Palestine occupée

Est-ce que Dubai serait en train d’aider au nettoyage ethnique de la Palestine ?


Dans la même rubrique:
< >

Le gouvernement de Dubaï a récemment permis à un important investisseur dans l'expansion des colonies juives en Cisjordanie d’ouvrir au moins deux bijouteries dans les Emirats du Golfe.
Selon des sources fiables aux Émirats Arabes Unis, dont Dubaï est un Etat-membre important, le milliardaire israélien et magnat du diamants, Lev Leviev, s'apprêterait à ouvrir deux grandes bijouteries à Dubaï, la plaque tournante du négoce en diamants dans le monde.

Par Khaled Amayreh


Mardi 22 Avril 2008

Photo : Manifestation devant la bijouterie de Leviev à New-York
Photo : Manifestation devant la bijouterie de Leviev à New-York
Le premier magasin sera ouvert prochainement dans la Burj Dubai Mall (Tour commerciale de Dubaï) tandis qu'un second magasin devrait s’ouvrir plus tard cette année dans le nouvel hôtel Atlantis sur l’île Palm Jumeirah.

Leviev a déjà ouvert un magasin à Dubaï en mars 2008, dans le hall de l'hôtel Al-Qasr al sur Madinat Jumeirah.

Les autorités de Dubaï étaient, au départ, réticentes à accorder au milliardaire israélien une licence commerciale dans l'émirat riche en pétrole. Toutefois, Leviev aurait réussi grâce à ses "relations nord-américaines et européennes» à convaincre les responsables de Dubaï de reconsidérer leurs objections.

Les entreprises de Leviev, dont Africa-Israël et Leader Management & Développment ainsi que plusieurs autres filiales, ont été très actives dans le déplacement des villageois palestiniens de leurs maisons et de leurs terres dans plusieurs parties de la Cisjordanie.

Les deux sociétés ont construit des centaines de logements de colons dans au moins cinq colonies juives construites sur des terres illégalement saisies à leurs propriétaires arabes.

Ces dernières années, une société appelée Danya Cebus, une filiale de Leviev, Africa-Israël, a construit la colonie de Zufim sur des terrains privés arabes saisis au village de Jayyous.

La même entreprise a construit des centaines de logements sur les terres volées au village de Bilin. De nombreux autres logements pour colons ont été construits dans les deux grandes colonies de Ma'ali Adumim situées à quelques kilomètres à l'est de Jérusalem et dans Har Homa, près de la ville arabe à majorité chrétienne, Beit Sahour.

Israël espère que ces colonies sépareront Jérusalem-Est du reste de Cisjordanie, rendant ainsi tout à fait irréaliste et impossible le rêve des Palestiniens d’en faire la future capitale du futur Etat palestinien.

En plus de sa participation intensive dans l'expansion des colonies juives, y compris dans les colonies définies par le système de justice israélien, de par nature injuste, comme étant "à l’évidence illégales", Leviev a fait don de grosses sommes d’argent dont le montant n’a pas été divulgué au Fonds de Rachat des Terres, une organisation affiliée au Gush Emunim, le groupe idéologique soutenant la colonisation juive en Cisjordanie qui essaie d’obtenir des terres.

Selon le quotidien israélien, Yediot Ahronot, le Fonds de Rachat des Terres, utilise la fraude et la manière forte pour confisquer des terres aux Palestiniens afin d’agrandir les colonies.

L'an dernier, le groupe israélien, La Paix Paintenant, et d'autres groupes qui surveillent la colonisation ont découvert que des centaines de logements pour colons construits dans la colonie de Matityahu, dans la région de Salfit, au centre de la Cisjordanie, étaient en fait construit sur des terrains privés palestiniens qui avaient été saisis sous la menace d’une arme à leurs propriétaires palestiniens légaux et légitimes.

Toutefois, malgré cette découverte, le gouvernement israélien a refusé de démanteler les colonies illégales et un responsable israélien a déclaré que "ce problème sera abordé avec l'Autorité Palestinienne dans le contexte des discussions sur le statut final."

En fait, les entreprises de Leviev détruisent la vie de milliers de Palestiniens en limitant leurs horizons et en les dépossédant de leurs moyens de subsistance.

Abdullah Abu Rahma, du village de Bilin et Omar Sharif, de Jayyous, ont déclaré au représentant du groupe de défense des droits de l’homme, Adala (www.adalahny.org), qui surveille le vol des terres palestiniennes par Israël, que "les entreprises de Leviev sont en train de détruire les champs d'oliviers et les exploitations qui faisaient vivre nos villages depuis des siècles. "

"Nous demandons aux gens de conscience du monde entier d’imposer de larges boycotts et de mettre en œuvre des initiatives de désinvestissement à l’égard d’Israël, comme celles qui ont été appliquées contre l'apartheid d’Afrique du Sud."

Le maire de Jayyous, qui a subi des pertes incalculables en raison des ravages destructeurs de Leviev dans le nord de la Cisjordanie, a déclaré à ce journaliste que "Leviev se livre à l'épuration ethnique contre notre communauté et nos agriculteurs."

«Il construit des colonies à nos dépends, il est en train de détruire nos terres, nos fermes et nos vergers, et en même temps, il ouvre des commerces à Dubaï, en vue de financer ses crimes contre notre peuple. Honte à Dubaï et à son gouvernement»

Certaines organisations juives opposées à la politique israélienne d'épuration ethnique et d'apartheid ont également appelé les pays du monde entier à boycotter les entreprises commerciales et les sociétés israéliennes qui participent à la dépossession des Palestiniens de leurs terres.

"Nous demandons au gouvernement et au peuple des Émirats Arabes Unis de rejoindre la campagne internationale de boycott des entreprises Lev Leviev qui prennent de plus en plus d’ampleur en raison de leur construction dans les colonies israéliennes», a déclaré Daniel Lang-Levitsky des Juifs contre l'Occupation-NYC.

"L'un des principaux violeurs des droits des Palestiniens et du droit international ne devrait pas ouvrir de bijouteries à Dubaï», a déclaré Issa Ayoub, un porte-parole du groupe Adala.

Adala a organisé huit protestations de boycott à l’extérieur de la nouvelle bijouterie de Leviev sur Madison Avenue à New York au cours des cinq derniers mois.

L'Autorité Palestinienne a refusé de commenter la décision du gouvernement de Dubai permettant au financier des colons d’ouvrir des entreprises dans l'émirat riche en pétrole.

Un responsable palestinien contacté par téléphone a déclaré : «Je ne sais rien sur cette affaire et je n'ai pas entendu parler de Leviev."

Un officiel du Hamas dans la bande de Gaza a déclaré que "le peuple palestinien se sentait aigri et trahi par ce comportement scandaleux de la part du gouvernement de Dubai."

"Nous espérions que Dubaï se tiendrait à nos côtés contre le régime génocidaire israélien et ses efforts inlassables pour nettoyer ethniquement notre peuple de ses terres ancestrales. Nous n'avions jamais imaginé qu'un jour viendrait où nous aurions à faire appel à un pays arabe pour qu’il ne nous nuise pas et qu’il ne fragilise pas notre cause"

Source : [ http://www.palsolidarity.org/ ]url: http://www.palsolidarity.org/
Traduction : MG pour ISM


Mardi 22 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 22/04/2008 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces roitelets du pétroles sont vraiment d'abominables collabos;
d'eux et des journalistes "occidentaux" portes -voix des mensonges de la propagande israélienne "à la goebbels", on se demande qui sont les pires!

2.Posté par redk le 22/04/2008 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des gorets près a vendre leurs âme pour une poignée de diamants, mais je doute que le peuple tolère longtemps les boutiques sioniste, espèrons qu' il pleuveras des diament dans le ciel de dubai !

3.Posté par Sémite le 22/04/2008 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les gouvernements arabes sont gouvernés par les supos de satan.
Ils continuent de pervertir ces pays, ne nous étonnons pas si un jour on vends du porc et de l'alcool à l'entrée de la Mecque

4.Posté par un type le 23/04/2008 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tenant le coran, comme la Bible d'ailleurs, et pour les mêmes raisons historiques, scientifiques et archéologiques, pour des légendes à ne surtout pas prendre au sérieux, la réaction des 3 premières réponses à cet article me paraît insensée, mais passons.
Ce que je voulais mettre en exergue est que la situation de Dubai me fait de plus en plus penser à celle de la Suisse, qui doit sa richesse à sa propention à fermer les yeux sur l'origine des fortunes dont elle se fait le garant et l'exploitant.
Il n'a jamais plu d'or sur la Suisse, et pourtant on y mange du porc et y boit de l'alcool avec grand plaisir.
Comme quoi ni les barbus ni les mosquées ne protègent du capitalisme.
Seul un réveil des consciences humaines le fera, mais il faudra pour cela cesser d'accuser des êtres inexistants, comme Satan, et cesser de croire que parler dans le vide à (prier) des gens qui n'ont jamais existé va nous aider, et nous permet de maudire et d'insulter ceux qui n'ont pas les même pratiques folles.
Espérons que l'accroissement vibrationnel à l'horizon 2012 en sera capable, car à lire ces réactions, on imagine plutôt une guerre sans merci pour des causes sans raison.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires