ALTER INFO

Foot, business et le meilleur des mondes


Dans la même rubrique:
< >

J’aime bien le football, car dès mon plus jeune âge j’ai été bercé par les exploits de joueurs tels que Pelé, Maradona, Rivelino, Garrincha et bien d’autres. Oui le football me faisait rêver ! Mais à l’instar de toute chose le football a sa part ténébreuse, une part si grande en fait qu’elle a ternie à jamais l’image que j’ai de ce sport. Il y a en effet autour de lui beaucoup de choses qui m’écœurent au plus haut point. J’ai dans ma réflexion décidé de parler de foot !


cybermoine3000@yahoo.fr
Lundi 8 Juin 2009

La violence engendrée par le foot

Pratiquement pas un mois ne passe sans que l’on ne parle d’un fait divers triste lié au foot. Et je ne parle pas de grandes histoires tragiques comme le drame du Heysel (fr.wikipedia.org/wiki/Drame_du_Heysel), qui a coûté aux clubs anglais plusieurs années de bannissement des compétitions footballistiques européennes ! Mais il est normal que la violence soit liée au football car le football est passion et nous savons que dans la passion la raison n’a pas sa place. La passion est l’amante des extrêmes et la muse des extrémistes de tout poil. Dans le football on observe des rivalités « débiles » entre certains clubs notamment l’Olympique Marseille et le Paris Saint-Germain ! Des problèmes politiques ou de société se transposent (aisément) dans le monde du football qui devient comme un triste exutoire. Des clubs comme le Fc Barcelone, l’Athletic Bilbao (http://fr.wikipedia.org/wiki/Athletic_Bilbao) (club où ne sont admis que des joueurs basques) ou même le Réal Madrid ont des couleurs politiques évidentes. D’autres expriment ouvertement leur bêtise ou leur racisme (les cris de singes quand un joueur à peau « bronzée » touche le ballon) dans les stades où se pratique ce sport. Les matchs de foot sont l’occasion pour certains de faire ressortir la bête qui sommeille en eux. Toute cette agressivité avant, pendant ou après le match est réellement dégoutante et a dégoûté plusieurs personnes que je connais. On devrait regarder les matchs de foot pour passer un bon moment mais ce n’est souvent pas le cas. Puisque le football est une passion donc qui répond à un besoin, il est (aussi) devenu un business extrêmement rentable (http://www.football.fr/footballfr/cmc/ligue-1/20073/le-business-du-football--les-chiffres-cles_16011.html). Ne comptez pas sur certains prédateurs pour laisser passer une occasion (pareille) de se faire du fric !

Un business rentable

Le football est (devenu) un business lucratif, il est donc peu étonnant de voir les sommes que les clubs investissent dans l’achat de certains joueurs. Je ne reviendrai pas sur les montants scandaleux mis en avant pour acheter les amuseurs publics que sont les footballeurs. Ces idoles des temps modernes (souvent dopées voir ici : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/sports/articles/9753-football-tabou-dopage.htm) devant permettre de remplir les caisses du club avec les tournées harassantes mais lucratives et autres produits dérivés (maillots, poupées, ballons dédicacés etc..). Les footballeurs ne sont plus des êtres humains ce sont des objets, des produits ! Mais en fait ils sont plus que ça ils sont aussi des gladiateurs des temps modernes voire des machines à faire rêver. A Rome pour distraire le peuple on lui donnait les jeux, le football sert à ça dans le monde moderne après tout n’est-ce pas Lavoisier qui disait justement que rien ne se perd, rien se crée mais tout se transforme. Les gladiateurs qui survivaient à de nombreux combats pouvaient espérer obtenir leur liberté. De nos jours le football peut aider de nombreux esclaves de la pauvreté à briser les chaînes de celle-ci. Pelé, Ronaldo, Maradona et bien d’autres sont nés pauvres et le football a fait d’eux des rois et des hommes fortunés. Le football devient un outil à réaliser les rêves ! Mais combien de jeunes voient leur rêve se transformer en cauchemar ? Nul ne peut vraiment le savoir. Des clubs comme Arsenal (plébiscité pour son beau jeu) participent à ce trafic odieux (même si certains diraient que j’exagère) d’êtres humains dont certaines réussites ne peuvent masquer les nombreuses personnes laissées sur le bord du chemin (il faut aussi préciser que les stars éphémères sont nombreuses dans ce sport). Ce trafic est vraiment odieux (http://www.bladi-dz.com/articles/2009/1/Michel-Platini-veut-mettre-un-terme-au-trafic-des-jeunes-footballeurs-en-Europe/Page1.html) et (http://www.grioo247.com/archives/article.php3?id_article=3056). Mais les footballeurs sont aussi habilement utilisés par les politiques. Ainsi on empêcha Pelé de quitter le Brésil car on voulait l’utiliser comme un outil pour distraire « la plèbe » afin que celle-ci oublie ses souffrances (car en ce temps c’était la dictature au Brésil) ! Mais aussi pour faire croire que par le football on pouvait devenir un roi ! D’ailleurs n’est-il pas amusant qu’on lui donne le sobriquet de « roi Pelé » ? Or pour un pouvoir à tendance dictatoriale, un footballeur est bien plus inoffensif qu’un intello c’est clair. Mais les footballeurs deviennent des modèles pour les jeunes, drôle d’ambition. Pelé et d’autres footballeurs furent habilement utilisés par les politiques (http://www.lesoir.be/culture/cinema/vie-et-mort-au-temps-du-roi-2008-04-02-588567.shtml). Tout ça montre à quel point dans ce monde on a perverti le sens des réalités.

Une perversion du sens des réalités

Certaines personnes ont failli en venir aux mains pour le match Barcelone-Chelsea en demi-finale de la champion’s league (d’ailleurs aller voir le fanatisme de certains dans les forums de foot et je ne parle de la vénération de joueurs comme Drogba, Eto’o ou encore Messi). Je ne parle pas de ces personnes qui sont capables de supporter la faim, la soif, le soleil ou la pluie pour un match de football. Ce qui a fait dire à un imam que je connais que quand on leur demande de faire la même chose pour Dieu, ils râlent ! Allez leur demander de faire ça pour aider des pauvres ou des malheureux et vous verrez leur réaction. Ce qui se passe autour du foot permet de comprendre à quel point on a perverti le sens des réalités des gens. Cette phrase d’un millionnaire brésilien m’a fait tiquer ! Il a dit en substance : « Au Brésil que vous soyez pauvres ou riches, il y a deux choses qui sont sacrées à savoir le football et le carnaval. Le premier homme de pouvoir qui s’amusera à éliminer un des deux aura une révolution sur les bras ! » Je pense que cette phrase dit tout et que plus que jamais nous sommes prêts du « meilleur des mondes » !

Le meilleur des mondes

Voilà un passage de cette œuvre qui m’a intrigué : Dans un dialogue entre l'Administrateur général du Meilleur des Mondes et l'un des rares dissidents, Huxley avait parfaitement imaginé les principes du contrôle social moderne... "- La population optimale est sur le modèle de l'iceberg: huit neuvièmes au-dessous de la ligne de flottaison, un neuvième au-dessus. - Et ils sont heureux, au-dessous de la ligne de flottaison? En dépit de ce travail affreux? - Ils ne le trouvent pas tel, eux. Au contraire, il leur plait. Il est léger, et d'une simplicité enfantine. Pas d'effort excessif de l'esprit, ni des muscles. Sept heures et demie d'un travail léger, nullement épuisant, et ensuite la ration de soma, les sports, la copulation sans restriction, et le Cinéma Sentant. Que pourraient-ils demander de plus ? "- Le monde est stable à présent. Les gens sont heureux; ils obtiennent ce qu'ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu'ils ne peuvent obtenir. (...) Ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s'empêcher de se conduire comme ils le doivent. Et si par hasard quelque chose allait de travers, il y a le soma. Il nous faut choisir entre le bonheur et ce que l'on appelait autrefois le grand art. Nous avons sacrifié le grand art. Nous avons à la place le Cinéma Sentant et l'orgue à parfums. - Mais ils n'ont aucun sens! - Ils représentent pour le spectateur un tas de sensations agréables. (...) Cela exige l'habileté la plus énorme. Nous fabriquons des voitures avec le minimum d'acier, et des œuvres d'art avec pratiquement rien d'autre que de la sensation pure." Qu’est-ce que le football sinon une superbe illusion pour rendre les gens heureux. Mon frère d’ailleurs ne comprend pas comment on peut se passionner pour 22 hommes qui courent après une balle en cuir, ça le dépasse. Et avec du recul je le comprends, cette gigantesque illusion a hypnotisé des centaines de millions de personnes ! Vraiment incroyable. On dit même qu’une guerre s’est arrêté pour l’arrivée du « roi Pelé », exploit que ni la mort abominable d’innocents et d’enfants ne parvient à faire. Le football ressemble à une véritable drogue, d’ailleurs je pense que Diego Maradona, celui que l’on qualifie de mi-ange, mi-démon mais que moi je qualifie de démon déguisé en ange symbolise parfaitement ce sport. Maradona a fait rêver les humains au point d’être vénéré comme un dieu, mais il s’est avéré être un tricheur, un drogué donc un piètre exemple pour les jeunes qui l’adulent. Mais personnellement je ne lui en veux pas, c’est ce système débile qui l’a consumé comme il en a consumé d’autres moins célèbres. Combien d’humains ce système va-t-il encore consumé, combien de victimes fera-t-il encore ? Contrairement à ce que les gens pensent j’aime le football qui ne doit être qu’un jeu, un passe-temps rien de plus. Mais dans un monde qui a depuis longtemps perdu le sens de la mesure et de la raison, la déraison a gagné même les choses les plus simples. Et tout ce qui peut servir à des personnes avides de pouvoir ou d’argent, leur sert à atteindre leurs objectifs odieux. Nos faiblesses sont leurs forces, dans ce monde qu’ils espèrent, le meilleur des mondes pour eux.


Lundi 8 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Silvester Norris le 08/06/2009 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rajoutons que le football semble être véritablement un monde parallèle... la crise n'existe pas dans celui-ci. Quant on voit le Real prêt à débourser 65 Millions d'euros pour s'offrir Kàkà, on reste dubitatif...

J'adore le football, mais je me rends bien compte de l'indécence de ce sport depuis les années 80. Comment peut-on consacrer autant d'argent à ça alors que des personnes meurent de faim chaque jour... incompréhensible.

Quant à la mentalité des supporters.... ça occuperait un pan entier de sociologie.

2.Posté par Thanatos le 11/06/2009 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bien le Réal de Madrid qui dépense près de 160 millions d'euros pour deux joueurs, ce monde est complètement déconnecter de la réalité. On préfère investir dans le "rêve" que dans les choses concrètes. Beaucoup cautionnent ce cirque et bien sans aucun doute cette folie se cassera la figure comme le monde de la finance. Cette bulle n'a pas encore éclater, mais elle éclatera et ça fera de sacres dégâts.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires