Palestine occupée

Finkielkraut... Dans « L’arroseur, insulté »



georges zeter
Jeudi 23 Mai 2019

«Sale sioniste de merde, sale race retourne à Tel-Aviv, la France elle est à nous». Ce sont les insultes lancées à Alain Finkielkraut le 16 février 2019 par un gilet jaune «à la barbe rousse» (dixit BFM). Six mois avec sursis sont donc requis pour : injures publics en raison de la race, l’ethnie et de la religion. Cet homme de 36 ans dit qu’il a injurié le philosophe non pas en raison de sa religion, mais en raison de ses idées, de ses convictions pro-israéliennes.
Il est à signaler avec quel zèle et rapidité «la justice» s’est emparée de «l’affaire». Benalla, doit en être fou de jalousie, lui qui croupie dans un Riad à Marrakech... Ne parlons pas de Sarkozy, le pauvre, qui attend depuis des années d’entrevoir un juge quelconque...
«La victime» n’a pas portée plainte et n’est que seulement témoin, c’est le parquet de Paris qui a poursuivit sans qu’on lui demande rien contre, ce Gilet Jaune accusé d'injures antisémites... Faut dire aussi que tout le Landerneau Crifiste, BHListe avait fait un tel ramdam, qu’on avait dut l’entendre jusqu’aux confins de la Palestine...
Une forêt de micros et de cameras se devait de récolter les paroles d’apaisement du grand homme à sa sortie de l’audience, qui en substances en toute mesure : «ce n’est pas en tant qu’individu que j’ai été agressé et insulté, c’est en tant que représentant parmi tant d’autres d’une sale race, c’est en tant que juif et comme l’a dit Manuel Valls «sans les juifs la France ne serait plus la France» donc à travers moi, les juifs, la France et la république ont été insulté».
Si j’étais le juge (dieu m’en garde) de cette pantomime, je décrypterai mot à mot et déconstruirai la sémantique de ce chapelet d’injures afin de prononcer une peine en adéquation de l’affront.
- Sale sioniste de merde : Sachant que le sionisme est une idéologie politique et non pas l’extension de la religion israélite (c’est même l’inverse), c’est donc au même titre que le communiste par exemple qui est une autre idéologie et ainsi, personne ne serait choquer d’entendre «sale communiste de merde» ; d’ailleurs, à un époque, ce fut très tendance...
- sale race retourne à Tel-Aviv : Selon Richard Malka, avocat au barreau de Paris : «Le terme «enculé de ta race, sale race» est incontestablement injurieux, ce qui n'empêche pas qu'il soit effectivement passé dans le langage courant. Les gens l'utilisent sans forcément viser la race. La référence à la race réelle ou supposée de l’insulté est performative et ne préjuge pas d’une attitude raciste. Quant au fait de proposer une visite de Tel-Aviv et bien en se référant à la diatribe des 20 dernières années de Finkielkraut, passionné et fervent défenseur de l’état d’Israël et de son gouvernement, il est loisible de penser pour certains qu’il y ait trahison à la nation, tels comme d’autres accusent Mélenchon d’être un fidèle de Fidel...Et d’aller vivre à Cuba. «sale race retourne vivre à la Havane».
- la France elle est à nous : Il n’a pas tord ce «barbe rousse» ; car, il est patent que la France n’est plus à « nous », mais à «d’autres», surtout des financiers, qui dépècent la bête, alors, qu’il y ait du nationalisme mal placé pas étonnant. Cette phrase aussi est adressée plus spécifiquement à «la victime», qui de par ses prises de positions anti-françaises/racistes ne devrait pas être trop étonné de recevoir parfois «son paquet» de la part de «passionnés» tels que lui-même...De plus, l’académicien avait déjà de l’expérience en la matière lors du rassemblement des nuit debout...Faut croire mon gars que c’est ta binette qui ne passe pas, ou, ce qui en sort en verbiages... Mais bon, de se dire qu’ils sont tous des antisémites, élimine de facto la remise en cause n’est ce pas...
En terminant ce chapitre, j’ai une envie irrépressible de rire, car, tout cela est bouffon, une tant-pète dans une chasse d’eau, qui mobilise très sérieusement une cour de justice complète et des medias concocteurs de choux gras. Il faut dire qu’en février ca chauffait dur avec la révolte des gilets jaunes, il fallait trouver des angles d’attaques afin de faire monter la sauce pour casser l’image et rendre le mouvement infréquentable, car, pas moins de 80% l’approuvaient ; Alors, ces gilets jaunes devinrent de la graine d’extrême droite manipulée par les russes, puis, d’extrême gauche manipulée par les antifas, puis des suppôts de black blocs, puis, des homophobe, puis...L’accusation suprême : des antisémites ! L’insulteur à barbe rousse devint le lampiste et fut accusé de toutes sortes de vices qui rappelaient les heures noires de notre histoire...La rafle du Vel D’hiv se profilait presque derrière ces gros mots et les chemises brunes marchaient au pas de l’oie, dixit un autre « philosophe », l’inénarrable BHL, qui ne se privait pas d’insulter copieusement les manifestants sur tous les plateaux où il est l’invité comme dans son salon :
- «certains Gilets jaunes ne pensent qu'à casser du flic, du juif et du pédé» , c’est en ces termes qu’il parle de ce mouvement de protestation dans son spectacle Looking for Europe ; Spectacle d’ailleurs financé par nos deniers, à hauteur de 700.000 euros de subventions... Et si c’est pas cracher dans la soupe ça mon Riton ?
Faut dire que les deux « philosophes » se tirent la bourre concernant la reconnaissance de l’état d’Israël, sa grande démocratie, sa culture eurovisionesque et l’attribution des terres offerte par dieu lui-même. Si c’est pas l’un, c’est l’autre qui semaine après semaine croasse la bonne parole.
«Les Antillais qui vivent de l’assistance de la métropole»
«L’équipe de France black-black-black»
«Les musulmans se multiplient comme des rats» - (sa signature dans la pétition d’Oriana Fallaci).
Tous ces joyaux de la joyeuseté Finkielkrautienne, sont consultables sur Internet...Donc, que l’académicien se soit fait des mécontents et qu’il reçoive quelques injures me paraitrait presque du règne de la norme non ? Il y eu seulement une erreur de casting, car au lieu d’un barbe rousse, il aurait été plus logique que l’agresseur soit noir ou arabe, pensez pas ? Quoique...
Barbe rousse, ou, Benjamin Weller , mulhousien de 36 ans, père de cinq enfants, fils d'un Algérien et d'une Française alsacienne. En 2014, a participé à une mission humanitaire au Sud-Liban organisée par l'Association des Palestiniens de France... Donc, un mec qui avait vu de visu les menées de l’armée israélienne, tant défendue par Finkielkraut...Il est évident que ses insultes s’adressait au «philosophe» polémiste, qui a du mal à cacher son racisme anti-arabes...Le fait qu’il soit juif n’a pas joué, mais qu’il soit sioniste beaucoup...Comme ceux qui mènent la barque veulent absolument qu’il y ait une connexion directe entre antisionisme et antisémitisme, et bien Benjamin en a fait les frais et a alimenter la boite aux polémiques bienvenues, et si vertueuses...
-------------------------------------------------
Bref, après le compteur Linky, nous avons le conteur Finky...France, terre de richesses incommensurables et de phylo impayables...
Quant à la condamnation pour académicide ? (un régicide d’académicien) : Il devra chanter version rap Le Nouveau Désordre amoureux en imitant Nick Conrad, celui qui nique la France et qui sera certainement invité sur le perron de l’Elysées par macron, lors de la prochaine fête de la musique.

Georges Zeter/mai 2019



Mercredi 22 Mai 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires