froidement ou de le chasser à coups de fouet de ses terres. Mais la barbarie du péché originel de la démocratie mondiale se trouve condamnée à son tour et avec la dernière vigueur par toute l'aile pensante de la planète dont les idéaux et l'éthique se réclament de la légitimation des droits innés et universels de l'humanité et d'abord du principe de la liberté des nations de disposer souverainement d'elles-mêmes.

Que se passerait-il si une phalange de philosophes musulmans et européens lançait d'un seul cœur et d'une même voix un encouragement et une exhortation aux Palestiniens dont les termes seraient à peu près les suivants?

"On ne fonde pas l'histoire véritable des lois sur les faux apprêts d'une nation de parjures, on n'intronise pas un peuple dans une communauté mondiale des hypocrites de la Liberté, on ne demande au tribunal international d'une justice et d'une liberté infidèles à leur propre loi de réclamer de la planète dite des droits de l'homme et du citoyen une apostasie qu'une décennie suffirait à flétrir, on ne bâtit pas un Etat sur le déshonneur de ses habitants. Vous êtes devenus les gardiens des principes fondateurs de la démocratie sur les cinq continents. Si vous deviez accepter de trahir la patrie de vos aïeux, nos deux civilisations s'en trouveraient détruites jusque dans les fondements de leur éthique et de leur philosophie du droit.

"Vous êtes devenus l'enjeu des valeurs fondatrices de la conscience universelle et de l'intelligence politique du monde. N'acceptez jamais qu'on daigne vous accorder la grâce de vous élever au rang d'un Etat doté du bout des lèvres d'une pseudo souveraineté dont on brandirait bien haut les affutiaux sous vos yeux; car une nation de ce genre fonderait votre dignité morale et politique sur une confession de foi caduque ab origine et par définition, puisqu'elle vous aurait été extorquée par les faux dévots de la démocratie. Comment la prétendue légalité de votre nouvelle patrie reposerait- elle sur la honte qui résulterait de votre lâche acceptation d'une dépossession définitive de la majeure partie du territoire de vos ancêtres, alors que vous en demeurez les propriétaires à titre tellement inaliénable qu'Allah lui-même ne saurait disposer de l'autorité d'abolir ses propres lois ?

"Gardez courage, Clio vous a placés à la croisée des chemins de la droiture d'esprit du monde, gardez confiance, jamais un avenir durable ne se bâtira sur l'abaissement d'une servitude sanctifiée par de fausses dévotions."

Si des penseurs de l'islam et des juristes occidentaux signaient une exhortation au peuple palestinien à ne pas se frapper d'infamie, qu'adviendrait-il des relations que les philosophes des deux civilisations entretiendraient entre leurs éthiques sommitales? Un dialogue vivant naîtrait-il de leur regard commun sur l'homme et sur l'histoire ? Mais pour que cette initiative se révèle heuristique, il faudrait un courage partagé par les interprètes des trois religions du Livre, celui de débattre dans un même esprit du statut de la raison de demain, de la nature de l'intelligence dont dispose actuellement notre espèce et de la définition même du mot " vérité " dont les évadés de la zoologie font, pour l'heure, un usage pervers et corrompu dans les basses et les moyennes régions de l'atmosphère.

4 - Une radiographie de la politique de la torture

Voici les faits qui pourraient commencer de vous conduire dans les profondeurs du tragique où la vérité vous présente ses crocs et commence d'ouvrir toute grande sa mâchoire : j'ai lu dans Le Monde du 6 septembre 2009: "Le Ministre de la justice des Etats-Unis publie un rapport officiel qui lui a donné la nausée: une dizaine d'agents de la CIA pourraient être poursuivis." Le débat sur la moralité et sur l'immoralité de la politique que nous attribuons à nos trois dieux uniques se placerait-il tout autant au cœur de la géopolitique d'aujourd'hui que du temps de Socrate? Car le patriotisme ne saurait se révéler pieux au motif que la foi est utile aux nations dans la guerre ? Mais, dans ce cas, la question de la nature des idoles refait surface : quelle est la moralité du personnage international que nous appelons "Dieu"? Pourquoi Socrate s'interrogeait-il obstinément sur l'éthique de Zeus, pourquoi se demandait-il sans cesse si les dieux sont de fieffés commerçants et s'ils sont intéressés au premier chef à recevoir des cadeaux ridicules sur leurs autels?

Le courage nouveau auquel la pensée d'aujourd'hui vous appelle vous conduira à peser à son tour l'immoralité du ciel triphasé avec lequel le simianthrope continue in petto d'entretenir un commerce rentable. Ce sera de vous que l'Islam et l'Occident apprendront la vaillance d'écarquiller les yeux sur l'immoralité les trois divinités demeurées en lice sous nos yeux. Souvenez-vous que seule son audace socratique a permis à Nietzsche d'écrire que le christianisme périra de l'immoralité de sa divinité. Ayez à votre tour la témérité évangélique, coranique et isaïaque de jeter demain à la face de la planète la question des relations que notre civilisation si fière de porter la panoplie des théologies de ses trois dernières idoles entretient avec la torture. Vos aînés ont placé Guantanamo au cœur de l'histoire du monde depuis huit ans. Quel est le profit politique que les Etats d'aujourd'hui retirent de leur pratique officielle de la torture ? Dis-nous, Socrate, ce que tu penserais d'une philosophie qui se prétendrait socratique, mais qui n'aurait en rien appris à radiographier le monde à ton école? Conduis-nous par la main en direction des souterrains concentrationnaires du sacré.

5 - Une histoire des tortures sacrées

Certes, les morts que les amiraux athéniens victorieux aux Iles Arginuses avaient négligé d'enterrer subissaient la torture d'errer à jamais dans l'Hadès ; mais leurs tourments étaient loin d'égaler ceux dont nos trois idoles se rassasient maintenant. Et puis, ces amiraux ont été condamnés à mort par le peuple athénien pour avoir réservé un sort aussi misérable à des patriotes morts au champ d'honneur, alors que les tourments infernaux dont se nourrit désormais la piété du monde ont bondi de dessous la terre pour débarquer sur notre astéroïde de la Liberté. Songez, mes enfants, qu'Israël torture des enfants sous la douteuse attention d'un médecin consentant à ces pratiques. Savez-vous que cet Etat se livre à un trafic fort rentable avec les "dons" d'organes qu'il prélève sur les cadavres de l'ennemi et qu'il revend au plus haut prix, parce que les Israéliens refusent, hélas, de prolonger la vie de leurs co-religionnaires au prix du cadeau même bien rémunéré aux vivants, de leurs organes après leur propre trépas? Savez-vous qu'une civilisation moins cruelle que la nôtre et qui ne torturait pas encore ses morts sous la terre ménageait également davantage les vivants que nos trois dieux uniques, qui ont inventé, eux, le rôtissage éternel des trépassés?

Ce sont vos ancêtres qui, aux côtés de leurs idoles, jugeaient nos tourments posthumes indispensables à la piété de leurs confessions de foi, ce sont vos ancêtres qui s'accordaient dévotement sur la cuisine infernale de leurs dieux. Dis-moi, Socrate, pourquoi avons-nous progressé jusqu'à nous fier à une religion spécialisée dans la fabrication des instruments de torture les plus raffinés, pourquoi adorons-nous un génocidaire expert en inondations et spécialisé dans les crémations souterraines ? Apprenons à nous regarder dans ce miroir-là. Qu'en est-il du miroir de leur vérité politique dans lequel les chrétiens, les musulmans et les juifs se mirent depuis deux mille ans si leur image se réfléchit dans la galerie des glaces de leur enfer?

Le blasphémateur athénien a refusé de condamner à mort les amiraux impies. Il ne partageait donc pas l'éthique du civisme que réclamaient des citoyens dont les cadavres flottaient sur la mer. Peut-être savait-il que le Zeus des Athéniens allait passer de l'ignorance à la cruauté. Dites-vous, mes enfants, que la noblesse et l'indignité du simianthrope sont la mesure de la noblesse et de l'indignité de ses idoles.

6 - L'abîme du "connais-toi"

Si une radiographie simianthropologique de la pastorale de la torture que l'islam et le christianisme se partagent et qui met les deux civilisations à l'école des cruautés de leurs empires infernaux pouvait vous conduire à retirer aux trois sauvages du ciel leurs saintes chambres de tortures, quel élan nouveau votre courage donnerait à la réflexion mondiale sur la dignité du peuple palestinien et sur les fondements de son futur Etat! Car, dans ce cas, vous vous souviendrez de ce qu'aux yeux de Socrate, la philosophie était la science du courage de l' intelligence; et vous vous verrez contraints de demander aux mythes religieux en général et aux trois monothéismes en particulier: "Qu'en est-il de la vie spirituelle que la planète de notre abaissement dans la torture attend de nous aujourd'hui?"

Décidément, nous avons emprunté un chemin encore si peu fréquenté de l'histoire de notre encéphale que n'y avons rencontré âme qui vive. Mais un appel commun des penseurs de l'islam, du christianisme et du judaïsme au grand Athénien aidera la simianthropologie de demain à découvrir la signification de la sainteté que nous accordons aux tortures éternelles des morts - sainteté qui nourrit encore les trois théologies de la justice auxquelles notre idole pseudo unifiée accroche ses guenilles . Et voici que le chemin de l'avenir de la pensée mondiale nous reconduit tout droit à Gaza où un million six cent mille hommes, femmes et enfants se trouvent exposés en plein air et torturés au grand jour. Comment se fait-il que l'humanité entière assiste à ce spectacle sans se faire de souci pour si peu? Comment se fait-il que ce miroir-là de nous-mêmes et de la sainteté de nos trois Zeus soit devenu international sans que nous demandions à Socrate de nous conduire au plus profond de l'abîme du "connais-toi" des Athéniens d'aujourd'hui?

La pensée la plus profonde de Pascal est celle-ci: "Les grandes pensées viennent du cœur". C'est dire que, sans le cœur, l'intelligence est aveugle, c'est dire que le cœur conduit l'intelligence dans les profondeurs du singe parlant, c'est dire que toutes les révolutions de l'intelligence sont celles du cœur. Si vous ne voulez plus de l'encens du dieu des tortures, donnez-vous en un autre et demandez à son cœur d'ouvrir les yeux de votre raison. Qu'ont fait les prophètes, sinon de changer la morale de la divinité nauséabonde de leur temps ? Et comment s'y sont-ils pris ? Ils n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère : ils l'ont bâtonnée et tabassée à plaisir. La Palestine sera la nouvelle terre des prophètes. De ce sol jaillira un autre Isaïe, qui tuera les trois dieux des tortures. Mais au précédent, Isaïe ne faisait-il pas dire déjà: "Vos mains dégouttent de sang sur mes parvis, vos sacrifices, je les ai en horreur "?

Vous fixerez à la philosophie mondiale de demain l'heure de son rendez-vous avec Socrate dans le jardin des supplices de Gaza."
Le 28 septembre2009

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/moyen_orient/carrefour.htm http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/moyen_orient/carrefour.htm



Dimanche 27 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par josé le 28/09/2009 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfois les étapes de la vie vous mènent a vous posez des questions essentielles et vital. Dans ce sens, mes pensées, mon inconscient et ma mémoire ont forgés en moi une philosophie anarchique, ma modeste philosophie intérieure si je puis dire.
Je me découvre comme le plus communs des mortels dans votre grande Oeuvre philosophique, votre pensée sur l'humanité et le résultat élucider de nos comportements moutonnier au fil de notre temps révolu et cyclique, tout cela dans l'espoir toujours de vivre tous en Paix sur notre paradis terrestre en cause de perdition, si...? Merci encore de vos quelques mots qui écartent encore plus les oeillères de ma frustration intime et innée. Pourquoi n'enseigne t-on pas la philosophie égyptienne à nos enfants?
Nos médias puissants banalisent trop la mort, alors qu'elle est tant vénérer par l'homme.
Restons simple et humble sur notre paradis envenimé, notre dieu à chacun et la philosophie de notre intelligence pour vivre unis et en Paix..

2.Posté par Alif le 29/09/2009 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Texte rare par sa qualité,il est trés conseillé aux alterinfonautes de le lire et le relire s'il le faut car c'est une reflexion philosophique de haut niveu de la part de Mr De Dieguez

Les israeliens veulent faire croire au monde qu'ils n'ont pas de constitution,ce qui est faux,ils sont bel et bien doté d'une constitution virtuelle soit elle,qui comportent un et unique
commandement et non pas dix: le droit international et l'etique comme les frontiéres géographiques n'engagent que les cons.
ce qui leurs permet de dilater où il veulent et de se comporter comme il veulent,mais tout ça n'est pas surprenant,mais que peut-on espérer d'un etat illegitime et incompatible avec le droit internatioanl ? que des crimes .


3.Posté par URGENCE le 04/10/2009 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

URGENT:
EN CE MOMENT MÊME LES FORCE D’OCCUPATION SIONISTEs ENCERCLENT DES
PALESTINIENS DANS LA MOSQUÉE D’AL AQSA ET TIRENT SUR CEUX QUI SONT
RESTÉS DEHORS!!!! [Message à relayer un maximum pour atteindre les médias, on compte sur les LBS, Alterinfo, LAS ...etc pour faire passer le message et créer une onde]

4.Posté par souad le 04/10/2009 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis un certain temps, j' ai la conviction, que le peuple Palestinien se battait pour notre liberté à tous.
Encore une fois, M.Manuel de Diéguez, confirme mon intuition.
Merci de nous rafraichir la mémoire de temps en temps, avec vos chroniques, qui expliquent des intuitions qu'on ose s'avouer et de les confirmer.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires