Propagande médiatique, politique, idéologique

Femme kamikaze : Un gros balourd



Gilles Devers
Vendredi 24 Septembre 2010

Femme kamikaze : Un gros balourd
Lundi, Brice en faisait des tonnes sur la femme kamikaze, évoquant la possibilité d'un attentat « imminent » en France d'Aqmi, une menace « réelle ». Comme un Busch de la grande époque des armes de destructions massives, Nicolas avait interrompu son séjour aux US pour gérer la situation et la menace terroriste depuis Paris. On nous avait même ressorti de la naftaline le bon vieux Bruguière pour pérorer dans nos belles télés. Et c’était la grande mobilisation des troupes.

Je relis en me poilant ce qui se publiait de partout, et je vous propose l’article du Parisien de mardi. Mes amis, il ya de quoi flipper. Les scénaristes ont même imaginé un attentat contre l’ineffable Boubakeur, trop content de se trouver soudain important … Lisez ce roman, c’est dingue !

« Le risque d'un attentat s'est accru en France depuis ces derniers jours. «La menace est réelle», a confirmé lundi Brice Hortefeux, lors d'un déplacement à Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne). «Notre vigilance est renforcée», a précisé le ministre de l'Intérieur, rappelant que le plan Vigipirate restait activé au niveau rouge, avant-dernier échelon avant le niveau écarlate, déclenché en cas de risque d'attentat imminent.

« Plus tôt lundi, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que le risque d'un attentat s'était renforcé depuis jeudi dernier. Selon une information de RTL, les services de renseignement intérieur (DCRI) ont appris dans la nuit de mercredi à jeudi qu'une femme kamikaze s'apprêtait à commettre un acte terroriste dans Paris dans la journée. Ce renseignement en provenance d'Algérie, et attribuant la menace à Al-Qaïda au Maghreb islamique, a alors été transmis à l'Elysée et à Matignon. 

« Dès 5 heures du matin, jeudi, le plan Vigipirate a été rehaussé et les fonctionnaires de l'anti-terrorisme mobilisés à la recherche de la suspecte. Brice Hortefeux a alors annulé un déplacement en province pour superviser les opérations et se rendre notamment à l'aéroport de Roissy-CDG et à la Tour Eiffel.

« Lundi, on a appris de source judiciaire que le parquet antiterroriste de Paris avait confié à la Direction centrale du renseignement intérieur et à la section antiterroriste de la Brigade criminelle de Paris (SAT) une enquête préliminaire pour vérifier ce renseignement. Après avoir indiqué dans un premier temps que la menace visait les transports, le ministère de l'intérieur est revenu sur cette précision, parlant simplement de «types d'objectifs totalement indéfinis».intox01_02092003.jpg

« Toujours selon RTL, les services de renseignements ont appris que le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, 69 ans, qui préside actuellement le conseil français du culte musulman, était la cible d'une menace majeure de la part de fondamentalistes. Il est placé depuis jeudi sous la protection de trois fonctionnaires du SPHP (Service de protection des hautes personnalités), détachés pour une durée indéterminée. 

« Selon une source proche du ministère de l'Intérieur, cette mesure «n'est pas liée au renforcement de la menace, mais tout le monde se souvient que la série des attentats de 1995 a débuté avec l'assassinat de l'imam Sahraoui». Cet imam modéré de la mosquée de la rue Myrha (XVIIIe), porte-parole à Paris du Front islamique du salut (FIS), avait été tué par balles le 11 juillet 1995, en compagnie de son secrétaire particulier, par deux hommes qui n'ont jamais été identifiés ».

Bon, c’est pas la guerre, mais tout comme.

Problème. Deux jours plus tard, le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard explique à Libé que c’était un gros balourd : « L'hypothèse de la femme kamikaze, c'est une information que nous avons eue mais qui, aujourd'hui, sans rentrer dans les détails opérationnels, paraît peu crédible. On m'a réveillé à 01H30 du matin, le 16 septembre, pour m'informer du renseignement d'un service ami sur un projet d'attentat à Paris le jour même. Nous avons pris toutes les mesures de vigilance accrues dans les lieux publics, les gares et aéroports. Evidemment, cette menace a perdu de sa crédibilité dans la mesure où il ne s'est rien passé ».

Qu’on nous prenne pour des imbéciles à ce point, ça commence à bien faire.


http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/ http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/



Vendredi 24 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Webjournal le 24/09/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Top article

2.Posté par pistache le 24/09/2010 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

haaaa! ils auraient bien voulu les minables du gouvernement qu'il y en ai un d'attantat ! ça leur aurait permis de faire les beaux , de dire , vous voyez , on avez raison ! ; hé ben non , bande de cloches , il va vous falloir trouver autre chose pour faire peur au gens !

3.Posté par sam le 25/09/2010 03:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

attention qu ils peuvent le faire eu même l attenta
en prenant exemple sur la bande des bush, Hitler la fait et césar aussi
et pourvoir par ce prétexte mètre en place plus de répression et de surveillance,
et opposé les communauté entre elle a leurs plus grand profits,
faut se méfié , si Brice ( de pisse) Hortefeux a besoin de la mort d un imam je vois pas trop pourquoi il se gênerais, ca sera revendiqué par la suite par un site musulman que nous on trouve jamais

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires