Propagande médiatique, politique, idéologique

G20 et darwinisme social



Mercredi 4 Mars 2009

G20 et darwinisme social
Les éditoriaux de Jacques Cheminade sont publiés tous les quinze jours dans le journal Nouvelle Solidarité, sur www.solidariteetprogres.org ainsi que www.cheminade-le-sursaut.org.


par Jacques Cheminade


Le triomphe de Darwin est clair au sein de notre caste politique : elle s’adapte à l’environnement. Les uns, comme Jean-Marie Colombani ou Claude Guéant, affirment que la crise n’était pas prévisible. Les autres prétendent qu’ils l’avaient eux-mêmes prévue ou qu’ils savent bien qui était parvenu à le faire : Jacques Sapir, René Passet, Neil Roubini, Lester Thurow, Jeremy Rifkin, Robert Reich, Joseph Stiglitz et pourquoi pas Sa Sainteté le pape ou Jean-Marie Le Pen ? Eh bien, justement : voilà Le Pen affirmant urbi et orbi avoir annoncé dès le 24 juin 2008 « l’imminence d’un effondrement mondial progressif du système bancaire, financier, économique, social qui remettrait en cause l’ordre monétaire établi ».

Il est heureux que le ridicule ne tue jamais, même si on le craint beaucoup. Car non seulement personne ne mentionne Lyndon LaRouche ou moi-même, dont tout le monde sait que nous avons un droit d’antériorité absolu dans l’affaire, mais surtout personne ne propose une porte de sortie digne de ce nom. Les uns, à la suite des experts d’outre-Manche et d’outre-Atlantique, proposent de stimuler la demande et de recapitaliser le système financier suivant une approche commune, en renonçant au protectionnisme, en établissant un système d’assurance global et en octroyant beaucoup plus de ressources au Fonds monétaire international. Il semble bien que le G20, qui réunira à Londres les principaux pays du monde, se dirige dans cette voie, qui est celle du désastre. En effet, il s’agirait alors, tout en ne régulant rien sérieusement, de renflouer à tout va les établissements financiers qui portent la responsabilité de la crise, les Etats avalant leurs effets toxiques sous la houlette du FMI.

L’on crée ainsi les conditions d’une hyperinflation ruinant les Etats, les économies, le pouvoir d’achat des ménages et toute culture fondée sur le développement mutuel. Dans ce contexte, la nationalisation des banques et la « gouvernance mondiale » deviennent des armes pour prétendre sauver le système monétariste existant, avec des holding bancaires privés-publics semblables à ceux de l’Italie mussolinienne. Ceux qui crient « Europe, Europe, Europe » ou « FMI, FMI, FMI », sans comprendre que le gendarme est l’ami du voleur, creusent leur propre tombe.

Alors Zorro-Le Pen arrive, récitant un mantra dirigiste après avoir été l’apôtre incontesté du national-libéralisme. Il appelle à une sortie du FMI, à la réintroduction négociée des devises nationales et « à du crédit productif pour le travail humain et l’investissement à long terme ». Le pompeur inspiré ne comprend d’ailleurs pas que le crédit productif public serait le levier d’une politique de grands travaux, et propose un « emprunt Lagarde à hauteur de 150Mds » parfaitement inconcevable. Pourquoi nous attarder ainsi sur un homme sans doute utilisé pour déconsidérer ce qu’il profère, en lui donnant les couleurs d’un chauvinisme stérile puisqu’il prétend « réserver exclusivement aux Français » les prestations sociales ? Justement, parce que les autres ne font rien. Nicolas Sarkozy s’agite, Martine Aubry n’exerce pas son rôle de contre-pouvoir et François Bayrou croit encore aux marchands du temple européen.

Dans ces conditions, dans l’intérêt de la France, il reste à se mobiliser pour les idées que nous défendons ici, sans en rester à s’informer sur Internet.

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mercredi 4 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par René-Guidon le 04/03/2009 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant de faire de nous des sous-développés et encore moins.
Quand les Etats seront ruinés c'est à dire vous et moi, les banquiers pourront alors s'offrir des pays entiers avec la bénédiction des incapables et nous réduire à l'état d'esclaves que nous sommes en partie d'ores et déjà.
Slaves to eat bad food.
Comme dirait un type s'abritant derrière un anti-communisme primaire, les cocos chez simplet = 200 M de morts dit-il et ceci afin d'éructer ses contrevérités à tout va en toute liberté, bien sur là les sources se tarissent car en effet, se proclamer anti "cocos" ça aide bien surtout quand on est délirant.
200 M rien que ça ...
Va expliquer après ces énormités, les partageux, Proudhon ou Blanqui c'est du pareil au même.
Toujours la même rengaine moins on sait plus on ouvre son clapet.
Méritons-nous un tel châtiment nous les veaux meuuuuuuhhhhh ! meuuuuuuuuuuuuuhhhhhh !
Mais en attendant merci pour votre intelligence Monsieur Jacques Cheminade ça manque grandement par ces temps ci.

2.Posté par menufretin le 04/03/2009 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SANS EN RESTER A S'INFORMER .....?

J'ai déjà posé souvent cette question, mais QUE FAIRE , nos votes ne servent à rien, le boycott de marques ou de produit n'est pas enregistré comme tel, On pourrait espérer que les personnalités visibles et agissantes s'unissent autour d'un projet ou au moins d'un texte commun, mais c'est la tour de Babel, comme si il était devenu impossible d'unir plus de deux volontés pour bien faire... Au contraire on assiste à des divisions à l'infini . La critique est permanente même entre ceux qui ont des idées proches, comme s'il fallait défendre un fond de commerce . On disait " l'union fait la force" et si cette union était le début de la solution......

3.Posté par René-Guidon le 04/03/2009 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voir comment la crise permet une re concentration de capital pouvoir industriel et bancaire
La crise avec ses répercutions géopolitique.

4.Posté par thé ou café? le 04/03/2009 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour Menufretin....Que faire? que faire? Mais rien, absolument rien, s'assoir dans un bon fauteuil et profiter de ce, ou ceux, qu'on aime en regardant le système criminel et polluant se casser la gueule...Si à la limite, il faudrait donner bon un coup de pouce, pour que ça chute plus vite...j'ai une idée...démission générale et tout le monde va s'inscrire au RMI dans la semaine...pour voir...N'oublions pas en effet que le "capital" s'est construit sur le travail des peuples...allez, tout le monde au RMI et au lit ! promenade à la campagne, soirée entre voisin à la bougie, culture dans les jardins, troc, arrêt de la surconsomation...

5.Posté par max le 04/03/2009 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est la décroissance ca :D

le jour ou quelqu un arrivera a mettre sur la table au grand public le systeme d argent dette frauduleux et qu on arretera de faire tourner la planche a billet des banques privées et qu on instaurera un crédit social" ou une autre alternative, alors oui peut etre qu on s en sortira, mais la c est la merde...

6.Posté par René-Guidon le 04/03/2009 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thé ou caf la réponse est là

7.Posté par Julien le 05/03/2009 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour thé ou café et les autres,

Voila quelqu'un qui parle de la véritable solution. Aucun foutu systéme ne pourra produire de l'égalité, et encore moins de la liberté, regardons un peu l'histoire : Monarchie? Communisme? Totalitarisme? Capitaliste ? , ces systéme sont tous plus machiavéliques les uns que les autres ( une petit préférence pour le capitalisme car il est le plus perfectionné dans l'asservissement de l'humanité et la destruction de la nature). L'homo sapiens a 200 000 ans et en 5 millénaires la civilisation fait tremblé les fondements de notre mère nature. Nous vivons dans un monde artificielle au dépend du tier monde de nos enfants et de l'environnement, nous avons une dette envers la nature et nous devrons payés dans cette vie ou dans l'autre.
Le pouvoir n'existe plus que comme un simulacre.
"Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre."Gandhi

"Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge.
Ne voyez pas de refuge hors de vous-même."Bouddha

( Je parle mais grâce à quoi je vous envoie se message ? au systéme )

La vérité se prouve dans l'action.

8.Posté par René-Guidon le 05/03/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bla bla Gandhi bla bla bla Gandhi bla bla bla Gandhi.
Premièrement tout mouvement qui n'est pas structuré est une révolte et une révolte ça se mate à coups de pieds au cul.
Moi je vais te donner de suite 2 preuves que tu ne peux pas foutre le communisme à la trappe.
Cuba et Chavez.
Cuba avec un embargo depuis 50 ans ou l'espérence de vie est la même qu'en occident , sauf que nous dans quelques temps ça sera une autre affaire, tout ce qui concerne la santé au train ou va la casse.
En face sa soeur Haîti libéral ou le gens sont obligé de mélanger la terre avec la farine. Cette image à fait le tour du monde et c'est à Haïti libéral ou se sont produit les premières émeutes de la FAIM la faim tu sais ce que c'est ? Je ne pense pas.
Et le Vénézuela avec les bidonvilles qui entourent la capitale les Barios, avec des injustices criantes, certes Chavez n'a pas tout résolu mais il n'y a aucune comparaison à faire avec l'ancien régime en matière de justice.
Et il y bien d'autres d'exemples.arrête la caricature et fais marcher ta cervelle.
Bla bla Gandhi bla bla bla Gandhi bla bla bla Gandhi.

9.Posté par Julien le 05/03/2009 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Premièrement tout mouvement qui n'est pas structuré est une révolte et une révolte ça se mate à coups de pieds au cul. "

Ta raison mec tous les contestataires au goulags. Un révolte structuré par un systéme, dirigé par des hommes autant corrompus par le pouvoir que se contre qui ils se battent. Ton Chavez et ton Castro sont autant avide de pouvoir que les autres. Le communisme a peut être de très bonnes idées à la base mais fini toujours par se faire corrompre, que d'exemple, URSS Chine Coré ( Staline 50 millions de mort et une première place pour Mao avec 60 millions )
"Le chef du troupeau est un animal comme les autres." proverbe égyptien

"arrête la caricature et fais marcher ta cervelle. " La haine provient de l'ignorance

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires