Economie

GM refuse de vendre Opel: démission du chef de General Motors Europe (médias)



Samedi 7 Novembre 2009

GM refuse de vendre Opel: démission du chef de General Motors Europe (médias)
Le chef de la division européenne de General Motors, Carl-Peter Forster, quitte son poste en réponse à la décision du géant automobile américain de ne pas céder le groupe allemand au consortium austro-canado-russe Magna-Sberbank, annoncent vendredi les médias allemands.

Il y a lieu de croire que M.Forster sera remplacé par l'Américain Nick Reilly, de la division asiatique de GM.

La décision de le nommer à la tête de la division européenne a provoqué un vif retentissement dans les médias allemands.

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel, ce choix ne manquera pas d'aggraver la situation d'Opel.

"La nomination de ce manager constitue une provocation pour le producteur automobile allemand, car il a travaillé jusqu'à présent dans la division asiatique de GM où il était chargé de promouvoir la marque bon marché Chevrolet", affirme le magazine, soulignant qu'avec M.Reilly Opel risquait de "se dégrader au point de devenir une marque européenne régionale".

La décision du géant américain a provoqué des critiques virulentes en Europe. Ainsi, la chancelière allemande Angela Merkel a qualifié cette décision "d'échec" et le premier ministre de la Land de Hesse Roland Koch a déclaré que General Motors "avait bafoué plusieurs mois d'efforts déployés par l'Europe afin de trouver une solution optimale pour tirer Opel de sa difficile situation financière".

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Samedi 7 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires