Géopolitique et stratégie

Eventuelles actions contre l'Iran: le Kirghizstan interdit d'utiliser la base aérienne de Manas (premier ministre)



Ria Novosti
Jeudi 24 Mai 2007

Le Kirghizstan ne permettra en aucune circonstance d'utiliser la base aérienne américaine qui se trouve sur son territoire pour lancer des actions militaires contre l'Iran ou l'Irak, a déclaré jeudi le premier ministre de la république Almaz Atambaïev en répondant aux questions des journalistes.

Nous ne permettrons en aucun cas d'utiliser la base aérienne de Manas pour porter des coups à l'Iran ou à l'Irak. Tout doit être conforme aux dispositions de l'accord", a déclaré le chef du gouvernement kirghiz.

Cependant, Almaz Atambaïev a fait remarquer qu'il était pratiquement impossible pour le Kirghizstan de résilier l'accord conclu avec les Etats-Unis sur le déploiement d'une base aérienne des forces de la coalition antiterroriste sur le territoire de l'aéroport international de la capitale "Manas".

"C'est un accord très astucieux, il est pratiquement impossible de le dénoncer", a-t-il dit.

Le Comité de défense et de sécurité du parlement kirghiz a pris mercredi la décision de soumettre à l'examen des députés la question de la dénonciation de l'accord conclu avec les Etats-Unis sur la présence d'une base aérienne des forces de la coalition antiterroriste sur le territoire du Kirghizstan.

Mais l'ambassadeur Ronald Newman, ancien assistant adjoint du Secrétaire d'Etat américain, qui se trouve à Bichkek a déclaré jeudi aux journalistes que "la coopération étroite actuelle entre les Etats-Unis et le Kirghizstan pourrait se réduire" en cas de fermeture de la base aérienne américaine.

L'ambassadeur estime que le retrait de la base aérienne américaine du territoire de la république entraînerait le développement du radicalisme et du trafic de drogue en Asie centrale.

De l'avis du représentant des Etats-Unis, la base aérienne du Kirghizstan a "une grande importance pour la communauté mondiale dans la lutte contre les groupes armés qui agissent en Afghanistan. Cette lutte se poursuit jusqu'à présent.

La base aérienne des pays de la coalition antiterroriste avait été créée à l'aéroport international de Manas de la capitale kirghize en décembre 2001 sur mandat de l'ONU dans le cadre de l'opération antiterroriste en Afghanistan. Un millier de militaires et des avions de transport militaires se trouvent actuellement dans cette base aérienne.



Jeudi 24 Mai 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires