VIDEOS

Eric Hazan et l'insurrection




Vendredi 8 Mai 2009

Pour cette cinquième émission, nous vous proposons une plongée d@ns le texte de "L'insurrection qui vient" (La Fabrique) en compagnie de Judith Bernard, et Eric Naulleau.

C'est un livre rédigé par un "collectif anonyme", un livre poétique et violent, qui prône l'insurrection, et l'établissement d'une société de "communes". Publié en 2007, ce livre a déboulé dans les médias un an plus tard, à la faveur de l'affaire des sabotages des caténaires de TGV, à laquelle nous avons consacré un dossier entier.

La police a-t-elle eu raison de prendre ce texte au sérieux, et d'imaginer que ses auteurs puissent être les saboteurs des caténaires ? Un texte peut-il inciter au passage à l'acte ? Ce livre est-il de ceux qui "créent un air du temps" comme dit notre invité ? Son éditeur, Eric Hazan (lui-même entendu par la police le mois dernier) répond à nos questions.

Pour voir l'émission dans son intégralité, cliquez ici

WWW.ARRETSURIMAGES.NET
Eric Hazan et l'insurrection


Vendredi 8 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par dino le 08/05/2009 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

deux inquisiteurs à la botte des "élites dégénérées" défendent la place que leurs maitres leur ont accordé et attaquent l'ami intime de mam... :-)

2.Posté par sohrab le 08/05/2009 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les deux psodos journalistes ne comprennent pas qu'il est parfaitement légitime de la part d'une majorité de répondre a la violence d'une minorité (dont ils font partie , les deux inquisiteurs ) par touts les moyens ,y compris par la violence ,et ceci dans l'interet d'éradiquer la violence . amicalement.

3.Posté par sohrab le 08/05/2009 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oups !! J'ai écrit psodos, ona bien compris qu'il fallait lire pseudos.
Merci

4.Posté par polytriiique le 09/05/2009 02:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amusant d'entendre E.Naullau dire que vouloir se défendre c'est être un partisan de la violence.

C'est vrai qu'il y a une limite à l'auto-défense, sinon cela sert de prétexte pour agrésser (l'idéologie de frappe préventive chère à D.Cheney en est un parfait exemple).
Faire l'éloge du status-quo comme étant le refus de toute violence, c'est très ambigüe car un status-quo juste n'est possible que si les forces opposées sont à égalité, dans le cas contraire le status-quo est à l'avantage d'une des parties qui s'opposent.

Personnèlement, je ne crois pas à l'idée d'une insurection qui renverserai totalement le système (l'exemple qui le démontre parfaitement, c'est le mouvement de mai 68). La première raison est le fait qu'aujourd'hui il n'y a plus d'organisation de masse ni de production de masse, la société est organisée en petites unités, elle est atomisée. La deuxième raison est le fait que le vrai Pouvoir est supra-nationale, donc irrenversable par un mouvement populaire nationale (un mouvement populaire internationale est une belle utopie mais est parfaitement irréaliste), par contre on pourrai remplacer les exécutants de ce pouvoir (nos élites nationales), et ainsi se protéger le plus possible de ce pouvoir supra-nationale (dont la représentation la plus proche de nous est incarné par l'UE), c'est une action que certains ne manqueront pas de trouver insuffisante bien qu'il soit impossible de faire mieux (en tout cas dans un futur proche).
Si on arrivait à réaliser ce remplacement, ce serai déjà un grand changement de situation car on parviendrai à inverser la tendance actuelle de soumission à l'Empire libéral-atlanto-sioniste.

J.Bernard tente maladroitement de contredire E.Hazan à propos de Besancenot, en effet répondre "la violence est dans la société, il y a une oppréssion des travailleurs" au sujet de la légitimité de la violence, c'est éluder la question. Je remarque (encore une fois) que cet agent du système (précisément animateur du système) prend la défense de O.Besancenot (soit-disant facteur et soit-disant révolutionaire).

5.Posté par le journaliste le 09/05/2009 05:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

injustice engendre la violence le mépris et toute forme de combat qu il soit intellectuel financier ou lutte armée.
la révolution apparait tôt ou tard dans une société injuste, donc il n y pas de quoi s étonner, c est juste et nécessaire.

6.Posté par Pas besoin le 09/05/2009 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article 27. Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis à mort par les hommes libres.

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Constitution du Peuple français, 1793.

7.Posté par Fraisetagada le 09/05/2009 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on entend ce genre de choses, les propos d'Hazan prennent tout leur sens...

http://www.dailymotion.com/video/xlwhx_interview-exclusif-affaire-allegre_extreme://

8.Posté par guounguane le 09/05/2009 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

9.Posté par Rakovski le 10/05/2009 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces deux journalistes sont vraiment des incompétents plus que des imbéciles. Ils se sont pas trop fatigués pour les questions.

Ils sont servis à Hazan les sempiternelles préjugés des classes dominantes, sur la violence révolutionnaire. Cherchant à criminlaiser tous ceux qui dans l'histoire ont osé retourner les armes contres leurs oppresseurs, des esclaves aux ouvriers et paysans enrolés de forces dans des guerres.

Si j'étais leur patron, j'aurais exigé qu'ils me fasse un compte-rendu du livre. Car il est évident qu'ils ne l'ont pas lu. Ils ont grapillé un extrait qui pouvaient conforter leurs préjugés de petits-bourgeois aux ordres.


10.Posté par simple sans tete le 13/05/2009 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les journalistes TRAVAILLENT ils ne sont pas PAYER POUR PENSER ils ne mentent pas par eux memes ils ne font que repeter les mensonges ou ordres du maitre du moment,la VOIX DE SON MAITRE!!!!!DIEUDO est une matiere INCERTAINE,INCONNUE dans leurs CLASSIFICATIONS,tien un nouveau concept LE CASSEUR DE CLASSES DIEUDO!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires