ALTER INFO

France-Israël : La tentation fasciste permanente


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 02:06 LA GRANDE DÉPRESSION QUI S’ANNONCE


La France est la matrice principale des idées fascistes. Et de Pretoria à Israël, en passant par les phalanges libanaises ou les dictatures africaines, sud-américaines ou arabes aussi bien l’appui que l’affection de la France furent en effet de grand secours pour se concevoir, se réaliser et, surtout, se pérenniser.


Cide
Jeudi 12 Juillet 2018

Les historiens sont formels là-dessus  : la France est la matrice principale des idées fascistes, à comprendre le despotisme, le populisme et le culte de personnalité sans oublier la raison et les coups d’État. Tout ce que, malicieusement, on nomme pudiquement démocratie césarienne ou bonapartisme.
Bref le tantra idéologique indispensable au parfait régime fasciste. Et si la France s’est, jusqu’à lors, prémunie de toutes ces aventures sans issue, c’est uniquement, jugent nos historiens, parce que, contrairement à un bon nombre d’autres pays européens, les institutions françaises sont déjà solidement bâties ; autre héritage non négligeable de la saignée révolutionnaire initiale.

Certes, ces phalanges aux crocs aiguisés, ne triomphent que sur le décombre de l’État de droit ; ce contre quoi les institutions luttent férocement. N’empêche, cependant, que cette paternité du fascisme est resté bien enfoui dans le subconscient collectif français. Une sorte de rêve irréalisable, du moins pour le moment, qui drague néanmoins de temps à autre l’imaginaire et l’esprit républicain.

Et c’est ainsi que la république n’a cessé de se pencher, avec à la fois ardeur maternelle et bienveillance nostalgique, sur le berceau de toute entité qui se révèle, ou se revendique, fasciste. De Pretoria à Israël, en passant par les phalanges libanaises ou les dictatures africaines, sud-américaines ou arabes aussi bien l’appui que l’affection de la France furent en effet de grand secours pour se concevoir, se réaliser et, surtout, se pérenniser.


Du moment en effet que le penchant fasciste se révèle, la France, le pays de la litanie bien connue, tombe en charme et admiration, lui accordant généreusement en plus d’une bénédiction, sa collaboration.
Aujourd’hui, par exemple, dans cette époque ou l’étendard du fascisme historique est hautement hissé par Natanyahou, la France tombe une fois encore dans ses travers habituels et scelle avec lui nombreux pactes militaires, politiques et culturels, couronnés carrément par ces manœuvres communes entre la marine française et la marine israélienne. Du jamais vu, en effet, depuis du moins le vol par les israéliens des vedettes de Cherbourg.

Quoi qu’il en soit ce passage cryptofasciste sera lourd de conséquence. Car, nombreux seront les citoyens français qui tiendront rigueur à Macron de cette aventure malheureuse avec le régime le plus honni de la planète. Et ce, au mépris des droits français et international, au mépris aussi des résolutions des Nations Unies et surtout au mépris des engagements électoraux du candidat Macron.

Rappelons-le : ce sont les accolades et autres chansons d’amour pour Natanyahou qui furent fatal au denier socialiste de la cinquième république : François Hollande. Et tout laisse à penser que ce nouveau penchant fasciste de Macron, lui coûtera aussi une nouvelle réélection.






Jeudi 12 Juillet 2018


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires