MONDE

France: L'ingénieur iranien, Majid Kakavand, est désormais libre



Jeudi 6 Mai 2010

France: L'ingénieur iranien, Majid Kakavand, est désormais libre
L'ingénieur iranien, Majid Kakavand, est désormais libre, la décision est tombée mercredi après-midi à la cour d'appel de Paris.
La cour d’appel de Paris a émis un "avis défavorable" à son extradition vers les Etats-Unis. Le justice française estime que les faits dénoncés par la justice américaine ne sont pas punissables en droit français.

Cet ingénieur iranien de 37 ans avait été arrêté le 20 mars 2009 alors qu'il débarquait à Roissy pour des vacances avec son épouse accusé d’avoir fait parvenir des composants électroniques produits par des sociétés américaines aux forces armées iraniennes entre décembre 2006 et avril 2008.

Les Etats-Unis réclamaient son extradition pour le juger, cela alors qu'il n'a jamais mis les pieds aux Etats-Unis et commerçait exclusivement via Internet.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, il a été incarcéré à la Santé jusqu'au 27 août dernier, date à laquelle il a été libéré grâce à une caution de 200 000 euros.

Depuis lors, libre, il n'a cessé de clamer son innocence et de se battre contre une éventuelle extradition.

Hier au palais de justice de Paris, Majid Kakavand a tenu à remercier, en anglais et en français, la justice française et ses deux avocates, Diane François et Marie-Laure Bonaldi.

"Les Etats-Unis doivent comprendre qu'ils n'ont pas à imposer leurs lois", a-t-il déclaré. Car cette affaire est survenue dans un contexte diplomatique difficile entre l'Iran, la France et les Etats-Unis.

"Dans les premiers jours, ils nous ont laissé croire qu’il s’agissait de produits à des fins nucléaires, de produits sensibles, de produits dangereux", a expliqué Me Diane François, l’avocate de Majid Kakavand. Mais, depuis, "la direction générale de l’armement a formellement conclu que ces produits n’enfreignaient aucune législation en France et en Europe si on les exportait directement vers l’Iran", a-t-elle précisé au micro d’Europe 1.

Pour son avocate, Majid Kakavand "ne faisait que des actes de commerce usuels, et non pas du trafic d’armes ou de biens à des fins nucléaires".

Une année aura été nécessaire pour éplucher tous les documents relatifs à cette affaire et déterminer si les composants électroniques achetés par l'ingénieur étaient ou non destinés à un double usage - civil et militaire.

Majid Kakavand devrait pouvoir rentrer par le prochain vol pour l'Iran et retrouver sa famille.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Jeudi 6 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par Zouzou39 le 06/05/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à ceux qui l'ont fait libérer... Ca fait plaisir de voir qu'il y a encore quelques justices dans notre pays...
Quant aux américains, ils devraient commencer par juger les vrais responsables des attentats du 11 septembre, comme le réclame la majorité de leurs citoyens, s'ils veulent avoir encore un semblant de crédibilité dans le monde, plutôt que d'aller pourrir les pays moins malhonnêtes et barbares qu'eux !

2.Posté par damien le 06/05/2010 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben une justice instrumentalisée par le sioniste de sarko. Ce sioniste aux ordres d'israel a voulu mettre a genoux l'iran. L'iran n'a pas cédé et a edité le même scenario que sarko avec l'affaire chlotilde.

Sarko pris a son propre piège a fait machine arrière. Et cet article nous parle de ce procès comme si ce n'était pas un procès politique. Des foutaises

3.Posté par dik le 06/05/2010 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément, les US font de plus en plus parler d'eux comme des parias plutôt que des exemples de civilisation à suivre! Même loin de tout engagement contre les US, de quelque ordre qu'il soit, il vaut mieux ne pas s'y rendre. Un miracle qu'Ahmadinejad, tout Président d'Etat qu'il soit et invité par la Communauté internationale, ait pu rentrer chez lui vivant!

4.Posté par Mémoire d'éléphant le 06/05/2010 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mort de rire, j'y crois pas, les amerloques produiraient des composants électroniques.
Je vous fiche mon billet (pas en dollars) qu'ils sont produits made in china.

5.Posté par djamel le 06/05/2010 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est Clotilde Reiss qui doit savourer cette victoire . Je la vois bientôt libre de quitter l'ambassade de France en Iran où elle est assignée depuis quelques mois.

6.Posté par mohand o ali le 16/05/2010 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme l'avait prévu Djamel, Clothide Reiss est enfin libre.
elle ne fut donc que la victime collatérale de l'idiotie d'une affaire qui la dépasse.
Sarko a joué au con, il a trouvé plus con que lui. A con, con et demi.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires