Politique Nationale/Internationale

Erdogan dénonce l’islamophobie galopante



Lundi 1 Mars 2010

Erdogan dénonce l’islamophobie galopante
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan dénonce l’islamophobie, le qualifiant de crime contre l’humanité avant de souligner : A travers des cas d’extrémisme chez un certain nombre de musulmans, on ne peut pas accuser tous les musulmans. Erdogan qui parlait en présence des représentants des communautés turques à Istanbul a ajouté que les attitudes et les propos islamophobes qui blessent les sentiments des musulmans sont inadmissibles au nom de la liberté d’expression et de pensée. En évoquant le projet de l’alliance des civilisations lancé par la Turquie et l’Espagne sous les auspices de l’ONU, Erdogan a poursuivi : Dans une telle ère l’attitude des hommes politiques, des artistes, des écrivains et des journalistes qui mènent des activités contre l’Islam et les Musulmans est impardonnable. En allusion à l’extension du racisme à l’égard des Turcs résidents en Europe, Erdogan a précisé que le silence de certains dirigeants européens à ce propos intensifie cette question. Pourtant une partie des propos d’Erdogan concernait l’islamophobie à l’intérieur de la Turquie, bien qu’il ne l’ait pas évoquée directement. Le journal turc Star qui citait Namik Kemal Zeybek, l’ancien ministre d’Etat écrit que les auteurs du coup d’Etat du 28 février 1997 contre Najmeddin Erbakan le chef du premier gouvernement islamiste en Turquie ont tenté de faire régner l’islamophobie dans le pays. Cette question a été mise en avant sérieusement une nouvelle fois, notamment après la révélation des activités du réseau illégal Ergenekon, (la Rose des Vents en France) et le plan du coup d’Etat  Marteau de Forge, Balyoz en turc, et dans la foulée le coup d’Etat de 1997, qualifié de postmoderne ou de coup d’Etat blanc a refait surface. Selon le journal Star, aujourd’hui tous les protagonistes de ce coup d’Etat sont impliqués dans le plan du Marteau de Forge et le trafic de la drogue ou bien ils sont détenus ou ils font objets de la poursuite judiciaire. La mise en avant du coup d’Etat postmoderne du 28 février 1997 ainsi que le plan du coup d’Etat du Marteau de Forge, de même l’islamophobie ont avancé des questions plus sérieuses chez les milieux turcs, par exemple si la répétition de tels événements serait-elle éventuelle. Toujours d'après le journal Star, les points de vue à ce propos sont différents. Şevket Kazan, ancien ministre de la Justice estime que la Turquie vit un changement et si on le laisse à moitié, des événements tel que le coup d’Etat du 28 février 1997 pourraient encore se répéter. Pourtant Bülent Arinç, vice premier ministre turc tout en soulignant l’importance des réformes démocratiques en Turquie estime que le temps des coups d’Etat postmoderne ou blanc comme celui du 28 février sont bel et bien révolu et la Turquie ne retournerai jamais vers cette période.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 1 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par AS le 01/03/2010 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce sont les israeliens qui provoquent cette haine de l'islam et c'est une facon a eux de preparer leurs futures guerres... comme on le voit tres clairement maintenant en France ou la racaille sioniste ne sait plus comment chauffer les esprits... et declencher des pogroms anti-musulmans ... nous tenons les israeliens et les politiciens juifs sionistes d'occident pour tous ces faits de guerre...

2.Posté par illu sion le 01/03/2010 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est clair Abu Suleiman, mais comme ils le font sous le couvert des nationalités qu'ils parasitent, c'est l'occident, l'homme blanc, et les pays d'où ils s'expriment qui prennent la charge pour eux.

ce qui fait que leur système fonctionne, comme ils ont créé la haine du Bosh, ils sont en train de créer la haine de l'arabe et du musulman.

le problème c'est que peu de musulmans comme toi sont capables de faire la part des choses, et beaucoup accusent le racisme Français, Américain, et autres, alors qu'il ne s'agit que de talmudisme appliqué...

alors que certaines lois permettent la critique des religions, le judaïsme ne peut être critiqué et ce avec le consentement des musulmans eux même qui se tirent ainsi une balle dans la tête, car ils permettent à la bête de grossir, en la nourrissant et la protégeant.

3.Posté par Nicolas le 01/03/2010 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ illusion

C'est clair Abu Suleiman, mais comme ils le font sous le couvert des nationalités qu'ils parasitent, c'est l'occident, l'homme blanc, et les pays d'où ils s'expriment qui prennent la charge pour eux.


De la même facon qu'ils se servent de nos soldats pour envahir les pays musulmans. Ca s'appelle la guerre par proxy.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires