PRESSE ET MEDIAS

France : le quotidien stalinien l’Humanité au bord de la faillite


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Le quotidien français l’Humanité, historiquement lié à la politique du Parti communiste français stalinien (PCF) n’est pas paru les 15 et 16 août, en pleine crise grave et potentiellement fatale. Dans son numéro du 14 août le journal expliquait que « dans le cadre du plan de sauvegarde face aux difficultés qui menacent l’existence même de notre journal, l’Humanité ne paraîtra pas ces vendredi 15 et samedi 16 août. »


Vendredi 29 Août 2008

France : le quotidien stalinien l’Humanité au bord de la faillite
Par Pierre Mabut




Le tirage du quotidien a connu un déclin très important ces dernières années, parallèlement au déclin du nombre d’adhérents du PCF. Les événements entourant cette dernière crise ont été soulignés par le directeur de la publication Patrick Le Hyriac dans son appel aux lecteurs « pour sortir le journal de l’impasse financière dans laquelle il a été placé du fait de la non-réalisation de la vente de son immeuble mi-juillet. »

Afin de rembourser ses dettes, estimées à 8 millions d’euros, le journal avait mis en vente son siège social, l’année dernière, pour la somme de 15 millions d’euros. L’immeuble, conçu par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer en 1989 et situé à Saint Denis, autrefois un solide bastion du PCF dans la banlieue nord de Paris, avait trouvé un acquéreur qui avait promis de finaliser la vente en juillet. Le Hyaric explique que le resserrement du crédit provoqué par la crise financière mondiale a rendu l’acquéreur incapable de payer. Entre temps, les 240 membres du personnel ayant déménagé dans de nouveaux locaux en juin, le journal se trouve à présent dans le besoin urgent de trouver 2 millions d’euros pour survivre.

Le Hyaric a lancé une large souscription: « Ne laissons pas affaiblir ou bâillonner la voix de l’Humanité au moment où nos concitoyens ont plus que jamais besoin d’une information plurielle. » Faisant référence au forum de discussion du président Sarkozy prévu pour septembre prochain et visant à « aider » la presse, Le Hyaric a plaidé, « Nous voulons que ces états généraux se traduisent par des moyens pour le pluralisme de la presse, pour défendre les quotidiens, pour créer les conditions pour qu’ils vivent, pour une nouvelle réflexion sur les aides à la presse. »

Comme l’Humanité représente le pilier gauche de l’establishment médiatique français, la souscription lancée par les sympathisants de l’Humanité s’adresse en grande partie à l’Etat bourgeois. Patrick Kamenka, qui écrit pour le syndicat de journalistes SNJ-CGT, lié au PCF, dénonce que « Ni le chef de l'Etat, ni le ministre de la Culture, ni les grands médias se sont exprimés. Encore une fois l’Humanité se meurt dans l'indifférence générale. Hormis la mobilisation des lecteurs de l’Humanité, c'est le silence radio du côté des penseurs officiels et des idéologues (...) qui ne visent qu'à renforcer les grands groupes de presse multimédia alliés du pouvoir.»

Cet appel est tout particulièrement cynique car l’Humanité s’appuie déjà de façon substantielle, pour son financement, sur les grands groupes de médias, du fait qu’elle a depuis longtemps abandonné tout effort de compter financièrement sur une base ouvrière. La chaîne télévisée privée TF1 et le Groupe Hachette, propriétés de Lagardère, nabab des médias et de l’armement, détient 20 pour cent du capital de l’entreprise conjointement avec la filiale Humanité Investissement Pluralisme. Les 40 autres pour cent du capital de l’Humanité sont détenus par diverses associations de lecteurs et d’amis de l’Humanité et les 40 pour cent restant sont détenus par des membres du PCF.

Dans un effort pour survivre, le quotidien s’est tourné ces dernières années vers des couches plus larges des classes moyennes de gauche autour des Verts, des féministes, des mouvements militants anti-OGM, des sections du Parti socialiste à la rhétorique gauchisante et de tous ceux qui adoptent une étiquette « antilibérale », y compris des individus attirés par l’« anticapitalisme » de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR.) Le quotidien a officiellement renoncé à la prétention d’être la voix du PCF en 1999, après que la fin de l’Union soviétique ait mis au goût du jour parmi les cercles gauchistes les propos sur la fin du socialisme.

Que l’Humanité dépende aujourd’hui de dons de la bourgeoisie et de l’intervention de grandes entreprises est à mille lieux des principes initiaux du quotidien quand il avait été lancé le 18 avril 1904 par Jean Jaurès, le social démocrate pacifiste, dont le premier éditorial stipulait la nécessité de l’indépendance financière.

Le quotidien avait ensuite suivi la majorité des membres du Parti socialiste, qui avaient décidé après le Congrès de Tours de 1920 de fonder la section française de l’Internationale communiste, qui devait prendre plus tard le nom de Parti communiste français (PCF.) Tombant de plus en plus sous le contrôle des Staliniens au cours des années 1920, son sort a en grande partie reflété celui du stalinisme français.

A la fin de la Seconde guerre mondiale, lorsque le PCF jouissait d’un grand prestige populaire du fait de son rôle dans la coordination de la résistance armée à l’occupation nazie, l’Humanité tirait à 400 000 exemplaires et le PCF était le parti politique le plus important de France. Substantiellement affaibli par sa politique perfide après la guerre, notamment son imposition d’une politique interdisant la grève après la Libération et sa trahison de la grève générale de 1968, le soutien au parti est tombé en chute libre avec sa participation à des gouvernements bourgeois et suite à la dissolution de l’URSS.

Depuis sa participation à des gouvernements de « gauche plurielle » avec le PS sous la présidence de François Mitterrand en 1981-84 et du président droitier Jacques Chirac 1997-2002, le PCF a perdu 600 000 membres et 15 000 élus. Le tirage de l’Humanité est à présent au-dessous de 50 000 exemplaires. Le « pluralisme » du PCF a signifié la cohabitation avec la bourgeoisie française, ce qui a coûté au parti et à sa presse le soutien des travailleurs, et notamment des jeunes, tandis que le PCF présidait au chômage de masse et à la destitution sociale dans de nombreuses villes sous son contrôle ces 30 dernières années.

Lors des élections présidentielles de 2002, Marie-George Buffet, future dirigeante du PCF, avait déclaré dans l’Humanité (21/2/2002) avant le premier tour des élections: « Depuis 1997, malgré un travail important, avec un apport utile des communistes dans la majorité plurielle, des femmes et des homes constatent que décidemment la politique ne transforme pas leur quotidien. » Avec une conclusion pareille, on comprend que Robert Hue, candidat du PCF n’ait recueilli que 3,37 pour cent des voix.

Juste avant le second tour des élections, où le choix qui s’offrait était entre le président sortant, Jacques Chirac du parti droitier au pouvoir l’UMP et le néofasciste d’extrême-droite Jean-Marie Le Pen (ou l’abstention), le PCF avait donné un sens nouveau au concept de « majorité plurielle » en mobilisant pour soutenir Chirac, placardant les murs de France d’affiches appelant à « voter Chirac. » Ce dernier avait finalement remporté l’élection et un mandat pour attaquer le niveau de vie des travailleurs. Le fruit de ces trahisons s’est révélé lors des dernières élections présidentielles en 2007, où la candidate du PCF, la secrétaire générale Marie-George Buffet a vu son score atteindre le plus bas record de 1,93 pour cent.

Plus la crise économique et sociale met en évidence la lutte des classes et plus le PCF et l’Humanité virent à droite pour défendre le « pluralisme de la presse » et une « gauche plurielle » afin de maintenir le statu quo et empêcher que ne se forme un mouvement de la classe ouvrière qui soit indépendant. Bien que ce rôle se soit à présent étendu à la LCR, allié de longue date du PCF, rôle de soupape de sécurité pour le capital français en crise, le besoin qu’a l’élite dirigeante française de maintenir un semblant de presse d’opposition signifie que l’on peut s’attendre à ce que les jours de L’Humanité ne soient pas tout à fait comptés.

Dans l’attente de l’intervention généreuse d’hommes d’affaire pour recapitaliser le journal et de l’aide de l’Etat grâce au président Sarkozy, le journal espère se maintenir à flot grâce à des dons et aux recettes qu’elle collectera lors de sa fête annuelle de septembre qui jouit encore d’un large succès notamment parmi les gauchistes de toutes sortes.

http://www.wsws.org http://www.wsws.org



Vendredi 29 Août 2008


Commentaires

1.Posté par joszik le 29/08/2008 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'humanité crêve parce que ce journal n'a pas toujours été honnête.
Quand il s'agissait de dénoncer les les coups d'états militaires en Afrique,
Quand il s'agissait de s'opposer franchement à des projets de loi liberticide,
Quand il s'agissait de soutenir la lutte contre le terrorisme et le fanatisme islamique
Quand il s'agissait d'avoir un regard clair sur le conflit des banlieux et sur les étranger.
Ils ont fait le lit du Front National, maintenant ils n'ont qu'à aller se coucher sous une bonne étoile!

2.Posté par Romain le 29/08/2008 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même si l'Humanité n'a pas toujours dit des choses justes ( quel journal peut-il se targuer d'être in faillible ?) , doit-on réellement se réjouir de ses problèmes financiers ? Quand la presse écrite sera à 100 % aux mains des amis de Sarkozy, les mêmes qui dénonce le "stalinisme" toutes les 30 secondes dès qu'il s'agit de parler des communistes ( alors que Staline est mort il y a 55 ans pour information ), pleureront sur le fait que les masses sont manipulées par la propagande capitaliste et impérialiste. Si le World socialist Web site croit que les ouvriers s'informent majoritairement par Internet , la révolution risque d'attendre encore un moment...

3.Posté par souad le 29/08/2008 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oouais, qu'il aillent se faire voir, même sur Bellaciao, veulent plus rien savoir de ce qui passe sur la toile ou ailleurs, il préfèrent ronroner entre eux.

4.Posté par Amar le 29/08/2008 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vivement la fin de toute cette presse qui endort les gens et vive l'information alternative sur le net au moins il y a plus de vrais informations (en triant un peut gare aux canulars ); pas les conneries que l'on raconte sur tf1 & co et sur les journaux papiers à la solde des gens du pouvoir mis à part le canard enchainé peut être !

5.Posté par joszik le 29/08/2008 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'humanité" n'est plus une arme de guerre pour défendre les plus défavorisés, et cela depuis si longtemps déjà.

Le schisme a eut lieu en 1976 lorsque la Société d'état Renault Flin proposa une prime de retour pour contraindre les ouvriers arabes et africains à quitter le territoire national sans aucun droits dans un car qui les attendait à la Place Stalingrade. Suivront les ouvriers de Denan et Longwy et le "Million Stoleru"..etc

La relève des classes sociales défavorisées allant du Français de dernière génération (italiens, portugais, espagnol, yougoslave, et colonies) qui devait permettre aux nouveaux étranger de se sentir Français en prenant à leur tour part aux mouvements syndicaux et à la lutte sociale venait de rendre l'âme dans un silence syndicale assourdissant.
Une grande part de responsabilité revient à la base du parti communiste qui n'a pas compris quel était sa responsabilité historique, et qu'elle devait donner là tout son sens à l'histoire.

La raison de cet echec : le racisme. Les cicatrices des dernières guerres françaises à l'étranger étaient encore présentes dans l'esprit des communistes, la haine de l'étranger (décolonisation oblige) rendait les partis de gauche incapables de mener une véritable psychanalyse de groupe pour effacer les séquelles de notre histoire colonniale.
Ce n'est pas seulement l'échec d'hiers mais c'est aussi celui d'aujourd'hui, d'une oligarchie bourgoise communiste qui s'est engraissée aux frais du contribuable et qui ne peut plus assumer sa mise en perspective à la réalité. Quand la droite est venue lui rappeler froidement qu'elle mangait dans le ratelier syndicale depuis près de vingt ans (avec liste des magouilles financières fournies par le ministère de l'interieur). Et bien ils se sont rangés comme tous le monde, au placard, incapables d'assumer un communisme intègre ils ont laissé entrer dans la vielle maison la Rouille.


6.Posté par Nadia NORDEN le 29/08/2008 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien d'accord avec Joszik. “L’Humanité” journal stalinien? Quelle mauvaise blague! Cela fait plus que 55 ans que c’est l’organe de presse ultra révisionniste des prolos embourgeoisés. Les travailleurs français n’ont nul besoin de ce journal pseudo communiste et islamophobe. Que l’Huma cesse vite de paraître pour de bon = Bon débarras !

7.Posté par Zoe le 29/08/2008 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'Humanité" journal stalinien ???
En voilà une belle bêtise !!! Avec Lagardère comme actionnaire ??!
De plus, il y a lurette qu'on n'y voit plus le marteau et la faucille !

8.Posté par redk le 29/08/2008 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

joszik, bravo !

9.Posté par Zorro m.d.s le 30/08/2008 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arf les communistes ont un peu le même problème que les musulmans ici en France, ils ont du mal à décider s ils ont communistes ou Français avant tout...Rappelons qu ils prétendent posséder leur propre hymne.
Fort heureusement les dirigeants communistes ont fait le choix de la nation française bien antérieure à la notion même d idéologie, ce qui ne pouvait manquer bien sur de mécontenter un électorat aussi radical.

Maintenant s ils leur restaient un peu de fierté ils feraient comme la royale à Toulon en 1942, ...à moins qu ils ne préfèrent boire la coupe de leur humiliation jusqu à la lie? Ce faisant ils empêchent de renaitre une véritable opposition au capitalisme...Pourtant les Russes eux-mêmes ont laissé tomber le communisme.

Ah mais oui, comme on dit: "il faut bien vivre" (et au diable la révolution)
Pathétique.

10.Posté par garibaldi15 le 30/08/2008 04:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dès demain je ferai parvenir un chèque de soutien à l'Huma.

Si Monsieur Pierre Mabut pense que demain les prolos seront mieux informés par Voici, VSD, Le Nouvel Obs ou le Monde, c'est son problème et sa responsabilité.

11.Posté par J.Michel le 30/08/2008 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un journal bidon où l’art de finir bidon.
Il suffirait que ce journal sans intérêt associe sa ligne Editoriale avec Alterinfo pour qu'il vaille la peine d'être sauvé.
Autrement, qu'ils aillent voir avec le service des monuments historiques ou l'Unesco pour se faire renflouer.
J.Michel

12.Posté par redk le 30/08/2008 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Musulmans français nous sommes, comme il y a des Juifs français, des Chrétiens, et alors? ?, y'a bien des crétins masqué français, t'inquiète pas pour nous l'islamophobe !!

13.Posté par djeha le 30/08/2008 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'huma stalinien ? Quelle blague suffit d'ouvrir ce torchon pour se rendre compte que depuis mars 1953 c'est devenu encore un porte parole des sionistes islamophobes et surtout ne pas autoriser le prolétariat ou du moins ce qu'il en reste à pouvoir s'informer .devrais -je pour cela rappeler toutes les grandes unes de l'huma .

14.Posté par Nadia NORDEN le 31/08/2008 02:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui se rappelle encore de l’alternative “Humanité rouge” de fin des années ’60, début des années 70 ? Cet hebdomadaire révolutionnaire, dont l’équivalent en Belgique était « Clarté », portait dans son entête fièrement l’effigie de Marx-Engels-Lénine-STALINE- Mao Tsé Toung.
Là on pouvait parler de « Stalinien et fier de l’être » (parole de Julien LAHAUT), de la « Lutte finale » contrairement aux Kanapa, Waldeck Rochet, Georges Marchais, et j’en passe, et autres traîtres révisionnistes. Toutefois, ce genre d’hebdomadaire révolutionnaire était trop dogmatique et la distribution ne se faisait que par une poignée de bénévoles idéalistes dévoués. L’Internet n’existait pas encore. On aimait y lire : « Il reviendra le temps de Staline, le temps des Bolcheviks » et de pareilles qui dénonçaient les Nouveaux Tsars en URSS et énervaient le PCF, qui s’est suicidé par son avatar nommé « Eurocommunisme ».
Depuis lors…les PCMLF et PCMLB et leurs organes ne sont plus que des souvenirs de jeunesse, qui évoquent la « Maladie infantile ». Entre temps, le PTB (Parti du Travail) EX-marxiste-léniniste a aussi capitulé devant la « démocratie » du « monde libre » et est devenu tout aussi social démocrate traître (dit de « gauche ») que les PCF et PCB. Que la bourgeoisie impérialiste ne se réjouisse pas trop, car rira bien qui rira le dernier. Puisse t’elle trembler à l’idée d’une véritable et inéluctable Révolution. Révolution Islamique, bien sûr ! Bon Ramadan.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires