Palestine occupée

Flambée de violences à la frontière palestino-libanaise



Samedi 12 Septembre 2009

Flambée de violences à la frontière palestino-libanaise
Des roquettes ont été tirées vendredi du sud du Liban sur le nord de la Palestine occupée, suscitant une riposte immédiate de l'entité sioniste qui a bombardé un village libanais.
   Les deux roquettes avaient été tirées à partir du village de Qlailé, situé à 15 kilomètres de la frontière, a indiqué un responsable des services de sécurité. Ces tirs n'ont pas été revendiqués.
  
Côté israélien, l'armée a fait état de la chute de plusieurs roquettes tirées à partir du Liban, et confirmé y avoir riposté.
   "Plusieurs roquettes tirées depuis le Liban ont explosé cet après-midi sur le secteur ouest de la Galilée sans faire de blessé", a déclaré un porte-parole. "Nos forces ont riposté, notre artillerie tirant de 12 à 15 obus contre le Liban".
   "Nous considérons cet incident comme très grave et estimons que le gouvernement et l'armée libanais ont pour responsabilité d'empêcher de telles attaques", a-t-il ajouté.
   "Des débris d'au moins une roquette Katioucha ont été découverts dans le secteur de Naharyah et du kibboutz Guesher Aziv (ouest de la Galilée)", a précisé une source policière israélienne.
  
En représailles, plusieurs obus israéliens se sont abattus sur le village et environs de Qlailé, où l'armée et la Force de l'ONU au Liban (Finul) ont retrouvé deux plateformes en bois de lancement de roquettes, selon un responsable de la sécurité.
  
En fin d'après-midi, la route côtière du sud-Liban était vide, à l'exception de patrouilles de la Finul, selon un correspondant de l'AFP sur place qui a constaté un retour au calme.
  
La Finul a confirmé dans un communiqué le tir d'"au moins deux roquettes à partir de la région de Qlailé", ainsi que la riposte israélienne, sans faire état de victimes des deux côtés de la frontière.
   Elle a précisé avoir ouvert une enquête et appelé les deux parties "à un maximum de retenue, à respecter la cessation des hostilités et à éviter de prendre des mesures qui pourraient mener à davantage d'escalade".
  
Les tirs sur Israël surviennent en pleine crise gouvernementale au Liban, où le chef de la majorité parlementaire Saad Hariri a renoncé à former un gouvernement d'union.
   "Cet incident vise à provoquer une tension et à entraîner le Liban dans une situation de crise", a affirmé le Premier ministre libanais sortant Fouad Siniora, parlant d'"une atteinte contre la souveraineté du Liban".
  
A New York, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné le tir de roquettes et appelé les parties à la retenue. Les Etats-Unis ont également "condamné fermement" ces tirs.
   
En janvier et en février derniers, plusieurs roquettes tirées à partir du Liban se sont abattues sur le nord de la Palestine occupée, faisant un blessé.
   Le Hezbollah, contre lequel l'entité sioniste a mené une guerre en 2006 après la capture par le mouvement de deux soldats israéliens qui sont morts, avait nié toute implication.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 12 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par moi le 12/09/2009 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore une tentative des services secrets is ra el (iens) infiltrés au liban pour créer un conflit et une riposte soit disant légitime.... soyez maudits , chiens .

2.Posté par Carlito le 12/09/2009 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On prend les memes et on recommence ...



Adieux .

3.Posté par Le Kabyle le 12/09/2009 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant on connait bien la musique de ces fils du diables,ils(les sionards) tentent d'allumer à nouveau le feu de la guerre contre les libanais!
Ces talmudo-sionistes sont maudis.

4.Posté par claudio le 13/09/2009 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le général canadien E.L.M. Burns, premier commandant de l'UNEF 1(Forces d'urgence de l'ONU), chargé de superviser le cessez-le-feu après l'agression tripartite (France, Grande Bretagne, entité sioniste) contre l'Egypte en 1956, a fait part dans de nombreux entretiens sur à sa mission au Moyen-Orient, de l'hypocrisie, des mensonges, des provocations et des violations volontaires des accords de la part des forces juives. A l'inverse, il souligne comportement exemplaire des forces arabes qui respectaient à la lettre les accords conclus !
Sa mission fut rendue presque impossible à cause de l'ignominie de l'entité sioniste.
Par conséquent, il n'y a pas lieu de s'étonner de ce qui se passe au Sud Liban.
Passés maîtres dans la provocation et les faux prétextes, les sionistes sont capables de l'inimaginable pour déstabiliser leurs voisins tout en rejetant la faute sur eux !
Ce qui est désolant, c'est la précipitation des ânes occidentaux à condamner sans preuve les victimes de l'état voyou sans tenir compte des massacres commis depuis plus de 60 ans !
Les imbéciles d'Obama et de Ban Ki-moon ont encore perdu l'occasion de la fermer !
Si ce n'est ni le Hezbollah, ni l'armée Libanaise et ni la FINUL ne sont les auteurs de ce tir de roquettes, où faut-il chercher le commanditaire ?

Modération : votre conclusion étant de nature litigieuse, elle est supprimée.

5.Posté par la fin? le 13/09/2009 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah qu'est ce que j'aimerai qu'Is-raël soit modéré elle aussi! bravo claudio, la fin pour bientot je l'espère.inchallah

6.Posté par dik le 13/09/2009 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La conclusion de Claudio a été supprimée. Son post est tellement franc - qualité essentielle dans une info alternative - que je me permets de suggérer une conclusion "alternative" :

Si la guerre contre l'Iran tardait ou n'avait pas lieu, Israël en ferait une contre le Liban, car Israël n'a aucune raison d'être sans la guerre contre l'un ou l'autre de ses voisins. C'est sa mission première!

7.Posté par Intellecterroriste le 14/09/2009 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dingue ça!

La conclusion de Claudio supprimée car de nature litigieuse, et pas un commentaire de la modération quand apparaissent des amalgames racistes à longueurs de posts et sur d'autres sujets!?

Mais où va-t-on là!?

Décidément, c'est de pire en pire sur AI...

Amicalement

8.Posté par wilhelm le 14/09/2009 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrais savoir (je ne suis surement pas le seul) ce que claudio a dit de tant litigieux ... est-ce qu'il y a des temoins ??

Résistance.

9.Posté par claudio le 14/09/2009 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La prudence de la modération, certes excessive, n'en demeure pas moins compréhensive au vue des multiples attaques subies par les dirigeants du site de la part de la puissance occulte des sionistes qui règnent en maîtres sur notre pays !
Je tiens à préciser cependant, que mes propos n'ont jamais revêtu de caractère raciste, xénophobe ou insultant vis à vis des communautés qui font la richesse de notre chère France !
Je n'ai jamais tenu des propos haineux envers le juifs, de France ou d'ailleurs, pour la simple raison que je les considère autant victimes du sionisme que nous-mêmes. On ne peut en effet se réclamer du Christ et faire preuve en même temps d'absence d'amour envers les autres.
A l'inverse, j'estime qu'il est de mon devoir de condamner et de combattre toute entité, tout état, toute organisation, qui font de la haine, de la violence, de la spoliation et de la destruction, leur raison de vivre et d'exister politiquement. Et Israël en fait partie bien entendu. Il est même au premier rang de ceux contre qui la lutte doit être intensive et permanente. En aucun cas, il ne s'agit des juifs citoyens de cet état, même si quelque part on peut objectivement leur reprocher leur silence face aux crimes commis en leur nom. Après tout, avons nous des leçons à leur donner quand on est témoin chez nous, de la paralysie effroyable de l'opinion vis à vis du comportement désastreux de notre gouvernement ?
Ma conclusion a été jugée litigieuse mais elle me permet d'en tirer une autre : Même sur des sites dits « alternatifs », il devient de plus en plus difficile d'attaquer Israël, l'état, par le verbe de la conscience des hommes libres ! Ce constat m'amène à dire, que c'est grâce à ces « interdits préventifs » que le nazisme et le fascisme ont pu se développer sournoisement en Europe durant les années 30 !
Je signale donc très amicalement à la modération que je sais désormais ce qu'il ne faut plus dire au sujet d'Israël, mais personne ne m'empêchera de le penser !
Un grand merci à Alterinfo qui me permet de m'exprimer et je tâcherais de tout faire pour lui éviter de nouveaux tracas judiciaires.


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires