Politique Nationale/Internationale

Ezzat al-Dori contacte en secret les Américains



IRIB
Mardi 2 Octobre 2007

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali Larijani a tenu à rappeler le soutien continu de notre pays du gouvernement démocratiquement élu irakien avant de révéler les contacts en secret d'Ibrahim Ezzat al-Dori, un des dirigeants de l'ex-régime irakien, avec les Américains ; ce qui est, selon Larijani, une catastrophe pour le peuple irakien.

« Si Washington fixe un calendrier au retrait de ses forces d'Irak, Téhéran l'aidera à stabiliser le pays. », a déclaré Ali Larijani dans un entretien avec le Financial Times.
Il a rejeté les allégations répétitives des Américains à l'encontre d'Iran, l'accusant d'envoyer des armes aux milices irakiennes. « Le grand problème sur l'Irak est que l'administration américaine y cherche une stratégie d'impasse. », a-t-il ajouté. « Il semble que les efforts déployés par les démocrates pour fixer un calendrier de retrait soient une démarche logique, et dans ce sens, les Britanniques ont agi avec plus de perspicacité à travers les mesures qu'ils ont appelé les « réformes nécessaires », ainsi que leur retrait de l'aéroport de Bassora. » a constaté Ali Larijani. « S'ils [les Américains] ont une definition claire du calendrier, nous les aiderons à le réaliser. Et si les Américains persistent sur leurs erreurs, ils ne doivent plus s'attendre à ce que nous les aidions. », a renchéri Larijani. Il a ensuite qualifié de pur mensonge, les allégations des Américains accusant l'Iran d'envoyer des armes sophistiquées aux milices irakiennes. « L'Iran est l'unique pays dans la région à soutenir le gouvernement irakien et le processus démocratique du pays, ce alors que les alliés des Etats-Unis n'ont apporté aucune aide et même ils ont agi contre Washington.

« Téhéran dispose des renseignements selon lesquels les autorités américaines négocient avec Ezzat al-Dori, ex-autorité de haut rang du parti Baath (dissout), ce qui est une catastrophe pour le peuple irakien. », a déclaré Ali Larijani.

Quant à une action militaire des Etats-Unis à l'encontre d'Iran, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne a souligné : « Les échecs de Washington en Irak lui devra servir d'avertissement, avant de se lancer dans un nouvel aventurisme. » « Si les Américains souhaitent voir Israël sur une chaise roulante, qu'ils attaquent l'Iran. », a mis en garde Larijani, qui a prévenu que par cet acte, Washington mettra la main dans un guêpier.

[http://fren.irib.irurl:http://fren.irib.ir/index.php?option=com_content&task=view&id=1738&Itemid=0


Mardi 2 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par kamel le 02/10/2007 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a du répondant,cela me plait...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires