MONDE

Fillon demande la libération de Clotild Reiss



Lundi 22 Février 2010

Fillon demande la libération de Clotild Reiss
"Clotilde Reiss est une femme innocente qui n'a aucune raison d'être détenue et qui doit donc être libérée dans les meilleurs délais, sans condition", a prétendu, samedi, le Premier ministre en visite à Damas. François Fillon a demandé à l'Iran de blanchir cette étudiante française âgée de 24 ans, arrêtée en juillet dernier, à Téhéran, sous l'accusation d'espionnage, lors des troubles post-électoraux en Iran et actuellement assignée à résidence à l'ambassade de France à Téhéran. Et ce, alors que l'ambassadeur britannique à Téhéran, Simon Gass a, la semaine dernière, rejeté dans une lettre, à l'adresse du président de la Commission pour la politique et la sécurité nationale, Alaeddine Boroujerdi, toute intervention de Londres dans les affaires intérieures iraniennes. Il a, dans ce sens, demandé à Téhéran de réviser sa décision de réduire le niveau de ses relations avec Londres. Il rejeté, par ailleurs, le rôle de Londres, dans les derniers troubles post-électoraux, alors que Hossein Rassam, analyste en chef de l'ambassade britannique, avait révélé, il y a 4 mois, devant le tribunal de la Révolution de Téhéran les implications de la Grande-Bretagne, dans les récents événements survenus, en Iran. Un regard sur les événements post-électoraux en Iran nous fait comprendre que contrairement aux normes internationales, certains pays, y compris les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, avaient apporté leur soutien sans réserve aux fauteurs de troubles et ont prétexté les questions électorales du 12 juin en Iran pour justifier leur politique interventionniste envers l'Iran. Entre temps, leurs positions interventionnistes vis-à-vis de ce qui se passait en Iran se sont ajoutées à leur attitude non diplomatique et irrationnelle, si bien qu'ils se sont dits inquiétés de la décision de la RII d'instruire en justice les dossiers des ressortissants étrangers et des employés locaux des ambassadeurs étrangers à Téhéran. Dans ce sens, ils ont averti que de telles démarches ne pourraient épargner l'Iran des retombées négatives des protestations post-électorales. En même temps, l'occident a tenté, ces dernières semaines, d'instrumentaliser la question de la peine de mort des deux auteurs d'un attentat à la bombe en Iran. Mohamed Javad Larijani, le secrétaire général du Conseil supérieur iranien des droits de l'Homme a récemment affirmé, dans une interview, accordée à la chaîne EuroNews que ces deux derniers ne faisaient partie des fauteurs de troubles, mais encore qu'ils étaient impliqués dans l'attentat à la bombe, survenu en 2009 à Shiraz, dans la province de Fars. De toute façon, les puissances hégémoniques tentent, depuis des années, de porter, d'une manière ou d'une autre, un coup dur à la RII, l'hostilité qu'elles ont divulgué aujourd'hui après des années de dissimulations.

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Lundi 22 Février 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 22/02/2010 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et l'iran demande la libération de ses otages retenus illégalement en france. Que répond fillon. Il fait semblant de tout ignorer.
A vrai dire, il n'a aucuns pouvoir, et sarko le met en avant juste avant les régionales, car il est un peu moins impopulaire que lui.

2.Posté par duperrier le 22/02/2010 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme la majorité des Français la croient coupables, en plus ils ont d'autres soucis en tête que cette espionne Ras le bol ,des nanas qui se mettent volontairement dans ces situation qu'elles assument ,comme la Florence la belle vie palace elles sont majeure et vaccinés que les Parents paient ,Il faut responsabilisé l'individu ,il prend des risques a sa charge en connaissance des causes

3.Posté par Brigitte le 22/02/2010 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fillon ne manque pas d'air !

4.Posté par pistache le 22/02/2010 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et pourquoi qu'il ne parle pas des journalistes retenu en afguanistan et dont on nous rabache à longuer de temps que leur libération va couter chere aux français ? ça l'intérresse moins sans doute , des journalistes c'est moins important que cette gonzesse qui ne nous apporte rien !

5.Posté par william wallace le 22/02/2010 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ressortons la guillotine, il en est temps mes frères, retournons la pyramide, faisons en sorte que le peuple règne. Combien d'hommes comme Che Guevara, Torrijos, Roldos, de résistants Irakiens ou Afghans, faudra t-il sacrifier pour que nous nous réveillons ???

6.Posté par Altair le 22/02/2010 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En même temps, cette petite Clotild, et même si elle est francaise, n'avait pas à aller espioner les Iraniens. Imaginer le contraire, un jeune etudiant Iranien surprit entrain d e s'interesser aux installation nucléaires Française. La France réagirait ( à raison) de la même maniére avec le battage médiatique en plus bien sur. Ce n'est pas parce qu'il sont un peu plus bronzés qu'ils n'ont pas le droit de défendre leur intégrité nationale.

7.Posté par waddle le 22/02/2010 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Fillon,
Il est vrai que les espions français sont parmi les seuls au monde à ne pas être assermentés et qu'ils mettent les gouvernements étrangers dans l'embarras quand ils sont arrêtés.
Cependant, Mlle Reiss n'a pas beaucoup d'arguments pour sa défense : elle a effectué un stage au commissariat à l'énergie atomique français entre juin et septembre 2007 (les diplômés de la fac de lettre n'ont plus les mêmes préoccupations que lorsque j'étais étudiant dis donc). Son papa travaille à l'agence de l'énergie atomique française (cette fascination pour la perse semble familiale).
Elle "enseignait", bien entendu, à Ispahan, région où sont installés les sites d'enrichissement d'uranium (une passion, ça ne s'explique pas).
Pour couronner le tout, elle était sur le sol Iranien illégalement lors de son arrestation puisque son visa était expiré (Que représente la loi face à une passion si dévorante ?).
Source : Interview de Mr Seyed Mehdi Miraboutalebi, ambassadeur d'Iran à Paris dans "le Parisien".
Nos politiques et barbouzes vont-ils comprendre que le temps du colonialisme est révolu ? Il serait temps...

8.Posté par duperrier le 22/02/2010 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y des années ,qu'ils ne respectent plus les lois ,que nos très très CHERS Députés/es votent uniquement pour restreindre le peuple,une seule fois j'ai essayé pour ma fille de toucher une prime de mobilité à cette époque ,J'ai échoué lamentablement ,il y avait un ,degré,pas de problème mais la circulaire ,n'était plus valable,malgré que l'article ,stipulait conformément à la base ,c'est affolant, vous regardez pour la justice idem ,les impôts pareil ,Alors eux ne se compliquent pas pourquoi respecter les lois qui ne sont pas faite pour eux et que le peuple est heureux de les réélire ,tous ceux qui sont condamnés pour fraude sont revenus ,

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires