Palestine occupée

Espagne : exigeons l'acquittement des militants jugés pour avoir appelé au boycott d'Israël


Neuf personnes, dont un militant AA.MOC, inculpées pour une manifestation contre des entreprises espagnoles investissant en Israël, deux semaines après l'assaut contre la Flotille de la Liberté

Il n'y a pas qu'en France que des militants en faveur du boycott d'Israël sont l'objet de poursuites judiciaires. Le 18 Octobre prochain, neuf personnes doivent comparaître comme prévenus devant un juge espagnol pour répondre d'une action de protestation collective au cours de laquelle plus de 60 militants avaient dénoncé la violation permanente des droits humains par Israël et la politique espagnole d’investissement dans l’ État sioniste.

Traduit par Fausto Giudice


AA-MOC
Samedi 9 Octobre 2010

Espagne : exigeons l'acquittement des militants jugés pour avoir appelé au boycott d'Israël
L'action, qui a eu lieu le 14 juin 2010 devant les portes du Cirque Price à Madrid, a eu lieu lors de l'inauguration de journées organisées par le Réseau Innova-Rouge, dont la première conférence était intitulée « Financement de l'innovation: l'expérience d'Israël », et à laquelle participaient des chefs d'entreprise israéliens de premier choix, tels que Nimrod Lev (membre du comité directeur de Fring), Gil Gidron (Président fondateur de la Chambre de Commerce et d'Industrie Espagne-Israël) ou Ehud Levy (Vertex Venture Capital) ; initialement était aussi prévue la présence de l'ambassadeur d'Israël en  Espagne, Raphael Schutz, qui n'a pas assisté à la rencontre.
 
Les militants ont déployé des banderoles et des photos de hauts responsables israéliens dans l'entrée du bâtiment, où de plus plusieurs d’entre eux se sont enchaînés à deux des portes d’entrée avec l'intention de demander qu'on applique à Israël la « clause des droits de l'homme », promue par l'Union européenne et signée par l'État espagnol, qui sanctionne les échanges commerciaux avec les pays qui violent les droits fondamentaux de la population civile, et en plus d'appeler au boycott citoyen de la consommation de produits fabriqués en Israël ou en collaboration avec des entreprises basées dans ce pays. On dénonçait, en fin de compte, l'absence d'intervention face aux souffrances quotidiennes du peuple palestinien, et en particulier de la population de Gaza, soumise à  un blocus - durant depuis près de cinq ans -, qui empêche l'accès aux biens de première nécessité, avec lequel contraste, paradoxalement, l'intérêt à la promotion de partenariats d'affaires avec les responsables de cette situation. 

Deux semaines plus tôt, le 31 mai, le gouvernement israélien avait donné l'ordre de prendre d'assaut plusieurs convois maritimes d'aide humanitaire - la fameuse Flottille de la Liberté - en route pour Gaza pour dénoncer et tenter de briser le blocus auquel l'État d'Israël a soumis la population de Gaza. Résultat :  au moins neuf citoyens turcs ont été tués par les forces d’assaut et plusieurs autres sont toujours disparus. Le scandale international a ensuite porté en grande partie sur la présence de militants européens dans la flottille, sans que personne ne semble surpris par les violations persistantes et systématiques des droits humains par Israël depuis sa création en 1948, contre la population palestinienne.


Ce sont précisément ces violations des droits fondamentaux que dénonçait l'action pour laquelle on va juger neuf personnes qui ont cherché, avec beaucoup d'autres, à amplifier la campagne internationale de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre l'État d'Israël.

Quel que soit le verdict de ce procès, nous estimons juste et légitime de dénoncer ces crimes et abus. Il n'y avait pas que neuf personnes, mais beaucoup d'autres qui ont participé, participent et continueront de participer à la dénonciation de la complicité de nos gouvernements et entreprises et à affirmer notre propre responsabilité, en tant que consommateurs, dans la perpétuation de infamie.

Nous demandons votre soutien pour cette campagne.

  • Autodénoncez-vous dans le procès des neuf personnes inculpées pour l'action au Circo Price et venez avec nous présenter votre demande d’inculpation le vendredi 8 Octobre à 12h au tribunal de la Plaza de Castilla. Vous trouverez un modèle d'auto-dénonciation à http://www.antimilitaristas.org/spip.php?article4671 .
  • Mettez une bannière sur votre site, aidez-nous à diffuser l’info et participez au rassemblement qui sera convoqué le jour du procès (18 Octobre 2010).
  • Soutenez la campagne de boycott d'Israël, ne consommez pas de produits israéliens.

    ISRAEL ASSASSINE IMPUNÉMENT
    BOYCOTT ACTIF D’ ISRAEL.
 


Acheter des produits israéliens...c'est financer l'apartheid ! - Carlos Latuff
 



Merci à Insumissia
Source: http://www.antimilitaristas.org/spip.php?article4671
Date de parution de l'article original: 06/10/2010
URL de cet article: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=1799



Samedi 9 Octobre 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires