Palestine occupée

Gaza : Les coupures d’électricité sont un châtiment collectif, donc illégal


Dans la même rubrique:
< >


aloufok.net
Jeudi 8 Novembre 2007

Gaza : Les coupures d’électricité sont un châtiment collectif, donc illégal
La Cour suprême israélienne a suspendu mercredi et pour au moins une semaine le projet du gouvernement de couper à nouveau l’électricité dans la Bande de Gaza pour tenter de faire cesser les tirs de roquette sur le nord du pays.

Dix organisations de défense des droits de l’Homme contestaient la décision du gouvernement, arguant de ce qu’il s’agissait d’un châtiment collectif, donc illégal, le territoire côtier dépendant d’Israel pour la plus grande partie de son électricité et de son carburant.

Selon l’une des organisations, Gisha, la Cour a donné une semaine à l’Etat pour répondre et une autre aux organisations pour répondre à leur tour. Gisha estime que dans l’intervalle, Israël ne mettra pas ses menaces à exécution.

En septembre, à la suite de la prise du contrôle du territoire à la mi-juin par le Hamas, l’autorité d’occupaion a déclaré la Bande de Gaza "entité ennemie", ce qui ouvre la voie à des sanctions économiques.

Aujourd’hui, ce ne sont plus les attentats-suicide mais les tirs de roquettes quotidiens qui préoccupent le gouvernement d’Ehoud Olmert. Ils tuent rarement et causent peu de dommages matériels mais font peser une mena ce constante sur des milliers d’habitants forcés de se réfugier dans des abris plusieurs fois par jour.

En suspendant ponctuellement la fourniture d’électricité ou de carburant, l’autorité d’occupatio espère amener les Palestiniens à faire pression sur les résistants pour qu’ils cessent les tirs. Le gouvernement affirme qu’il ne s’agit pas d’un châtiment collectif mais des conséquences de son retrait de 2005 de la Bande de Gaza.

2 - Les colons monteraient des mobile homes en Cisjordanie

Des colons en Cisjordanie agrandissent leurs colonies en construisant clandestinement des mobile homes, annonce le mouvement pacifiste "La Paix Maintenant". L’association israélienne fait cette révélation dans un rapport publié à quelques semaines de la conférence de paix d’Annapolis, dans le Maryland.

"La Paix Maintenant" accuse les colons, qui n’ont pas le droit de faire venir de caravanes dans leurs implantations illégales de Cisjordanie, de les avoir introduites clandestinement en pièces détachées pour les assembler sur place.

"Si nous voulons une solution à deux Etats, alors nous ne pouvons pas continuer à étendre les colonies", a déclaré Yariv Oppenheimer, directeur de l’association pacifiste, à Reuters. "Chaque jour, il devient un peu plus difficile de parler des frontières."

En vertu de la "feuille de route" de 2003, Israël s’est engagé à évacuer les colonies illégales construites après mars 2001, date de l’arrivée au poste de Premier ministre d’Ariel Sharon. Selon Peace Now, seules quatre ont été entièrement démantelées à ce jour.

Le groupe ajoute avoir constaté l’installation de mobile homes clandestins dans plusieurs anciennes colonies.

De plus, selon ce document, des constructions de bâtiments approuvées par le gouvernement se poursuivent dans 88 colonies des deux côtés de la clôture de séparation.

L’association de colons Yesha, qui s’oppose à toute cession de territoire aux Palestiniens, a confirmé l’agrandissement de colonies et affirmé que les constructions se poursuivraient.

Selon des statistiques du gouvernement reprises par "La Paix Maintenant" dans son rapport, le nombre de colons en Cisjordanie a augmenté de 5,8% lors du premier semestre de 2007, s’établissant à 267.500. Cette hausse est plus de trois fois supérieure à la croissance de la population israélienne.

"Le rapport de ’La Paix Maintenant’ montre que la colonisation va bon train et ne s’arrêtera pas avant un moment", a déclaré le porte-parole de Yesha dans un communiqué.

3 - Isolé du reste du monde, le Hamas veut construire un "Hollywood" palestinien

Le Hamas, à la tête d’une Bande de Gaza isolée et à court de fonds, projette de construire une cité de production cinématographique pour 200 millions de dollars (140 millions d’euros). Ce "Hollywood" palestinien servirait à attirer des touristes, mais également à asseoir le contrôle du mouvement sur le territoire côtier qu’il a pris par les armes en juin dernier.

Les responsables du Mouvement de la résistance islamique n’ont pour l’heure réussi à rassembler qu’une fraction de la somme nécessaire à ce projet, alors que l’économie gazaouïe est aux abois et que la population arrive tout juste à se nourrir, en raison des sanctions israéliennes et internationales.

Le journal du Hamas "Felastine" ("Palestine") a cependant rapporté que le mouvement envisageait une cité luxueuse, une sorte de Hollywood palestinien, avec des studios de production et de graphisme, des liaisons satellite, des jardins, des fontaines, un centre de divertissement pour les enfants et plusieurs cafés et restaurants.

On y trouvera également des reproductions de villages semblables à ceux que les Palestiniens avaient dû quitter à la fondation de l’Etat d’Israël, en 1948, ajoute cette publication officielle, qui cite le responsable du projet, le parlementaire du Hamas Fathi Hamad.

Selon ce dernier, les autorités de la Bande de Gaza n’ont réuni qu’un million de dollars (700.000 euros) pour l’instant. Il s’est cependant dit confiant que le reste de l’enveloppe pourrait être recueilli auprès de donateurs locaux et à l’étranger.

Le Hamas a lancé une chaîne par satellite l’année dernière, et des militants ou sympathisants gèrent également cinq sites d’information sur Internet, ainsi que deux journaux et une chaîne de radio.

Le premier film que le mouvement islamiste prévoit de tourner devrait s’inspirer d’un des sept livres écrits par l’un de ses dirigeants à Gaza, Mahmoud Zahar. On doit notamment à ce dernier le roman "Jolie femme", paru en 1980.

Un autre film serait consacré à Izzedine al-Qassam, célèbre prêcheur qui avait pris la tête d’une révolte dans les années 30 contre les Britanniques et les Juifs. L’aile militaire du Hamas porte le nom de cette figure charismatique.

http://www.aloufok.net


Jeudi 8 Novembre 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires