Conflits et guerres actuelles

GW. Bush veut poursuivre la présence militaire américaine en Irak


Le président américain GW Bush a rejeté la demande des démocrates qui souhaitent un retrait des troupes américaines d’Irak prétendant qu’une telle décision aboutirait à la formation d’un Etat terroriste au cœur du Moyen-Orient riche en pétrole.


IRIB
Vendredi 18 Août 2006

GW. Bush veut poursuivre la présence militaire américaine en Irak


Le président américain s’est une fois de plus, lancé dans ses justifications et prétendu que l’Irak constituait le principal front de la lutte contre le terrorisme. Chaque fois que le bilan de l’administration Bush est critiqué en Irak ou qu’elle sent le besoin de créer une atmosphère sécuritaire en vue d’appliquer ses programmes néo-conservateurs, GW Bush monte au créneau et met tout de suite en avant ce fameux prétexte de la lutte anti-terroriste.

Les perspectives d’une défaite des républicains aux législatives partielles du mois de novembre prochain, conduisent le président Bush à recourir à sa principale stratégie de campagne électorale répétitive d’ailleurs, sur la lutte contre le terrorisme et la poursuite de l’occupation de l’Irak. Ils est d’ors et déjà fort possible qu’à l’approche des législatives partielles du Congrès américain, les attentats terroristes s’intensifient en Irak. D’autant plus que de nombreux rapports font état de la collusion entre l’ambassadeur des Etats-Unis en Irak, les services de renseignements américains, les anciens officiers du régime déchu et les terroristes. La poursuite de l’insécurité et des violences en Irak est le principal prétexte pour continuer et prolonger l’occupation.

C’est la raison pour laquelle la propagande américaine s’y concentre sur la crainte d’une guerre civile et des violences ethniques. Le Pentagone prétend que le gouvernement irakien n’est pas en mesure d’assurer à lui seul la sécurité du pays et il refuse ainsi de laisser les responsabilités liées à la sécurité aux Irakiens. En outre le Pentagone a l’intention d’augmenter le nombre des militaires américaines en Irak. C’est par conséquent fort de ces appuis que le président Bush évoque la nécessité de prolonger la présence militaire américaine en Irak. Mais les justifications de M. Bush ne sont que des prétextes qu’il a déjà utilisés pour envahir ce pays. Il a ordonné l’intervention contre l’Irak pour soit disant y trouver des ADM. Aujourd’hui c’est le tour de la lutte anti-terroriste de servir de prétexte à la prolongation de l’occupation. Ceci dit, il faut poser la question suivante à M.Bush : « Si comme vous le prétendez l’Irak est le foyer du terrorisme international, alors à qui la faute ? ».


Vendredi 18 Août 2006


Tags : irak, usa

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires