Politique Nationale/Internationale

GREG PALAST : EN MATIÈRE D’ÉLECTIONS LES ETATS-UNIS SONT UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE


"Cela signifie que des millions, oui, on parle de millions d’électeur, vont se retrouvés privés de leur droit de vote, comme si nous vivions dans une république bananière ou une quelconque dictature du Tiers-Monde."


Jeudi 16 Octobre 2008

"From way up in heaven, I wonder if we look like a nation of Christians – or an empire of Romans. " - Greg Palast
"From way up in heaven, I wonder if we look like a nation of Christians – or an empire of Romans. " - Greg Palast
[BuzzFlash - Grégoire Seither - 14/10/2008]
BuzzFlash: Vous enquêtez sur le efforts coordonnés et vigoureux du Parti Républicain pour éliminer et voler des votes depuis l’élection trafiquée de 2000. Avec Robert Kennedy Jr., vous venez de terminer un documentaire pour la BBC qui présente la gamme des méthodes et astuces que le Parti Républicain à mis en place pour manipuler l’élection de 2008. Est-ce que vous pouvez résumer les méthodes employées par ce parti, avant les élection, pour faire rayer des registres électoraux des personnes soupçonnées de ne pas voter Républicain, pour leur interdire l’accès aux urnes et pour empêcher que les voix des électeurs non-Républicains ne soient pas comptées après la fermeture des bureaux de vote.

Greg Palast: J’espère que vous avez l’estomac bien accroché. Prenons un exemple : - L’Etat du Colorado est un “swing state” qui peut faire basculer le résultat final. Dans cet Etat, nous avons découvert que le Secrétaire d’Etat, membre du Parti Républicain, a fait rayer des registres électoraux près de 20% des électeurs, soit un électeur sur cinq. Cette purge massive s’est faite sans aucune information publique, par une simple décision administrative. Dans un autre “Etat pivot”, le Nouveau Mexique, lors des primaires de février dernier, un électeur Démocrate sur neuf a découvert que son nom avait été effacé des registres électoraux par les autorités locales. Le superviseur des élections mandaté pour le Comté de San Miguel - qui avait lui aussi été effacé des registres - a déclaré qu’il n’avait aucune confiance en l’administration de l’Etat pour qu’elle résolve ce problème avant les élections. Cela signifie que des millions, oui, on parle de millions d’électeur, vont se retrouvés privés de leur droit de vote, comme si nous vivions dans une république bananière ou une quelconque dictature du Tiers-Monde.

Et qui sont ces électeurs privés de leur droit de vote sans raison valable ? Nous avons compilé des statistiques et elles montrent très clairement que cette purge est en relation directe avec la consonnance de votre nom, votre niveau de revenu et la couleur de peau  On a fait disparaître les pauvres et la basanés. La presse vous a parlé des 10 bonnes-soeurs en Indiana qui ont perdu leur droit de vote parce que leur permis de conduire avait atteint sa date d’expiration (elles ne s’en servaient plus, étant donné qu’elles avaient toutes plus de 80 ans). Mais la presse s’est bien gardé de vous parler de dizaines de milliers d’autres cas dans cet Etat. Nous avons relevé plus de 143 000 électeurs qui ont été illégalement privés de leur droit de vote par le biais de ces manipulations de registres - la grande majorité d’entre eux sont des Noirs habitant dans des districts votant historiquement pour le Parti Démocrate ou bien des jeunes nouvellement inscrits.

BuzzFlash: En ce moment, le Comité National Républicain a lancé une grande opération médiatique pour dénoncer une soi-disante opération de manipulation des registres électoraux. Cette campagne vise directement ACORN, une organisation mise en place au niveau national pour mobiliser les électeurs particulièrement auprès des jeunes et des minorités. Le Parti Républicain prétend, et le fait savoir avec force campagnes de presse, dépôts de plainte, agressions de membres d’ACORN etc. que ACORN trafiqué les registres électoraux en inscrivant massivement des faux électeurs ou des personnes n’ayant pas le droit de voter, comme des immigrés Ils ont déjà mené une campagne similaire en 2000 et en 2004, à chaque fois pour tenter de discréditer toute campagne de la société civile pour encourager les minorités et les jeunes à se rendre aux urnes. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur cette campagne de dénigrement menée par le Comité National Républicain ?

Greg Palast: Comme Robert Kennedy et moi le montrons dans notre documentaire, cette campagne est un ramassis de mensonges. Les Républicains font croire au public que tous les registres électoraux sont “pollués” par les inscriptions illégales de certains collaborateurs de ACORN et que donc ils doivent les “réviser” et les “purger”. Mais nous sommes allés voir la réalité sur le terrain. Tenez vous bien, sur 178 millions d’électeurs, on n’a trouvé qu’environ SIX cas de fraude électoral par an. Six ! Six personnes se sont présentées à une élection fédérale pour voter alors qu’elles n’en avaient pas le droit ou sous une fausse identité. Pendant ce temps là, le Parti Républicain (avec l’aide active de CNN et de FOX) affirme que ACORN a enregistré des millions d’électeurs illégaux. Mais aucun de ces électeurs ne s’est jamais présenté pour aller voter.

Oui, bien sur il y a eu des abus, étant donné que les intérimaires payés par ACORN pour aller enregistrer des électeurs sont payées au rendement, il y a eu des personnes qui ont rempli des formulaires fantaisistes… ou bien ont inventé des noms. Mais “Mary Poppins” ne s’est jamais présentée dans un bureau électoral pour aller voter !!!!

Il faut le dire clairement, le dernier cri de guerre, “Luttons contre la fraude électorale”, adopté par le Parti Républicain, est une opération de propagande qui permet de justifier les purges massives d’électeurs des registres électoraux et d’interdire l’accès aux bureaux de vote à des millions d’électeurs. Encore une fois, le Parti Républicain utilise la peur (ici la peur des hordes basanées qui tenteraient de prendre le pouvoir en trafiquant les élections) pour manipuler l’électorat. “Trembles braves gens, venez vous réfugier chez nous” est la base de toute la politique du Parti Républicain.

Et le pire c’est que tout cela est un mensonge ! Le Parti Républicain a publié une liste de “faux électeurs” qu’il aurait soi-disant identifié. Pour mon documentaire, nous sommes allés voir un certain nombre d’entre eux, pris au hasard dans la liste. Aucun d’entre eux s’est avéré être un électeur illégal, tous sont des citoyens américains que les manipulations du Parti Républicain vont illégalement priver de leur droit démocratique.  Chacun d’entre eux est un électeur légitime, en droit d’aller voter… mais bien sûr, la majorité d’entre eux n’est pas susceptible de voter pour John McCain.

BuzzFlash : Toujours avec Robert F. Kennedy, Jr. vous avez mis en place un site Web et publié une bande dessinée pour expliquer aux gens comment ils peuvent lutter contre le vol de millions de bulletins de vote par le Parti Républicain. Comment empêcher en 2008 une nouvelle version du hold-up Républicain de 2000 et 2004 sur les bureaux de vote. Le site Web est : http://www.stealbackyourvote.org.

Greg Palast: Nous publions cette semaine, dans le magazine Rolling Stone, un dossier qui explique en détail toutes les méthodes utilisées pour voler tous ces votes légitimes. La bande dessinée, qui inclut les informations publiées dans Rolling Stone, présente par ailleurs les SEPT MÉTHODES POUR RÉCUPÉRER VOTRE DROIT DE VOTE ( SEVEN WAYS TO STEAL IT BACK). Et le tout est génialement illustré par des grands noms de la B.D. comme Ted Rall, Lukas Ketner et LLoyd Dangle, auteur de Troubletown. J’ai adoré faire ce projet. Vous pouvez télécharger l’intégralité de la bande dessinée en échange d’une petite donation (mais vous êtes encouragé à donner plus) à l’adresse :   StealBackYourVote.org. Et mieux encore, vous pouvez commander plusieurs exemplaires de la bande dessinée pour les distribuer. Super, non ?

BuzzFlash: Est-ce que vous pouvez nous parler de l’affaire “Procureur-gate” qui a impliqué le ministère de la justice en 2006 , dont le but ouvertement affiché était de supprimer le vote Démocrate ? Comment cette opération médiatique s’intègre t’elle dans le système général mis en place par Karl Rove pour manipuler de manière durable et répétée le résultat des élections ?

Greg Palast: Ca, c’est sur ! Le procureur David Iglesias, celui qui a été viré par le ministre Républicain de la justice, nous a raconté quelque chose de surprenant : il a dit qu’on l’avait viré parce qu’il refusait de jeter en prison des citoyens innocents, injustement accusés de frauder aux élections, alors qu’il n’y avait aucune fraude. On appelle cela faire obstruction à la justice. Mais le but du Ministre de la justice et des propagandistes du Parti Républicain était de créer une hystérie autour des faux électeurs, alors que ceux ci n’existaient pas. Voici en gros ce que nous a dit Iglesias : “Ils, [Rove et le Comité National Républicain] voulaient que, avant les élections, il y ait une série d’affaires judiciaires bien médiatisées impliquant des soi-disant faux électeurs. Pour cela ils avaient besoin de juges dociles qui participeraient à l’opération. Le but était de faire peur aux gens issus de l’immigration ou des minorités, afin qu’ils hésitent à aller voter.” Le seul problème est que cela revenait à priver des électeurs légitimes de leur droit de vote.

BuzzFlash: Il y a au moins une victoire dans cette affaire : vous avez réalisé un documentaire extraordinaire qui montre comment l’équipe de campagne de George W. Bush, sous la direction de Jeb Bush et de la Secrétaire Katherine Harris, a réussi à priver de droit de vote des dizaines de milliers d’électeurs légitimes qui avaient le défaut d’être issus des minorités. Pour cela ils ont fait appel à une société extérieure, ChoicePoint, lui demandant de compiler une liste d’anciens repris de justice (felons) et se basant sur cette liste pour leur interdire l’accès aux urnes dans l’Etat de Floride, où allait se décider l’élection présidentielle 2000 (NdT : aux USA, les personnes condamnées, sont privés de droits civiques durant la durée de leur condamnation). Suite à l’émotion causée par votre documentaire, l’actuel gouverneur Républicain, Charlie Crist, a été obligé d’annuler sa décision de priver de droit de vote les anciens repris de justice. C’est une victoire, ça, non ?

Greg Palast: Charlie Crist est un bel exemple de faux cul. D’un côté, il prétend qu’ils autoriseront les anciens repris de justice à voter dans tout l’Etat. Mais d’un autre côté, seule une poignée d’anciens “felons” ont été capables de se faufiler à travers le labyrinthe administratif mis en place pour leur permettre de s’enregistrer sur les listes électorales. Dans la plupart des autres Etats de notre pays, les personnes ayant purgé leur peine peuvent voter comme tout un chacun.

BuzzFlash: D’un point de vue pratique, s’ils veulent pouvoir voler cette élection, il va falloir que le scrutin soit serré pour les Républicain. Si la tendance ascendante d’Obama se confirme ou s’il obtient un score à deux chiffres, comment les Républicains pourraient ils truquer les élections sans que cela se voit de manière évidente ? Après tout, si Ralph Nader s’était désisté au profit du candidat Démocrate, toutes les manipulations électorales orchestrées par les Républicains en Floride, n’auraient pas pu empécher Al Gore de devenir président des Etats-unis.

Greg Palast: C’est exactement ce que RFK et moi ne cessons de dire : tu ne peux pas voler TOUTES les élections, TOUT le temps.

BuzzFlash: Okay, nous sommes à un mois des élections, qu’est ce que les gens peuvent faire pour empêcher un autre hold-up sur la Maison Blanche ?

Greg Palast: Nous encourageons tout le monde à se rendre sur STEALBACKYOURVOTE.ORG. et télécharger la bande dessinée qui vous explique, en quelques mots, ce qu’ils peuvent faire. En deux mots : rendez vous aux urnes le plus tot possible, n’utilisez pas le vote par correspondance, vérifiez à l’avance que vous êtes bien inscrit sur les registres et qu’il n’y a pas de problème pour aller voter, surtout n’utilisez pas le bulletin de vote provisoire, portez vous volontaire pour surveiller le scrutin le jour de l’élection, n’allez pas tout seul au bureau de vote, incitez un voisin ou un proche à aller voter avec vous et soutenez vous mutuellement… enfin, utilisez les ressources qui sont mises à votre disposition sur www.stealbackyourvote.org.

BuzzFlash: Cela fait 8 ans que vous enquêtez sur cette affaire. Peu à peu vous avez été rejoint par d’autres personnes et un mouvement s’est crée, minoritaire mais existant néanmoins. Mais, tout comme en 2000 et en 2004, les grands médias U.S. ignorent soigneusement cette affaire. Pourquoi ?

Greg Palast: Nous avons reçu plein de couverture médiatique en GB, au Canada, en France, en Allemagne et ailleurs dans le monde. Aux USA, zéro. Les grands groupes de médias ont trop peur de la force de frappe de la machine républicaine, sans parler du fait que de très nombreux d’entre eux sont entre les mains de groupes industriels qui sont très proches de l’appareil politico-financier et militaire U.S. Aucun danger de les voir dénoncer des pratiques qui arrangent leurs affaires. Déjà, lors de la Révolution Américaine, il y avait de nombreux conservateurs parmi les Pères de la Nation qui voulaient interdire aux pauvres, aux femmes et aux Noirs de voter. Pendant plus de cent ans ils ont réussi à faire du vote un club exclusif.

http://libertesinternets.wordpress.com/ http://libertesinternets.wordpress.com/



Jeudi 16 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 16/10/2008 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n'y a pas que les grands médias yankees qui ignorent soigneusement cette affaire, la "couverture" par les médias de France (si elle à us lieu) devrais être bien courte, comme celle que l'on nome chez nous la "république des copains", qui aussi une forme de république bannière!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires