Palestine occupée

Erdogân : Israël, détenteur d’armes atomiques, n’est pas en mesure de s’exprimer sur le nucléaire iranien



Samedi 12 Décembre 2009

Erdogân : Israël, détenteur d’armes atomiques, n’est pas en mesure de s’exprimer sur le nucléaire iranien
Le Premier ministre turc a condamné les politiques ambivalentes et hypocrites du régime sioniste sur la médiation d’Ankara dans le processus de paix israélo-syrien ainsi que sur les activités nucléaires iraniens. D’après Farsnews citant un website d’information azerbaïdjanais, le Premier ministre turc, Recep Tayyep Erdogân a dit, vendredi, que le régime sioniste a opté pour une attitude ambivalente en ce qui concerne le rôle d’Ankara dans les négociations de paix entre Israël et la Syrie. D’après Erdogân, Israël soutient d’une part l’idée de la médiation de la Turquie pour la solution des différends, et de l’autre, il démenti cette médiation et s’efforce d’entrer directement en négociation avec la Syrie. Il a donc demandé au régime israélien de prendre une décision définitive sur la médiation d’Ankara dans la dite affaire. Erdogân a aussi condamné les politiques du régime sioniste vis-à-vis de la bande de Gaza avertissant que le blocus de Gaza pourrait créer une tragédie humaine, sur une grande échelle. Le Premier ministre turc a aussi condamné Israël pour sa position hypocrite vis-à-vis de l’affaire nucléaire iranienne. « Israël qui possède, lui-même, des armes nucléaires, n’est pas en mesure de décider si un pays pouvait, oui ou non, d’avoir d’armes atomiques. », a dit Erdogân.

Davutoglou: Nous ne gardons pas le silence devant les crimes d'Israël à Gaza


Le ministre turc des Affaires étrangères a annoncé qu'Ankara ne garderait pas le silence face à une nouvelle offensive israélienne à Gaza.

" Lors de son offensive en janvier 2009 contre Gaza, Israël avait commis de nombreux crimes dans cette région", a déclaré Ahmad Davutoglou, en visite à Washington. Selon FarsNews, citant le web site "Palestine Al-Youm", le chef de la diplomatie turque a annoncé que l'armée israélienne avait utilisé les bombes au phosphore blanc contre les habitants de Gaza, mais il est hors de question que la Turquie ne réagit plus contre tels crimes.
" Ce qui m'inquiète de plus en plus sur le dossier palestinien, c'est la situation, perdurant à Gaza, une zone qui a été transformée en une grande prison, mais personne n'en prend en compte tandis que non seulement les pays de la région, mais aussi tous les pays civilisés qui respectent les droits de l'homme, ne devront pas y assister en témoin passif.

Réaction des milieux turcs envers le prix Nobel de la paix d’Obama


L’attribution du prix Nobel de la paix à Barack Obama et son discours dans ces cérémonies ont suscité en Turquie comme d’autres pays des critiques.

 La presse turque de vendredi a qualifié de regrettable l’attribution du prix Nobel de la paix à un président fraîchement élu, qui a en surcroît en charge la gestion de deux guerres aux allures interminables. Le journal Cumhuriyet, la République, dans un article ayant pour titre « le chef de guerre a pris le Nobel de la paix » écrit alors qu’il avait récemment ordonné l’envoie de 30,000 nouveaux effectifs en Afghanistan et que l’occupation de l’Irak se poursuit, l'attribution de ce prix mérite réflexion. Yeni Şafak, la Nouvelle Aurore, dans un article ayant pour titre « le prix forcé » écrit : Obama a pris le Nobel de Paix qui n’a encore rien fait pour la paix. Ce journal ajoute : Au moment de recevoir le prix Nobel de la paix, Obama a déclaré que la guerre est parfois indispensable pour faire face aux menaces qui prennent pour cible la sécurité des Etats-Unis. Le journal anglophone turc The Star dans un article intitulé "Barack Obama" a écrit Obama a fait profil bas lorsqu'il recevait ce prix et il a reconnu qu’il y a d’autres personnalités qui méritent ce prix plus que lui. Certes les critiques à ce propos ne se limitent pas seulement de la presse turque mais aussi nombres de formations et de personnalités du pays ont critiqué cette démarche du comité du prix Nobel ainsi que le discours d’Obama. Le président de l’association des droits de l’Homme et de la solidarité pour des opprimés en Turquie Mazlum-Der Ahmet Faruk Ünsal en réaction à l’attribution du prix Nobel de la paix à Obama a qualifié dans un communiqué de sans fondement la justification du Comité Nobel. En référence aux propos d’Obama lors de ces cérémonies il a souligné : Obama est à présent le commandant en chef des forces américaines en Irak et en Afghanistan et comment on attribue le prix Nobel de la paix à un "président de guerre" ? L’attribution du prix Nobel de la paix à Obama a également suscité des critiques dans d’autres pays dont les pays occidentaux. Le Figaro, journal français a qualifié le prix Nobel d’Obama de carte blanche qui lui a été attribuée seulement pour ses idées, avant d’ajouter que cette fois ce prix a été attribué aux idées irréalisées d’une personne. Il faut attendre pour voir ce qu’il fera avec cette carte blanche, s'interroge le Figaro. Obama a déclaré jeudi lors des cérémonies du prix Nobel de la paix que l’envoi de renfort en Afghanistan s’est effectué dans l’objectif d’établir la paix. Avec une rhétorique qui rappelle étrangement celle de Bush, Obama a ajouté : l’établissement de la paix ne signifie pas l’absence de la guerre et les Etats-Unis luttent pour l’établissement de la paix.

http://french.irib http://french.irib



Samedi 12 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par DESPERADO le 12/12/2009 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes ne vont pas lâcher Obama.
Déjà dans son propre gouvernement.
Clinton est une sioniste notoire.
Qu'attendre de ces gens rien.
Ils nous faut les combattre, tant que les ficelles de la diplomatie US seront tirés par des rabbins sionistes.

2.Posté par brigitte le 12/12/2009 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si tous les pays pouvaient être aussi fermes dans la condamnation de la politique israélienne, la face du monde en serait changé.

3.Posté par ll9999 le 12/12/2009 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si tu veux la paix prépare la guerre ,toute les guerres se font bien entendu à l'insu du plein gré du pays agresseur,lequel s'arrange pour provoquer une agression,l'essentiel étant d'apparaitre aux yeux du monde comme un pays en état de légitime défense,car au fond demeure un sentiment diffus de honte de faire passer par les armes des populations qui n'en peuvent mais car dans les guerres post 2ème guerre ce sont les civils cibles facile et non armée qui paient le plus lourd tribut sans doute a dessein,ainsi on préserver son armée et on démoralise la populations adverses qui serait tenter de soutenir des mouvements type guérilla.
C'est ainsi qu'on est en guerre en afghanistant pour répliquer à l'attaque sur les tours jumelles,autre variante pour libérer les femmes afghanes du joug des méchants talibans alors que ces memes pays ont soutenu ces personnes au temps du gouvernement communiste de kaboul,gouvernement qui soit dit en passant accordait la stricte égalité aux femmes qu'on veut maintenant sauver.
Les guerres cesseront le jour ou les soldats potentiels refuseront de se combattre les uns les autres pour le plus grand profit de quelques uns ,le patriotisme ne sert qu'a accentuer l'existence des frontières aux fins de perpétuer les conflits en anhilant la volonté politique d'émancipation,pourquoi ces hommes d'état va en guerre n'envoient jamais leurs priogénitures ou alors loibn du front sur les champs de batailles ?je pari qu'à la perspective d'une telle occurence ces derniers privilégieraient le dialogue à la confrontation armée.
C'est inadmissible qu'ils n'exposent jamais leur vie ou celle des etres qui leur sont chères lorsqu(ils jouent au docteur folamour .

4.Posté par H@ST21 le 12/12/2009 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES DIRIGEANTS SIONISTES FONT TOUT POUR PROVOQUER UNE OFFENSIVE AMERICAINE CONTRE L'IRAN, HEUREUSEMENT QU'IL EXISTE DES DIRIGEANTS REMARQUABLES TELS QU'ERDOGAN POUR DIRE LA VERITE A LA FACE DES CRIMINELS..MAIS LES GRANDS HOMMES SONT RARES ET IL N'ONT PAS BESOIN DE PRIX NOBEL POUR LE FAIRE SAVOIR.

5.Posté par Madame Marie Adélaïde DUGLAN le 13/12/2009 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La Circonvolution Sinuosité du Sionisme est une Grande Tromperie Empreinte de Ruses !

par: Madame Marie Adélaïde DUGLAN

Le sionisme n'a aucunement sa place dans l'Orientalisme!!!

Au regard des compromissions politiques Américaines et Européennes fomentatrices de troubles et de guerres, nous assistons aujourd'hui sous nos yeux à une véritable renaissance de l'Orientalisme dans une authentique osmose conservatrice et géopolitique des peuples originels du Proche et de Moyen Orient.

Les grandes pensées philosophiques ancestrales émergent dans le bon sens et se soutiennent parfaitement les Unes les Autres dans un attachement au monothéisme immuable d'une grande évidence historique.

Nous apporterons un véritable soutien inconditionnel à tous ces dirigeants volontaires et incorruptibles qui sauront faire face avec la Grande Perse à tous les hommes politiques corrompus par un système pervers et moribond.

marie.adelaide.duglan@hotmail.fr

- FRANCE - PROVENCE - VAUCLUSE - CARPENTRAS -

6.Posté par Taleb le 13/12/2009 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Menacé par l'Occident dominé par les sionistes de nouvelles sanctions pour son programme nucléaire civil, l'Iran a voulu faire montrer de bonne volonté, samedi 12 décembre. Son chef de la diplomatie, Manouchehr Mottaki, a proposé d'échanger "immédiatement" 400 kilos d'uranium faiblement enrichi contre de l'uranium enrichi à 20 %, c'est-à-dire du combustible pour son réacteur de recherche. "Nous proposons que l'échange se fasse sur plusieurs années", a-t-il ajouté.

Sauf que l'objectif et la RUSE des Occidentaux était de faire "sortir" 1 200 kg d'uranium faiblement enrichi, soit 70 % du stock total de l'Iran.

D'autre part, M. Mottaki a proposé que l'échange se déroule sur l'île de Kish, une zone franche iranienne qui possède sa propre législation. Mais fin novembre, les Occidentaux dominé par les sionistes et leur outil Mohamed El-Baradeï, alors directeur général de l'AIEA, avaient indiqués qu'un échange en Iran n'était "pas une option".

Pourquoi ? Ceci montre que les Occidentaux ne sont pas sincère et voulaient tricher l’Iran.( Ça s’appelle une 2ème RUSE dans cette affaire).

Le ministre des affaires étrangères a par ailleurs affirmé qu’imposer des sanctions à l'Iran est illégal et contraire aux conventions de l'ONU. Ce sera sans aucun effet.
Pour quel délit voudraient-ils sanctionner l'Iran, alors que nous n'avons réclamé rien d'autre que nos droits légitimes ?

Vive l’Iran et sa résistance juste et admirable.

7.Posté par dik le 14/12/2009 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les négociateurs iraniens sont effectivement admirables, d'excellents joueurs d'échecs, de voir de loin les intentions macabres de leurs ennemis. Ils finiront par leur faire échec et mat. Bravo!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires