PRESSE ET MEDIAS

Facebook censure un avocat canadien accusé d’être pro-palestinien


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



aea@yahoo.com
Vendredi 2 Novembre 2007

Le site Facebook, dont Microsoft vient de prendre une participation à hauteur de 240 millions de $, se retrouve au centre d’une polémique. Un avocat d’origine palestinienne, vivant au Canada, s’est fait censuré son compte par Facebook. La raison ? Avoir constitué un groupe de discussion appelé « groupe des libéraux pour la défense des droits de l’homme des palestiniens.” Les raisons de cette censure restent indéterminées.

Ed Corrigan avait mis tout son temps et son énergie pour constituer son groupe. Cet avocat d’origine palestinienne vit au Canada depuis de nombreuses années. Afin de garder le contact avec ses proches et ses amis, il s’est converti comme 46 millions d’utilisateurs à la nouvelle folie du net, le site Facebook. A tel point qu’il devient vite un accro. Il se met alors à créer plusieurs groupes de discussion. L’un d’eux, le groupe des « libéraux pour défendre les droits des palestiniens” remporte un succès foudroyant. Le groupe compte plus de 300 membres, de cultures et de religions différentes. Jusqu’au jour où Ed Corrigan commence à recruter en masse. Il envoie des invitations par douzaine, la plupart à des amis pour qu’il rejoigne le groupe. Facebook s’en aperçoit et lui donne un premier avertissement.

Quelque temps plus tard, l’avocat récidive. Facebook décide alors de suspendre son compte et de le « bannir définitivement de Facebook » selon un responsable commercial du site. Ed Corrigan est sous le choc. Il ne comprend pas les raisons de cette radiation. Dans un long message envoyé aux dirigeants de Facebook, il demande à être réhabilitée.

Selon lui, le groupe des « libéraux pour la défense des droits palestiniens » se veut pacifique, un groupe qui ne prend pas parti pour un camp ou un autre. Il suffit d’ailleurs de voir l’origine des adhérents au groupe pour s’en convaincre.

Mais les responsables du site tiennent bon et confirme sa radiation définitive. Ed Corrigan envisage de poursuivre Facebook en justice. Encore une fois, on peut s’interroger sur la décision prise par Facebook. Le procédé apparaît curieux puisqu’on censure le fondateur du groupe pour un délit qui reste à prouver (envoyer 12 emails à des amis, est-ce un crime ?) tout en autorisant au groupe de continuer à exister. Voilà une curieuse manière pour Facebook d’attirer l’attention alors que Microsoft vient de prendre une participation au sein de la société à hauteur de 240 millions de $.

Facebook a-t-il reçu des pressions externes ? Les dirigeants de la société souhaitent-ils durcir les conditions d’accès à leur site de manière à éviter de possibles débordements ? Toutes ces questions restent sans réponse à ce jour.




Vendredi 2 Novembre 2007


Commentaires

1.Posté par Romain Angeles le 03/11/2007 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Première chose: on devra s'inquiéter de son sort quand on verra la main du gouvernement dans son cas, pas avant.

Deuxième chose: vous dites qu'
il envoie des invitations par douzaine, la plupart à des amis

et vous posez la question:
envoyer 12 emails à des amis, est-ce un crime?


Combien de douzaines d'amis vous avez, vous? Les amis de quelqu'un se comptent-ils vraiment en douzaine???
En plus, vous allez me faire croire que ses amis ne faisaient pas parti des premiers membres qu'il a contacté (parmi les 300 membres)??
L'histoire me paraît simplement être une situation où l'administration de facebook ne veut pas de "spamming" sur son site, ce que je pourrai comprendre.

Autre chose, si vous faites une recherche "Ed Corrigan" sur google, le premier site que vous voyez est celui de ce Monsieur Ed Corrigan: http://www.edcorrigan.ca/

C'est un avocat qui se spécialise dans l'immigration et la citoyenneté. Et permettez-mois de vous dire qu'il ne passe pas vraiment pour une victime de ce méchant système, mais plutôt de quelqu'un qui cherche à en profiter!

Est-ce que c'est vraiment rendre service aux gens que de les encourager à venir en masse au Canada, et leur mentir sur notre superbe société démocratique qui est en décrépitude presque totale, et qui est encrée dans un système monarchique purement raciste?

Peut-être qu'en comprenant sa source de revenu comme avocat d'immigration et de citoyenneté, on peut mieux comprendre pourquoi il tenait à tel point à se faire connaître! Peut-être qu'on peut mieux interpréter toutes ces invitations à ses "amis" comme un stratégie marketing pour son business.

Toutes les occasions ne sont pas bonnes pour critique le "système" et le sionisme. C'est en pensant que le "diable" est omniscient et omnipotent qu'on finit par l'équivaloir à "Dieu" et le vénérer.

2.Posté par Romain Angeles le 03/11/2007 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Information additionnelle, regardez-moi cette propagande sur le site de notre très cher média publique, radio-canada.com:

http://www.cbc.ca/news/becomingcanadian/profile_lawyer.html

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires