Conflits et guerres actuelles

Forte explosion d’origine inconnue près d’un port au sud de l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...


Une très forte explosion s'est produite mercredi matin dans une zone inhabitée près du port iranien de Daylam, sur le Golfe, a rapporté la télévision iranienne en langue arabe Al Alam citant des témoins faisant état du tir d'un missile par un avion non identifié.

Daylam se trouve à environ 150 km de la première centrale nucléaire iranienne en construction à Bouchehr.

Des témoins ont rapporté avoir vu un aéronef non identifié tirer un missile, a indiqué Al Alam.

A londres, les prix du pétrole ont bondi de plus d'un dollar après l'annonce de l'explosion, le marché craignant une attaque américaine contre ce large producteur d'or noir.

Une "source gouvernementale" iranienne a cependant déclaré à Al Alam que l'explosion pourrait avoir été provoquée par un réservoir de kérosène tombé d'un appareil iranien.

Des officiels ont été dépêchés sur place pour identifier l'origine de la déflagration, a dit un responsable du gouvernorat à Al Alam.

L'explosion a été entendue à 10H10 locales (6H40 GMT), selon Al Alam.


Jeudi 17 Février 2005

Forte explosion d’origine inconnue près d’un port au sud de l’Iran




Les installations nucléaires iraniennes sont régulièrement désignées comme les cibles potentielles de frappes américaines ou israéliennes.

Les Etats-Unis et Israël accusent la République islamique de chercher à se doter de l'arme atomique sous le couvert d'un programme nucléaire civil.

L'Iran aura "dans les six mois" les connaissances nécessaires pour fabriquer une bombe nucléaire, a estimé mercredi à Londres le ministre israélien des Affaires étrangères, Sylvan Shalom.

Cependant, une source diplomatique a affirmé à l'AFP que la centrale de Bouchehr, construite par les Russes, n'avait pas été affectée par une attaque.

Dans la matinée, le ministre des Renseignements Ali Younessi a confirmé la présence au-dessus de l'Iran d'engins d'espionnage américains, qui seront abattus s'ils se rapprochent, ont rapporté des agences de presse iraniennes.

"Les objets lumineux observés dans le ciel iranien sont des instruments d'espionnage américains", a déclaré Ali Younessi.

Il a parlé de "satellites" mais non pas d'avions de reconnaissance sans pilote, évoqués récemment par le Washington Post, selon les propos rapportés par les agences estudiantine et semi-officielle Isna et Ilna.

Il a relevé que les officiels américains avaient démenti le survol de la République islamique par des drones à la recherche d'éléments prouvant l'existence d'un programme d'armement nucléaire iranien.



REUTERS.
DOUBAÏ (Reuters) - Une explosion d'origine encore non déterminée a retenti mercredi dans une zone désertique près de la ville portuaire de Daïlam, dans la province iranienne de Bouchehr, où l'Iran possède une centrale nucléaire, rapporte la télévision publique iranienne.

Après avoir évoqué un possible tir de missile, la télévision iranienne a indiqué quelques minutes plus tard que l'explosion avait pu être provoquée par la chute d'un réservoir à kérosène d'un avion iranien.

A Berlin, le ministre iranien des Affaires étrangères, Kamal Kharrazi, a affirmé qu'il n'avait aucune information sur cette explosion.

L'ambassade de Russie à Téhéran a exclu que la centrale nucléaire du Bouchehr ait fait l'objet d'une attaque. "Nous avons contacté le directeur de l'agence compétente et nous avons été informés qu'il n'y avait eu aucune attaque contre la centrale nucléaire", a déclaré un porte-parole de l'ambassade.

De même, l'administration américaine dit ne pas disposer d'informations sur un éventuel tir de missile. "Nous avons vu ces informations et nous sommes en train de les vérifier", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Scott McClellan.

De source israélienne proche de la sécurité, on dément toute implication militaire israélienne dans cette explosion.

La chaîne de télévision iranienne en langue arabe avait annonçait quelques minutes plus tôt qu'une puissante explosion a été entendue dans la matinée dans les faubourgs de Daïlam, dans la province de Bouchehr, sur le golfe arabo-persique.

"Des témoins rapportent que le missile a été tiré d'un avion inconnu à une vingtaine de kilomètres de la ville", ajoutait la chaîne.

Mais elle a indiqué par la suite que l'explosion était peut-être liée à la chute d'un réservoir d'un avion iranien survolant la province.

La province de Bouchehr abrite un réacteur nucléaire d'une puissance de 1.000 mégawatts qui doit être opérationnel à partir de la fin de l'année et atteindre son rythme d'exploitation normal à partir de 2006.

De conception russe, c'est la seule centrale nucléaire iranienne.

Ce site est au coeur de la crise nucléaire entre Téhéran et Washington, qui accuse la république islamique de chercher à se doter de l'arme atomique sous le couvert d'un programme civil - ce que l'Iran dément.



source observabilis.com


Jeudi 17 Février 2005


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires