Sciences et croyances

Espace: la première base lunaire au lieu de l'impact de la sonde LCROSS (expert russe)



Samedi 10 Octobre 2009

Espace: la première base lunaire au lieu de l'impact de la sonde LCROSS (expert russe)
La première base lunaire pourrait être créée dans le secteur où la sonde LCROSS de la NASA et le bloc de propulsion appelé Centaur ont percuté vendredi la surface lunaire, a déclaré vendredi Igor Mitrofanov, chercheur à l'Institut russe des études spatiales (IKI). Si la mission LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Spacecraft) permet de découvrir de l'eau dans le cratère Cabeus, près du pôle sud de la Lune, la première base lunaire sera installée dans cette région, selon M.Mitrofanov, chef du laboratoire de spectrométrie des rayons gamma à l'Institut des études spatiales.
"Aujourd'hui, on a fait un pas historique dans l'exploration géologique de la Lune", "l'eau est aussi une source d'oxygène pour la base lunaire et d'hydrogène pour les moteurs des fusées, a indiqué M.Mitrofanov devant les journalistes.
"On mettra un point final à la discussion sur la présence d'eau (sur la Lune) après l'envoi d'une nouvelle mission qui prélèvera des échantillons de sol et, éventuellement, trouvera de l'eau", a-t-il précisé.
Le site exact du "bombardement" de vendredi a été choisi à l'aide d'un détecteur à neutrons russe LEND mis au point par l'IKI et monté sur la sonde d'observation américaine LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) chargée d'établir une carte détaillée du satellite naturel de la Terre. L'appareil russe a détecté un endroit inaccessible aux rayons du Soleil au fond du cratère Cabeus où la présence de glace d'eau est la plus probable.

Espace: la première base lunaire au lieu de l'impact de la sonde LCROSS (expert russe)

Espace: la première base lunaire au lieu de l'impact de la sonde LCROSS (expert russe)

La première base lunaire pourrait être créée dans le secteur où la sonde LCROSS de la NASA et le bloc de propulsion appelé Centaur ont percuté vendredi la surface lunaire, a déclaré vendredi Igor Mitrofanov, chercheur à l'Institut russe des études spatiales (IKI). Si la mission LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Spacecraft) permet de découvrir de l'eau dans le cratère Cabeus, près du pôle sud de la Lune, la première base lunaire sera installée dans cette région, selon M.Mitrofanov, chef du laboratoire de spectrométrie des rayons gamma à l'Institut des études spatiales.
"Aujourd'hui, on a fait un pas historique dans l'exploration géologique de la Lune", "l'eau est aussi une source d'oxygène pour la base lunaire et d'hydrogène pour les moteurs des fusées, a indiqué M.Mitrofanov devant les journalistes.
"On mettra un point final à la discussion sur la présence d'eau (sur la Lune) après l'envoi d'une nouvelle mission qui prélèvera des échantillons de sol et, éventuellement, trouvera de l'eau", a-t-il précisé.
Le site exact du "bombardement" de vendredi a été choisi à l'aide d'un détecteur à neutrons russe LEND mis au point par l'IKI et monté sur la sonde d'observation américaine LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) chargée d'établir une carte détaillée du satellite naturel de la Terre. L'appareil russe a détecté un endroit inaccessible aux rayons du Soleil au fond du cratère Cabeus où la présence de glace d'eau est la plus probable.


Samedi 10 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par xray le 13/10/2009 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LES GRANDES IMPOSTURES

CONQUISTADOR SPACE

Le 9 11
Une opération menée par l’armée américaine.


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires