ALTER INFO

Et si c’était l'Iran qui avait fait ce carnage ?


Dans la même rubrique:
< >


Ziabari Kourosh
Mercredi 2 Juin 2010

Et si c’était l'Iran qui avait fait ce carnage ?

La Pravda, Ziabari Kourosh, 1er juin 2010


       [Les opinions exprimées par l'auteur dans cet article peuvent ne pas refléter les points de vue des éditeurs de Pravda.Ru]


       Il n'est pas injustifié de considérer Israël comme l'incarnation absolue de la duplicité, de l'acharnement et de la barbarie. Depuis sa création, le régime sioniste s’est livré à des actions qui, d'une manière ou d'une autre, contreviennent aux lois internationales et reviennent sur les droits de l'homme. Un seul bref coup d'œil au nombre d’interférences sanglantes d'Israël en Palestine au cours des dernières années nous montre que cette contrefaçon de régime ne mérite pas « le droit à l'existence, » comme le disent périodiquement certains fonctionnaires zuniens et européens.


       L'abordage lundi par l'armée israélienne de la flottille d’aide humanitaire qui allait de Turquie à Gaza assiégé, a fait au moins 10 morts et plusieurs blessés. Peu importe que l’action criminelle d’Israël ait violé la 4ème Convention de Genève de 1949. Imaginez juste un seul instant que l'Iran au lieu d'Israël se soit livré à ce carnage. Il suffit d’échanger les deux noms, puis de lire les nouvelles rapportées par CNN : « L’un des organisateurs du Mouvement pour la liberté de Gaza a déclaré que les commandos israéliens ont été largués d'un hélicoptère sur le pont d'un des navires lundi matin et ont immédiatement ouvert le feu sur les civils non armés. »


       Russia Today : L’assaut meurtrier d’Israël contre les navires d'aide déclenche un tollé mondial


       Depuis septembre 2000, Israël s’est débarrassé de plus de 6300 Palestiniens, pour la plupart enfants et civils sans défense. Israël a aussi détruit plus de 25.000 maisons palestiniennes depuis 1967. Il dissimule jusqu'à 200 têtes nucléaires, en violation de la résolution 487 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Chose intéressante, il reçoit quelque chose comme 7 millions de dollars par jour d'aide militaire de Zunie. 7.383 Palestiniens moisissent dans les oubliettes d'Israël. Le régime raciste a construit 223 colonies sur des terres volées aux Palestiniens. En six ans, entre septembre 2000 et février 2006, le troupier israélien a blessé 36.589 Palestiniens, 3.530 étant handicapés ou mutilés. Chose scandaleuse, ces six ans ont vu l’appropriation de 249.680 kilomètres carrés de terres palestiniennes. Le troupier israélien n’a même pas oublié les arbres palestiniens. De 2000 à 2006, il a déraciné 1.187.762 arbres en Palestine. Ça montre la nature innommable du régime israélien. Il est même contrarié par la nature et les arbres, sans parler des êtres humains.


       Bien que ce soit quasiment impensable, essayez de permuter Iran et Israël, imaginez un seul instant que l'Iran soit un État occupant qui massacre au moins deux autochtones civils par jour, s’attaque à quelque un million et demi de gens privés d’accès au strict nécessaire de la vie quotidienne, vivant sous menace constante d'une agression militaire et ayant un besoin urgent d'assistance humanitaire. La fumeuse communauté internationale tolérerait-elle ça ? Suffirait-il d’une simple « expression de préoccupation » de la part du Secrétaire général des Nations si pareille cruauté suintait d’un autre pays qu’Israël ?


       Soyons honnêtes avec nous-mêmes. Israël jouit d'une impunité inconditionnelle devant toute convention internationale, et agit en État affranchi ne s’encombrant d’aucune obligation ou responsabilité. Après la dissolution du régime d'apartheid d’Afrique du Sud, qui a révélé dernièrement avoir eu un accord nucléaire avec Tel-Aviv en 1975, Israël est l’unique entité d’apartheid toujours sur la carte du monde, et l'inébranlable soutient des superpuissances maintient de toute manière sa fragile existence.


       La Zunie et ses alliés européens ne se sont jamais démis de leur soutient à l'Israël et ont appuyé les crimes de Tel-Aviv, même dans les cas charnières les plus cruciaux, tels que l'opération Plomb fondu de septembre 2008 à janvier 2009, qui a conduit à la rupture des relations diplomatiques entre Israël et quatre pays : Venezuela, Bolivie, Qatar et Mauritanie.


       Quoi qu'il en soit, les réactions internationales devant les derniers débordements d'Israël lors de l’agression avant l'aube contre les civils endormis d’une flottille d’aide humanitaire qui amenait 700 pacifistes de diverses nationalités, était prévisible et, en même temps, d’une stupidité navrante.


       Le premier ministre canadien Stephen Harper, qui a plusieurs fois attaqué l'Iran sur son programme nucléaire, a simplement exprimé ses regrets pour les morts et blessés et ignoré la responsabilité de l'exécrable auteur et architecte du massacre. « Le Canada regrette profondément la perte de la vie et les blessures subies. Nous recherchons actuellement davantage d'informations afin de faire la lumière sur ce qui s'est exactement passé. » La ridicule déclaration du premier ministre du Canada indique que le Canada est toujours à la recherche d'informations sur ce qui s'est passé ! Peut-être que les troupiers de l’agression israélienne peuvent aussi répondre aux questions ! « Ils ne se sont pas arrangés avec nous quant à la livraison de l’aide humanitaire à Gaza, c’est pourquoi nous leur avons sauté dessus et les avons égorgés ce matin. »


       La réaction des autres pays n’a guère plus de valeur. Certains d'entre eux ont convoqué l’ambassadeur israélien pour avoir des précisions, d’autres ont regretté la mort des civils et exprimé leur sympathie aux familles des victimes, d’autres encore ont exprimé leur « grave préoccupation » à propos de ce qui est arrivé, et le reste est resté indifférent au fait que les responsables israéliens soutiennent fortement ce massacre, laissant des milliers de questions sans réponse et des tas d'ambiguïté en ce qui concerne les modalités des relations internationales qui font qu’une contrefaçon d’État comme Israël soit si assuré et imperméable aux lois internationales que personne ne puisse l'arrêter.


       La conférence d'examen du TNP de 2010, dans laquelle 189 pays ont demandé unanimement à Israël de placer ses activités et installations nucléaires sous garantie intégrale de l'AIEA, a de même reçu une réponse arrogante de Tel-Aviv : Nous ne sommes pas signataires du TNP, et nous n'avons donc pas besoin de sa supervision, nous voulons posséder nos armes nucléaires pour les utiliser au besoin !


       Quoi qu'il en soit, la « communauté internationale, » c’est-à-dire, dans la plupart des cas, la Zunie et ses acolytes européens qui ont enfanté ce rejeton maléfique, ne devrait pas tolérer les conséquences de la grande erreur qu'elle a commise il y a 60 ans. Dès le début, il était clair que la création du régime d'Israël équivaudrait à amener de l'insécurité, de l’anxiété et des troubles au Moyen-Orient. Israël repousse à présent les limites de sa psychopathie et on peut facilement prévoir le moment où des civils européens et zuniens seront massacrés par le régime sioniste, comme nous en avons été témoins dans le simple cas de la flottille.


       Je pense toujours à la même question. Que serait-il arrivé si l'Iran, mon pays, s’était livré à une action aussi violente ? Un pays qui n'a jamais attaqué ni occupé aucune terre au cours des 100 dernières années, un pays qui n'a jamais tué aucun civil étranger sous quelque prétexte fallacieux, aurait-il été traité de la même manière qu'Israël ?



       Kourosh Ziabari est journaliste indépendant en Iran.



Original : english.pravda.ru/opinion/columnists/01-06-2010/113593-israel_gaza-0
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Mercredi 2 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par hassanelbanna le 02/06/2010 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres bonne analyse, très bon résumé de ce qui se passe en palestine occupée,et enfin question interressante concernant la grande iran, bien que purement rhéthorique car la réponse est une évidence!!!rnvive la palestine, vive l'iran

2.Posté par ISHTAR le 02/06/2010 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense toujours à la même question. Que serait-il arrivé si l'Iran, mon pays, s’était livré à une action aussi violente ? Un pays qui n'a jamais attaqué ni occupé aucune terre au cours des 100 dernières années, un pays qui n'a jamais tué aucun civil étranger sous quelque prétexte fallacieux, aurait-il été traité de la même manière qu'Israël ?
---------------------------------------
peut-étre la Guerre , Sauf...... si ton Pays L'iran été une une puissance Nucléaire
Quand t'on n'est une puissance nucléaire, on peut se permettre de Faire Pratiquement ce que l'on veut,regarde la corée du nord qui est une Puissance nucléaire a averti
les nations Unis ,si jamais y'avait encore des sanctions contre elle ,la corée du nord rentrera en guerre contre la corée du sud et les usa

3.Posté par albatros le 02/06/2010 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article intéressant ; erreur factuelle : c'est 249,68 km² qu'il faut lire, ce qui représente plus de 5% du territoire de la Cisjordanie dans ses frontières de 1967.

4.Posté par Alexandre le 02/06/2010 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Etats-Unis espèrent que le Conseil de sécurité de l'ONU se prononcera sur une résolution infligeant de nouvelles sanctions contre l'Iran au plus tard le 21 juin, a indiqué mercredi le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley.

"Barack Obama a dit qu'il voulait que cela soit fait avant la fin du printemps", a-t-il déclaré: "Est-ce le 20, ou le 21? Ce sera donc entre aujourd'hui et cette date".
ça s'appelle la main tendue des USA vers l'Iran.
Quels fumiers ces sionistes.


5.Posté par Saber le 02/06/2010 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


C'est la tumeur sioniste qui commet les crimes et il est mis l'index accusateur sur l'Iran.
C'est complètement dingue cette inversion des choses.

6.Posté par soleil le 03/06/2010 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on pousse a l absurditer maximium,incroyable et voila que ses sionistes se font passer pour des victimes,agresser d après eux,le pire dans tous ça et qui est dissimuler par la presse sionistes est qui ont attaquer les bateaux dans les eaux international,tuer des pacifites que l on traite de terroriste,mais ont devrais aller les chercher les responsables et les faire condaner pour crimes contre l humaniter,mais non il ne feront rien il vont s en prendre encore une fois a l iran,maintenant tout le monde l aurat compris il veule mettre l iran a genoux,pour son refus de donner son pètrole au yanki,comme il l on prix au irakien,3 dollars un baril de pètrole pour les multinational yanki se n ai pas chère payer,sa leur permets de finacer de new guerre futur

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires