Conflits et guerres actuelles

Etats-Unis: la chambre des représentants adopte le budget du Pentagone



Samedi 1 Août 2009

Etats-Unis: la chambre des représentants adopte le budget du Pentagone
La chambre des représentants américaine a, à l'unanimité, approuvé le budget de 636 milliards de dollars du Pentagone, le chiffre le plus élevé consacré, ces dernières années, au département de la Défense. Le nouveau budget attribut 128 milliards de dollars aux opérations américaines en Irak et en Afghanistan. Au cas où ce projet de loi serait finalisé, les coûts des deux guerres, héritage de George W. Bush pour Obama, dépasseront la barre d'un milliard de dollars. Ces dernières années, les congressistes américains discutaient souvent des sommes astronomiques, dépensées en Irak et en Afghanistan. A cette époque-là, les confrontations entre démocrates et républicains tournaient autour de l'axe des conflits en Irak et Afghanistan. Alors que les démocrates demandaient la réduction des frais des guerres les Républicains réclamaient la hausse du budget militaire du pays. Or, durant ces dernier mois, le clash se cristallise dans l'achat des armements par le Pentagone. Pour le président démocrate, au moment où son pays se bat sur deux fronts en Irak et en Afghanistan et le budget américain accuse un sérieux déficit, l'adoption d'une rallonge budgétaire militaire ne serait qu'un gâchis inexcusable d'argent. Le marasme économique dans lequel s'enfoncent les Etats-Unis, a amené l'administration Obama à prévoir des mesures préventives pour réduire le budget du Pentagone. L'achat des certains armements militaires ne s'adaptent plus avec les besoins du pays et certains équipements militaires appartiennent à la Guerre froide. C'est la raison pour laquelle Robert Gates a été chargé par Barack Obama d'arrêter les projets des avions de chasse F-22 et F-35 et de l'hélicoptère VH-71, conçu pour les présidents américains. La démarche d'Obama a suscité les vives critiques des firmes d'armements américaines, ainsi que de leurs puissants lobbys au Congrès. L'annulation des projets des chasseurs F-35 permettra à l'administration Obama d'économiser des milliards de dollars. Entre temps, les lobbys des firmes d'armement se sont attelées à contrer le projet d'Obama pour contrôler les dépenses militaires. Dans ce sens, l'achat des F-22 n'est pas enterré. Cependant, même les congressistes les plus libéraux ne sont pas d'accord avec la réduction du budget militaire. Dans un tel contexte, Barack Obama a menacé d'apposer son veto au projet du budget du Pentagone s'il devait inclure le rallonge destiné aux chasseurs. En tout état de cause, si la Maison Blanche ne parvient pas à ses demandes face aux puissants lobbys de firmes d'armes, Obama essuiera un cuisant échec politique et l'économie en pleine récession des Etats-Unis pliera l'échine devant une double pression.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 1 Août 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires