Géopolitique et stratégie

Eventuelles frappes contre l'Iran : les Etats-Unis mettent au point une bombe de 14 tonnes



RIA-Novosti
Jeudi 13 Septembre 2007

Eventuelles frappes contre l'Iran : les Etats-Unis mettent au point une bombe de 14 tonnes
Les Etats-Unis détiennent une bombe de grande puissance de 14 tonnes capable d'atteindre des objectifs profondément enfouis sous la terre, qui pourrait être utilisée lors des frappes contre les sites nucléaires iraniens, ses caractéristiques dépassant celles d'une bombe à implosion récemment testée en Russie.

"Nous possédons une nouvelle bombe super-lourde à grande pénétration de 30.000 livres (14 tonnes), qui peut réellement s'infiltrer n'importe où", a déclaré mercredi à la chaîne "Fox" le président du Conseil d'experts du comité non-gouvernemental de politique à l'égard de l'Iran (Iran Policy Commitee), l'ancien chef d'état-major adjoint de l'US Air Force, le général-lieutenant à la retraite Thomas McInerney.

"La bombe russe a été larguée depuis un avion, ce n'est pas une bombe à grande pénétration. Nous possédons une telle bombe. Je ne peux pas dévoiler quelle profondeur elle peut atteindre, mais l'Iran ne possède pas d'abri capable de protéger contre une telle arme", a-t-il ajouté.

M. McInerney, commentant l'information diffusée la veille par la chaîne télévisée Fox concernant le début de l'examen dans les couloirs de la Maison blanche des scénarios militaires concernant d'éventuelles frappes contre l'Iran, a déclaré que suite à la décision allemande de s'opposer aux sanctions à l'encontre de l'Iran, les Etats-Unis n'avaient "plus le choix".

"Ils (les Allemands) nous ont obligés à passer à la phase militaire", a ajouté l'ancien chef d'état-major.

Décrivant différents scénarios vraisemblables d'action militaire conte l'Iran, M. McInerney a annoncé qu'une campagne aérienne de grande envergure de bombardement de l'Iran était à son avis la plus adaptée.

Selon lui, un tel bombardement serait au départ mené par "65 ou 70 avions, construits selon la technologie "Stealth" ainsi que 400 avions classiques".

"Cette campagne aérienne de 48 heures est destinée à atteindre et à détruire les 2.500 sites nucléaires et les ouvrages de défense antiaérienne d'Iran, ses forces aériennes et navales, ses missiles de riposte "Shahab-3", ainsi que son commandement, a déclaré le militaire.

Le général à la retraite McInerney est une figure connue des milieux conservateurs de Washington et dirige le Conseil d'experts, dont sont également membres l'ex-directeur de la CIA James Woolsey, les anciens vice-secrétaires d'Etat William Nitze et Richard Schiffer, ainsi que l'ancien porte-parole du ministre américain de la Défense pour les négociations concernant le contrôle sur les armements en Europe Raymond Tanter.

Les commentaires de M. McInerney font suite à la diffusion par la chaîne Fox mardi d'une information selon laquelle l'administration Bush étudierait les plans d'éventuelles frappes aériennes contre l'Iran dans les huit-dix mois à venir, liés à la conviction de Washington d'avoir subi un échec diplomatique dans ses efforts de règlement du problème nucléaire iranien.

Eventuelles frappes contre l'Iran : les Etats-Unis mettent au point une bombe de 14 tonnes

Nucléaire iranien: Moscou confirmera à Washington son attachement au règlement négocié du problème

Au cours de la prochaine rencontre des représentants des pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne, la Russie confirmera la nécessité de régler le problème nucléaire iranien par la voie des pourparlers, a déclaré à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Kisliak.

Les représentants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne examineront le 21 septembre à Washington la nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur les sanctions contre l'Iran liées à son programme nucléaire. Selon Sean McCormack, porte-parole du Département d'Etat américain, "les sanctions prévues dans la résolution suivante de l'ONU" seront le sujet principal de la réunion.

Cependant, comme l'a fait remarquer Sergueï Kisliak, les négociations ne porteront pas que sur les sanctions.

"Il sera question de tout ce qui concerne le règlement du problème du rétablissement de la confiance dans le règlement du problème nucléaire iranien", a-t-il dit.

Les six pays-négociateurs sur l'Iran (cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et Allemagne) soupçonnent les autorités iraniennes d'essayer de créer l'arme nucléaire et exigent que Téhéran décrète un moratoire sur les travaux d'enrichissement de l'uranium en tant que mesure visant à assurer la confiance dans le caractère civil de son programme nucléaire.

Les autorités iraniennes ne cachent pas qu'en étendant la coopération avec l'AIEA Téhéran veut éviter l'adoption d'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Mais elles excluent catégoriquement l'introduction d'un moratoire sur les travaux d'enrichissement, en soulignant que, conformément au Traité de non-prolifération des armes nucléaires, l'Iran a le droit légitime aux technologies nucléaires civiles.

Cependant, certains membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, notamment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, ont de nouveau appelé à durcir la pression sur Téhéran et à commencer à élaborer le projet de nouvelle résolution prévoyant de nouvelles sanctions contre l'Iran.


Samedi 15 Septembre 2007


Commentaires

1.Posté par perceuse le 13/09/2007 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourtant l'Iran a ouvert les bras à la transparence, n'est-ce pas ? Tout en ayant bien montré que leur programme est tourné vers l'energie. Et pourtant, leur seule enorme faute, est d'avoir refusé une présence étatsunienne en qualité d'observatrice de leur programme nucléaire... ça doit être ce fameux "echec diplomatique" qui ne donne plus le choix a Washington. Quelle grande blague.

2.Posté par perceuse le 13/09/2007 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qu'ils se depechent de regler ça en pour-parler, si ça traine trop, ben laden pourrai bientot réapparaitre pour faire l'eloge de Mahmoud Ahmadinejad... avec une barbe rose.

3.Posté par cheney au poteau d'execution le 13/09/2007 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bush et cheney devaient etre pendus comme leur ancien ami sadam!

4.Posté par non le 13/09/2007 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle gang de mange marde. Épais comme ils sont, ils devraient faire attention à ne pas l'échaper sur leur propre pays.

Quand est-ce que la communauté internationale va dire quelque chose? Après l'énorme champignon et tous les morts qui ont rien à voir au problème? On vit au milieu de peureux et les profiteurs le savent, les autres ne disent rien pour ne pas perdre leur petit confort. J'ai mal au coeur de l'espèce humaine...

5.Posté par clemenza le 13/09/2007 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est de la spéculation! les Etats-unis s'ils pouvaient attaqué l'Iran, ils auraient déjà fait. s'ils sont assez fous ces néocons pour faire une folie meurtrièrre, soyez sure que le potrntiel de frappe iranienne basculera la région en une tombe pour l'occident.

6.Posté par kams le 13/09/2007 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certes la capacité de riposte est bien plus importante que ne peut le penser les services secrets US mais il ne faut pas négliger la folie de la politique diplomaticomilitaire US spécialité de la famille bush et co. une action d'une telle ampleur provoquerait une catastrophe mondiale sans précedent tellement les crispations des hommes présentes.

7.Posté par georges le 14/09/2007 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je pense que l'iran reserve une enorme surprise au usa si bush et son equipe d'assassin attaque l'iran ça leurs coutera tres cher et je ne pense pas qu'il puisse dominer la guerre avec l'iran si vraiment il sont sur que leurs capacité militaire suffi à detruire l'iran il aurait attaqué depuis lomgtemps

8.Posté par Toto le 14/09/2007 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une chose qu'il faudrait bien comprendre une fois pour toute est que les dirigeants US & Co qui ont fait le crime du 11 septembre et attaqué l'Irak et l'Afghanistan, et qui s'apprêtent à attaquer l'Iran, SONT DES MALADES MENTAUX.

C'est inutile de chercher de la raison dans leurs actes, sauf à un état embryonnaire fantasmatique source de toute possible catastrophe. ILS SONT DES MALADES MENTAUX. Déclencher une catastrophe planétaire ne les effraie pas, ils se pensent tout puissants. Ce sont des prédateurs nés, d'un genre particulier.

Une des caractéristiques de leur maladie mentale: l'absence de conscience, et de notion du bien et du mal. Une autre caractéristique: l'absence d'empathie. Une troisième caractéristique: l'incompétence à cause de leur pensée fantasmatique. C'est pour cela qu'ils commettent régulièrement des erreurs telles que, pour citer un exemple frappant: "On a retrouvé le passeport de machin au pied des tours". Ce ne sont pas des surhommes maléfiques, même s'ils sont calculateurs, manipulateurs et maléfiques: leur incompétence, constitutionelle de leur maladie mentale, leur fait commettre de lourdes erreurs qu'ils ne prévoient pas, par pensée fantasmatique. C'est à cause de, ou grâce à, cette incompétence que la théorie officielle sur le 11 septembre apparait rapidement à quiconque doté de réflexion sérieuse comme un mensonge aberrant ne tenant pas debout. Ces malades mentaux sont aussi persuadés de leur supériorité intrinsèque par rapport à ceux qui ont une conscience et de l'empathie, ceux qui ne sont pas victimes de la même maladie mentale qu'eux, qu'ils savent très bien distinguer d'eux mêmes et savent habituellement manipuler à un certain degré.

Ce sont des malades mentaux, et ils se fichent pas mal du fait qu'attaquer l'Iran sera une catastrophe planétaire. Ils se croient tout puissants, et pensent qu'eux survivront, dans leur pensée fantasmatique. Des millions ou des milliards de morts ne leur posent pas le plus petit problème, puisqu'ils n'ont pas de conscience. Pour savoir de quelle maladie mentale ils sont atteints:
http://www.hare.org/index.html
http://thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=M1ARTM0010570

Il est donc inutile de leur attribuer des raisonnements de personne non atteinte de cette maladie mentale, il est inutile d'attendre qu'ils réagissent comme une personne saine. Ce qui est utile, c'est de commencer à comprendre la maladie mentale qui les atteint, et les rend si dangereux, extrêmement dangereux pour l'humanité entière. Ils sont même capable de faire disparaitre l'humanité, dans leur folie, et ne se rendront pas compte que cela creusera leur propre tombe. Il est inutile d'attendre de la raison de ces malades mentaux, mais seulement de la manipulation d'autrui et de la terreur appliquée. Quand à les neutraliser, cela ne pourra se faire qu'en comprenant leur maladie mentale et en appliquant cette compréhension. C'est généralement très loin d'être le cas.

Le fait que l'Iran soit capable de riposter très fortement ne les dérange absolument pas, du moment qu'ils se pensent en sécurité bien loin du front. Ils n'ont pas de conscience. La force de frappe de l'Iran les dérangerait dans leurs plans si et seulement si l'Iran était capable de les atteindre chez eux, ce qui n'est pas le cas. Qu'Israël puisse être une "victime collatérale" quasi automatique d'un conflit avec l'Iran ne les dérange pas non plus: ces malades mentaux se bouffent les uns les autres après s'être alliés pour des objectifs communs.

9.Posté par Stèganos le 14/09/2007 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est dingue de penser que pour une hypothétique menace de possession à terme par un état souverain d'armes de destruction massives, il faille avec de telles armes apporter la démocratie " accidentale "en bombardant un pays tel que l'Iran et sa population.

j'ai le vertige d'être pris à ce point pour un " clong"

on se reveille, merci

10.Posté par Toto le 16/09/2007 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un livre qui serait à lire absolument pour espérer commencer à percevoir efficacement la folie régnante et ses artifices, on en parle là:
http://www.alterinfo.net/index.php?action=article&id_article=560571 La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politique.

Ce livre est d'une valeur inestimable, magistral et fondateur, oserai-je dire; ce n'est que mon avis, que d'autres partagent, heureusement, oserai-je encore dire. Puissions nous être nombreux à connaitre ses informations cruciales et salvatrices, ce savoir si urgent, oserai-je dire encore.

11.Posté par liegne le 18/09/2007 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je crois que la guerre contre l'Iran est programmée depuis longtemp,l'Europe va bien sur emboiter le pas,ca ne fait pas de doutes non plus.Les plus dangereux ce jour la ce seront les israéliens qui vont defendre leur survie,gare a ceux qui attaqueront Israél,ne pas sous estimer leur soit disant defaite au Liban,la derniere incursion en Syrie fait d'ailleurs partie d'un plan de guerre.Les armes sont deja autour de l'Iran depuis longtemp.La Russie ne bougera pas trop contente de participer a la reconstruction de l'Iran.Actuellement les mises aux points se multiplie,et eut etre dans moins de temps qu'on le crois,ce sera la degelée totale.N.B.J'espere me tromper totalement.

12.Posté par mohamed le 11/12/2007 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut
donc la premiere des choses ils sont ni malades montales ni de tout cela que vous dites.....
les americains sont sur un bonne voient ils reussiront la guerre en irak.
ils feront d'une irak libre.


Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires