Palestine occupée

Gaza : appel à une chaîne humaine lundi contre le blocus israélien



Lundi 25 Février 2008

Gaza : appel à une chaîne humaine lundi contre le blocus israélien
La population de la bande de Gaza a été appelée à former lundi une chaîne humaine pour protester contre le bouclage total imposé par Israël a rapporté dimanche un correspondant de l’AFP.

Le Comité populaire contre le siège de Gaza (PCAS), un groupe politique indépendant dirigé par le député palestinien Jamal Al Khadouri, a appelé à former "une chaîne humaine de Rafah à Beit Hanoun contre le blocus", soit environ 50 km le long de la route principale de Gaza du point de passage de la frontière égyptienne au sud au poste-frontière israélien au nord.

Le PCAS a été à l’origine d’une grève du commerce samedi sur le même thème, censée s’inscrire dans le cadre de manifestations à travers le monde, selon ce groupe. Le Hamas avait donné publiquement son appui à cette grève tout en soulignant qu’il n’en était pas l’organisateur.

L’armée d’occupation se prépare quant à elle à faire face lundi à une foule de Palestiniens de Gaza se dirigeant vers le territoire israélien, selon la radio militaire. Les responsables militaires craignent que la chaîne humaine ne se mue en une telle marche avec le soutien en sous-main du Hamas, selon cette source.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de l’armée d’occupation a indiqué que celle-ci était "prête à faire face à toute manifestation qui serait organisée par les Palestiniens", sans donner plus de précision. La police de l’autorité d’occupation a, de son côté, "placé ses forces en alerte dans le sud du pays pour parer à toute éventualité", a indiqué à l’AFP, son porte-parole, Micky Rosenfeld.

Selon le quotidien Haaretz, des responsables de l’autorité d’occupation redoutent que l’armée ne soit contrainte de réprimer durement les Palestiniens participant à une telle manifestation et fasse de nombreuses victimes parmi la foule.

Pendant dix jours, jusqu’au 3 février, plusieurs centaines de milliers de Palestiniens s’étaient rués sans contrôle en territoire égyptien pour se ravitailler en passant par des brèches ouvertes à l’aide d’explosifs et de bulldozers dans le mur marquant la frontière à Rafah.

Ces passages avaient finalement été refermés par l’Egypte et le Hamas. Depuis, des désaccords persistent sur la façon dont la frontière doit être gérée. L’autorité d’occupation a renforcé le bouclage de la bande de Gaza, décrétée en septembre "entité hostile".

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Lundi 25 Février 2008


Commentaires

1.Posté par natacha le 25/02/2008 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je trouve cela vraiment triste et je me sens concernée parce que mon père est palestinien donc la moitié de ma famille se trouve là-bas. La réalité c'est que "tout le monde" s'en fout, c'est un peuple qui dérange, un peuple à qui on a pris la terre, soit ce que je souhaite c'est que les choses se règlent sans plus de sang, qu'une révolution culturelle se produise et qu'on détruise ce mur de l'appartheid qui a même séparé des familles, voilà. Je suis persuadée que sans les politiques, les gens vivraient côte à côte et en paix, enfin j'ose le croire

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires