ALTER INFO

Faux cheik crevé de Bush, poussée et Jeannot Lapin d'Al CIAeda


Dans la même rubrique:
< >


Greg Palast
Mercredi 19 Septembre 2007

Faux cheik crevé de Bush, poussée et Jeannot Lapin d'Al CIAeda


The Peoples Voice, Par Greg Palast, le 18 septembre 2007


Récit d'une enquête journalistique spéciale en Irak


​​​​Lundi 17 septembre 2007 -- Avez-vous vu George tout ému ? Dans sa conversation télévisée surréaliste jeudi, il est devenu tout ému à propos du meurtre par Al Qaeda du cheik Abu Risha, le chef de la nouvelle alliance sunnite avec les USA contre les insurgés dans la province d'Anbar en Irak.


​​​​Il y a deux semaines, Bush serrait la main d'Abu Risha devant les caméras. Bush peut toujours lui serrer la main, mais pas le reste : Abu Risha a été soufflé juste quelques heures avant que Bush monte dans l'avion pour féliciter son nouvel ami.


​​​​Voilà ce que vous devez savoir que la Radio Publique Nationale ne vous dira pas :


1. Le cheik Abu Risha n'était pas un cheik.


2. Il n'a pas été tué par Al Qaeda.


3. La nouvelle alliance avec d'anciens insurgés à Anbar est aussi bidon que le cheik -- et une supercherie meurtrière.


​​​​Comment je le sais ? Vous pouvez voir le film


​​​​Je le sais du « cheik » Abu Risha, des types qui l'ont vraisemblablement crevé et de leurs autres victimes.


​​​​Juste au cas où vous penseriez que j'ai perdu l'esprit et mis mes fesses follement en danger pour obtenir cette séquence vidéo, ne vous inquiétez pas. J'étais en sécurité et au sec à Budapest. C'est mon brillant nouveau cameraman, Rick Rowley, qui est allé réussir son affaire en Irak.


​​​​La BBC dit de Rick qu'il est « l'avenir des nouvelles télévisées. » Il est aussi complètement hors contrôle. En dépit de nos adjurations, Rick et son associé Dave Enders sont allés à Anbar et ont filmé là où aucun cameraman n'avait osé poser le pied.


​​​​Pourquoi le « cheik » Abu Risha était-il si important ? Comme le New York Times le présentait ce matin, « Abu Risha était devenu le symbole charismatique de l'amélioration de la sécurité dans les régions sunnites qui sont devenues la pierre angulaire des plans étasuniens pour maintenir un grand nombre de troupiers en Irak une bonne partie de l'année prochaine. »


​​​​En d'autres termes, Abu Risha était le leurre des relations publiques utilisé pour vendre le « succès » de la [fameuse] poussée [de Bush].


​​​​Le cheik était sans provision [j'ai pas pu résister, NDT]. C'était un bluffeur. Bien qu'il proclamait à Rick qu'il était « le chef de toutes les tribus irakiennes, » Abu ne dirigeait personne. Mais pour une somme que l'on rapporte en millions cash pour les soi-disant « contrats de reconstruction, » Abu Risha étaient prêt à dire qu'il était Napoléon ou Jules César et à faire le machin du serrer des mains avec Bush devant les caméras.


​​​​Notamment, Rowley et sa caméra ont été entraînés avec Abu Risha sur sa route dans un « voyage d'affaires » à Dubaï, la capitale du blanchiment d'argent du Moyen-Orient.


​​​​Il y a quelques vrais cheiks à Anbar, comme Ali Hathem de la tribu dominante Dulaimi, qui a dit à Rick qu'Abu Risha était un escroc. Où était la tribu de ce chef tribal ? « Les étasuniens aiment créer des personnages comme les héros des cartoons de Disney. » Ensuite, Ali Hathem a ajouté, « Abu Risha n'est plus le bienvenu » à Anbar.


​​​​Un cheik « pas le bienvenue » à Anbar est grosso modo identique à un baiser sur les deux joues du Capo di Capi. Dans les jours après qu'Abu Risha soit revenu de Dubaï sur le territoire de Dulaimi à Ramadi, le shakecheik-hand de Bush était crevé.


​​​​Jeudi, Bush a dit qu'Abu Risha avait été tué, « en combattant Al Qaeda » -- et la Maison Blanche a publié un rapport selon lequel le cheik « avait été tué par Al Qaeda. »


​​​​Foutaise.


​​​​Il n'y a pas de Jeannot Lapin de Pâques et « Al Qaeda » n'est pas en Irak, M. Bush. C'était très malin, la semaine des commémorations du 11 septembre, d'associer la mort de votre gigolo d'Anbar aux pirates de l'air saoudiens de Ben Laden. Mais c'est un mensonge. Oui, il y a un groupe de fous furieux qui s'appelle « Al Qaeda en Mésopotamie. » Mais ils ont aussi à voir avec le véritable Al Qaeda de Ben Laden que le « tribut » d'un gang aux Rolling Stones a à voir avec Mick Jagger.


​​​​Qui a eu Abu Risha ? Zéro -- NEAN -- les mouvements à Ramadi sans l'approbation des VRAIS cheiks tribaux. Ils n'étaient pas très heureux, comme Hathem l'a noté, au sujet des millions US remis à Risha. Les cheiks ont soit ordonné le coup -- soit ils ont juste libéré le passage pour que l'exécuteur à la bombe remplisse son contrat.


​​​​Qui sont donc ces types, les cheiks qui mènent les tribus sunnites d'Anbar -- des potentats des tribus de Tamimi, de Fallaji, d'Obeidi, de Zobal et de Jumaili ? Pensez à eux comme à des Sopranos [maîtres chanteurs ? NDT] de l'Arabie. Ils sont aussi membres du soi-disant « Réveil du Conseil » -- pour obtenir leur part des millions distribués -- qu'ils n'avaient aucun intérêt à partager avec Risha.


​​​​Mais qu'ils donnent la chair de poule et soient implacables ou pas, ces Capi du désert ont été efficace dans l'élimination « d'Al Qaeda de la Mésopotamie. » En effet, comme les militaires US l'ont si fièrement précisé à Rick, quand les cheiks ont déclaré leur opposition à Al Qaeda -- c'est-à-dire obtenu des versements des contribuables US -- Al Qaeda a immédiatement disparu.


​​​​Quand l'ennemi s'évapore simplement, ces miraculeux militaires changent, ils ont une explication : les cheiks SONT Al Qaeda en Mésopotamie. Exactement comme les Sopranos qui tirent les versements de la « protection » [racket ? NDT] aux entreprises du New Jersey, les truands d'Anbar ont rejoint notre côté quand nous avons déposé le flouze.


​​​​Quel est le problème avec ça ? Après tout, il vaut mieux envoyer un chèque qu'envoyer nos enfants de Columbus pour les combattre.


​​​​Mais il y a quelque chose de profondément, de terriblement mauvais à avoir affaire avec ces tueurs. Ils tuent toujours. Avec la nouvelle protection, les armes et le cash US, ils se sont attaqués aux chiites d'Anbar. Quinze mille familles chiites d'une seule région ont été obligées de quitter Anbar sous la menace des armes. Ceux qui se déplaçaient trop lentement ont été abattus. Les enfants et les mamans aussi.


​​​​Les étasuniens sont-ils informés du nettoyage ethnique à Anbar par nos « alliés » d'autrefois ? Le film de Rick montre des commandants US installant leur quartier général dans les maisons abandonnées par les chiites terrorisés.


​​​​La démarche la plus folle de Rick fut d'aller trouver les réfugiés chiites d'Anbar. Plus de cent mille d'entre eux ont été déchargés dans un pâté de maison en parpaings sans eau courante des bas quartier de Bagdad. Ils sont sous la « protection » de l'armée du Mahdi, un autre groupe d'assassins. Mais au moins ce sont des assassins chiites.


​​​​Ainsi le grand « succès » de la [fameuse] poussée [de Bush] consiste à armer et à fournir une couverture au nettoyage ethnique à Anbar. Gentil, M. Bush. Et avec la presse US « incorporée, » nous ne connaissons pas la vraie histoire. Même les démocrates croient et acceptent le conte de fées du « réveil » à Anbar.


​​​​Un fonctionnaire du gouvernement irakien s'inquiète du fait que donner des armes et une couverture au gang d'Anbar est comme adopter un bébé crocodile. Il a dit à Rick « Un crocodile n'est pas un animal de compagnie. » Bientôt il grandira et vous dévorera. Mais que peut faire une marionnette à part se plaindre de ses ficelles ?


​​​​Cet Irakien l'a compris : la [fameuse] poussée [de Bush] est une connerie.


​​​​


​​​​Greg Palast est reporter de Newsnight, et auteur de « Armed Madhouse: from Baghdad to New Orleans - Sordid Secrets and Strange Tales of a White House Gone Wild. » (Maison de fous armés : de Bagdad à la Nouvelle-Orléans - secrets sordides et contes étranges d'une Maison Blanche folle)



Original : http://www.thepeoplesvoice.org/cgi-bin/blogs/voices.php/2007/09/18/bush_s_fake_sheik_whacked_the_surge_and_

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Mercredi 19 Septembre 2007


Commentaires

1.Posté par Shaosar le 24/09/2007 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diviser pour regner ; toujours la meme tactique encore et encore !
balkanisation de l'irak : remake de l'ex yougoslavie l; l'épouventail el-quaida est bien pratique en ce moment ; il est utilisé partout ; en Europe,au maghreb
bientot , hélas, l'iran ; l'echeancce approche avec ce sattelite tombé au Pérou , la Russie qui reactive ses flottes de bombardiés et la plus grande concentration de la flotte us dans l'ocean indien Et nous dans tout çà ? depuis son voyage aux states notre president à peut etre été mis au secret des projets des neo-cons ou si vs voulez ( illuminatis ,skulls & bones NOM ou bilderberg ) s'est clairement positionné ...
et les diffs appels de son ministre des AE en ce sens ne laissent aucun doute sur notre choix officiel .

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires