Politique Nationale/Internationale

France - Israël : Pacte Secret de Production d'Armes Nucléaires


Deux poids deux mesures: alors que le gouvernement français s'acharne contre le programme civil nucléaire Iranien qui est sous supervision de l'AIEA, Israël et la France avaient passé un accord pour produire des armes nucléaires dans les années 60, selon une biographie du Vice Premier Ministre israélien Shimon Pères écrite par Michael Bar Zohar.

par Planète non-violence


Lundi 14 Mai 2007

France - Israël : Pacte Secret de Production d'Armes Nucléaires, Une Biographie de Shimon Pères l'Atteste..

Selon cette biographie, Israël et la France avaient un pacte spécial pour produire une bombe nucléaire ensemble. Bar Zohar tire ses informations de documents récemment accessibles à la consultation dans les archives des gouvernements israélien et français et relatant le rôle clé joué par Pères, dans le lancement du programme nucléaire israélien il y a plus d'un demi siècle.

Son livre divulgue de nouveaux détails sur la manière dont Pères (Prix Nobel de la Paix) a été, dans les coulisses, le principal architecte de la puissance militaire nucléaire israélienne s'assurant de l'achat d'armes et achetant un réacteur atomique à la France.

Rappelons qu'Israël a construit son réacteur nucléaire de Dimona avec l'aide de la France dans les années 60, et a produit selon les experts sur le sujet, plus de 200 têtes nucléaires, faisant de ce pays la 4ème puissance nucléaire militaire mondiale.

La biographie de 500 pages intitulée « Shimon Pères – Une Biographie » a été éditée en anglais chez Random House. C'est la traduction de la version originale en hébreu. Elle détaille certains entretiens secrets entre Paris et Pères pour conclure l'affaire du réacteur. Le plus important c'est un accord signé en 1957 à Paris avec le premier ministre de l'époque Maurice Bourges-Maunoury plusieurs mois après que l'accord pour la fourniture du réacteur ait été conclue.

Selon le livre : « il stipulait en détail que les deux nations coopéreraient dans la recherche et la production d'armes nucléaires »

« Que la France ait été prête à coopérer (avec Israël) dans le développement d'armes nucléaires c'est quelque chose de très, très intime diplomatiquement et politiquement » a dit Avner Cohen, l'auteur d'un livre sur la naissance du programme nucléaire israélien paru en 1998. Selon lui, « ils (les français) étaient profondément impliqués… L'ironie c'est qu'à cette époque la France a fait ce qu'elle a fait, et que la France d'aujourd'hui essaie d'empêcher l'Iran d'atteindre son potentiel nucléaire. »

Le livre relate également comment Pères a persévéré sur ce projet alors que certains dirigeants israéliens, dont Golda Meir, étaient contre le lancement d'un programme nucléaire, craignant le mécontentement des pays occidentaux à une époque ou la plupart de ces pays refusait de vendre des armes à Israël.

La France, qui a vendu à Israël ses premiers avions de combat, était alors le pays occidental le plus proche d'Israël. Certains responsables français s'identifiaient avec Israël en guerre alors contre certains pays arabes, alors que la France elle-même combattait la résistance algérienne à l'occupation colonisation.

La France, quelques années plus tard, sous la forte pression des Etats-Unis qui insistaient pour qu'elle cesse sa coopération nucléaire avec Israël, a renoncé à ce Pacte.

L'auteur de cette biographie, Michael Bar Zohar, est un ancien parlementaire appartenant au parti travailliste israélien, parti dirigé à une certaine époque par Shimon Pères. Ce dernier, a donné son accord pour la publication du livre sans même le lire à l'avance.

Sources des informations : Reuters/Haaretz – 09/05/07 

Traduction/synthèse Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org  


Lundi 14 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par Fadel le 14/05/2007 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran ne doit surtout pas arrêter son programme nucléaire. Il doit plutôt sortir du traité de non proliféfération. Le "deux poids deux mesures" ça suffit; y en a marre de l'injustice.
Dénucléarisation oui mais pour tout le monde.

2.Posté par MINOU99 le 14/05/2007 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois avoir très bien compris l'impact du vide de ce qu'il reste de J.CHIRAC et de son héritage contestable sur sa politique étrangère lorsqu'il faisait allusion sérieusement d'une reconversion de la force de dissuasion nucléaire française à d'autres fins, notamment dans un but offensif et de reconquête colonial en Afrique. Mais quand il s’agit d’une collusion entre une fusion du nucléaire entre TEL Aviv et Paris que SARKO va précipiter pour augmenter la capacité de nuisance nucléaire israélienne, Il demeure patent que les cercles du pouvoir à l’Elysée n’ont jamais été autant noyautée à ce degré culminant par les sionistes et à cette cadence croyez-moi, la France deviendra les DOM-TOM de l’état fasciste israélien.
On comprend alors pourquoi dans le Proche et Moyen Orient tout le monde s’arme et se surarme comme l’IRAN, le PAKISTAN et l’INDE afin de contrebalancer les rapports de force dans la région pour faire face à la menace de TEL AVIV qui ne se cache pas de détenir des stocks d’armes de destruction massives. Qui arrêtera la folie meurtrière d’ISRAEL ?.
Minou99

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires