Politique Nationale/Internationale

Entretien exclusif du Président Ahmadinejad avec la chaîne CBS : « J’attends de Bush de modifier son comportement »


Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accordé le mardi 8 août un entretien exclusif à la chaîne d’information américaine CBS. Interrogé par le journaliste de la CBS sur le sort de sa lettre à son homologue américain, George W. Bush, et la réponse qu’il souhaitait recevoir, le président Ahmadinejad a déclaré : « J’attends de Bush de modifier son comportement. Je voudrais, par ma lettre lui ouvrir un nouvel horizon pour qu’il se rende compte d’une autre vision sur les questions mondiales. Je voudrais lui proposer d’adopter une autre approche et un autre langage vis-à-vis des événements et des évolutions du monde, surtout du Moyen-Orient. On peut aimer les peuples et d’établir de bonnes relations avec eux, au lieu de soutenir inconditionnellement les politiques d’un régime fondé sur l’occupation. »


IRIB
Dimanche 20 Août 2006

  Entretien exclusif du Président Ahmadinejad avec la chaîne CBS : « J’attends de Bush de modifier son comportement »





Le Président Ahmadinejad a donné ensuite ce message au président des Etats-Unis : « Dites lui de ma part que ceux qui refuse les appels au bien, ne seront guère arrivés à de bonnes conclusions. »

M. Ahmadinejad a évoqué ensuite les problèmes auxquels se heurtent le président américain dans sa politique étrangère : « La cote de popularité du président des Etats-Unis est en chute libre à l’échelle internationale. Des gens le désapprouvent de plus en plus, partout dans le monde. C’est le pire message qu’un chef d’Etat peut recevoir dans sa carrière, tandis que les dirigeants politiques doivent essayer d’être bien protégé par l’opinion publique, surtout à la fin de leur mandat. »

Interrogé ensuite sur le Liban et le rôle du Mouvement du Hezbollah dans évolutions libanaises, le président Ahmadinejad a déclaré : « Le Hezbollah est une organisation populaire, étant de fortes racines dans la réalité sociale de son pays, qui est d’ailleurs en train de défendre le Liban face aux agressions militaires étrangères. Les Libanais défendent leur patrie et c’est le droit que la Charte des Nations Unies accorde à toute nation au nom de la légitime défense. J’insiste sur le fait qu’il faut condamner le massacre des innocents et de mettre la population civile en errance. »

En critiquant l’attitude des Etats-Unis et de la Grande Bretagne vis-à-vis de l’agression militaires israélienne contre le Liban, le président iranien a déclaré : « Les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont donné leurs armements les plus sophistiqués au régime sioniste. Ils crient haut et fort leur soutien inconditionnel à Israël. Nous croyons que cette prise de position unilatérale deviendra, dans un proche avenir, une réelle menace pour tous les habitants du monde, notamment les Américains et les Européens. Malheureusement, les sionistes ont utilisé les armes les plus sophistiquées qu’ils ont reçues de Londres et de Washington contre les femmes et les enfants innocents au Liban. »

Le journaliste de la CBS a demandé ensuite au président Ahmadinejad si ce n’était pas pour lui le mouvement chiite libanais qui avait déclenché les hostilités contre le régime sioniste. Le président iranien a répondu : « Parlons plutôt des faits : Les Libanais se trouvent-ils actuellement dans les territoires occupés palestiniens ou ce sont les soldats israéliens qui ont agressé le territoire libanais et qui maintiennent leur présence d’occupants sur le sol libanais ? Le Liban est en train de défendre son indépendance et son intégrité territoriale. Nous ne sommes pas contents de la survenance de la guerre, et nous avons dès le premier jour condamné les hostilités pour demander un cessez-le-feu immédiat. »

Le président Mahmoud Ahmadinejad a estimé ensuite que le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas essayé de ratifier une résolution plus efficace pour le cessez-le-feu, car ce conseil a été instrumentalisé par les Etats-Unis : « Malheureusement le Conseil de sécurité de l’ONU y est intervenu en tant que protecteur des intérêts des Américains et des Britanniques au Moyen-Orient. Il est clair que Londres et Washington ne soucient guère de la sécurité des pays de la région. » et d’ajouter : « Le Conseil de sécurité des Nations Unies a été mis sur pieds, dès le départ, pour soutenir la paix et la justice dans le monde, mais aujourd’hui cette instance internationale ne réagi pas convenablement aux injustices et aux éléments qui menacent la sécurité mondiale. Si nous voulons trouver les racines du problème, nous devrons nous attarder sur le rôle que jouent les dirigeants américains et britanniques. Des civils innocents ont été massacrés et leurs maisons ont été détruites. Où était donc le Conseil de sécurité pour empêcher ces crimes ? La résolution que le Conseil de sécurité a ratifiée tardivement ne me semble pas équitable sur certaines questions. »

En ce qui concerne le dossier nucléaire de la république islamique d’Iran, le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que dans le dossier iranien, le Conseil de sécurité s’aligne ouvertement sur la politique américaine pour essayer d’empêcher le progrès légal et légitime de l’Iran dans le domaine de l’acquisition du savoir-faire nucléaire pour des usages pacifiques.

Le président iranien a déclaré : « Je tiens à dire au président des Etats-Unis qu’il ne sera pas capable d’empêcher la marche en avant du peuple iranien dans ce domaine. Nous voulons bénéficier de l’énergie nucléaire pour des usages pacifiques et pour produire du combustible pour nos centrales d’électricité. Ne croyez-vous pas que la question de l’énergie est l’une des préoccupations des plus importantes de tous les pays et que nous aussi, nous devons trouver de bonnes solutions pour demain. »

Le président Ahmadinejad a ajouté : « Nous sommes arrivés à cette conviction que l’administration Bush et ses alliés veulent étendre leur main mise sur toutes les ressources d’énergie à l’échelle planétaire pour pouvoir ensuite s’enrichir et imposer leur point de vue au reste du monde. » Le président iranien a déclaré : « Le président Bush dit qu’il ne permettra pas à l’Iran d’avoir accès à l’arme atomique. Or, nous ne voulons pas du tout la bombe. Par contre, c’est le problème du gouvernement américain qui a basé toute sa stratégie sur la bombe atomique. Mais le temps de la dissuasion atomique est révolu. Aujourd’hui, nous entrons dans l’ère de la pensée et de l’échange parmi les cultures et les civilisations. »

En réaction aux propos du journaliste de la chaîne CBS qui voulaient suggérer que la République islamique d’Iran a changé quelque peu sa position vis-à-vis du régime sioniste, le président Ahmadinejad a déclaré : « Il me semble que les Américains sont trop sensible à cette question. Mais la chose la plus importante pour nous c’est l’opposition très ferme qu’ils expriment à l’égard du progrès et du développement durable de l’Iran. Avant la victoire de la Révolution islamique, les gouvernements allemand, français, américain et canadien avaient conclus des accords avec l’Iran concernant la production du combustible nucléaire sur le sol iranien. Mais à partir de la victoire de la Révolution du peuple iranien, ils ont changé de cap et se sont opposés à l’usage de l’énergie nucléaire en Iran. »

Le journaliste de la chaîne CBS a insisté pour que le président iranien développe son point de vue sur l’Holocauste : « L’Holocauste a eu lieu en Allemagne, croyez-vous que les Israéliens doivent être transféré en Allemagne, pour cette même raison ? »

Pour répondre à cette question, le président Ahmadinejad a déclaré : « Je ne le dis pas. Un crime a eu lieu en Europe, pourquoi alors les Palestiniens doivent-ils en payer le prix ? Les Palestiniens n’avaient aucun rôle dans l’Holocauste, pourquoi alors les Palestiniens doivent-ils en payer le prix par l’occupation de leur pays, la mise en errance et le massacre.

Plus loin, pour répondre à une question sur une quelconque intervention iranienne dans les attentats terroristes en Irak, le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré : « Nous sommes profondément tristes de voir la mort des innocents en Irak. Mais les occupants américains doivent réviser leurs politiques en Irak. Qu’est-ce que l’armée américaine a fait, en tant que force occupante pour assurer la sécurité des Irakiens ? Les occupants doivent confier la question de la sécurité au gouvernement et au parlement irakiens élus démocratiquement. L’Irak est un pays d’une longue histoire et d’une brillante civilisation et il faut accorder une pleine souveraineté aux Irakiens. »

Le journaliste de la chaîne CBS a évoqué la dictature de Saddam Hussein, pour demander ensuite au président Ahmadinejad si cela ne justifiait pas l’intervention militaire des Etats-Unis en 2003 pour renverser le régime baasiste en Irak. Pour répondre à cette question, le président Ahmadinejad a déclaré : « L’histoire de Saddam a fini il y a trois ans, mais les Américains disent qu’ils veulent rester longtemps en Irak. Mais selon les lois internationales, la force occupante est légalement responsable de la sécurité, tandis que les Américains n’ont rien fait pour assurer la sécurité des Irakiens. Par conséquent, les Etats-Unis est aujourd’hui en train d’opprimer les Irakiens. Nous, nous sommes contre l’oppression.

« Que pensez-vous du président des Etats-Unis ? », a demandé le journaliste de la chaîne CBS. Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré : « Je crois que le Président Bush peut rendre service à ses compatriotes et sauver l’économie de son pays par des moyens pacifiques, sans qu’il y ait besoin de la guerre, du massacre ou de la menace. Malheureusement, 1% de la population américaine est incarcérée dans les prions et 45 millions américains sont privés de l’assurance maladie. »

« Souhaitez-vous la reprise des relations Téhéran-Washington après une rupture de 26 ans ? », a demandé le journaliste de la chaîne CBS. Le président Ahmadinejad a répondu : « Ce sont les Etats-Unis qui ont rompu leurs relations avec la République islamique d’Iran. Nous sommes pour des relations amicales avec tous les Etats, et c’est le principe fondamental de notre politique étrangère. Mais regardez la rhétorique des dirigeants américains vis-à-vis de mon peuple. Ils ne veulent que dominer le monde entier et ils ne respectent pas l’idée de la paix pour tout le monde. Il est clair donc qu’ils doivent modifier leur comportement, s’ils souhaitent vraiment une normalisation dans leurs relations avec la République islamique d’Iran. Ne croyez pas que nous resterons les bras croisés pour permettre les dirigeants américains nous menacer de façon permanente. Nous sommes prêts à nous défendre, mais je souhaite que les dirigeants des Etats-Unis cessent de mander les autres nations du monde, qu’il n’y ait plus besoin de parler d’animosité ou de soupçon.


Lundi 21 Août 2006


Commentaires

1.Posté par abou hussein le 21/08/2006 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le president MAHMOUD AHMADINEJAD A TOUT A FAIT RAISON : LE MOYEN ORIENT SE PORTERAI MIEU SANS LES SIONISTES ET LES YANKEES ET L HUMANITE TOUT ENTIERE SE PORTERAI MIEU SANS EUX

2.Posté par ANTICONFORMISTE le 21/08/2006 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est plein de bon sens les propos du président Iranien.
Dommage que cet interview ne soit pas retransmis ou commenter sur nos chaires française.
Un peu trop frileuses peut-être.
A bon lecteur,salut.

3.Posté par Steve le 22/08/2006 03:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors?Je croyais que c'était un fou,un islamiste etc...Mais personne n'est dupe,la menace viens de l'axe Bush,Olmerde,et le petit clébar de Blair!

4.Posté par Oscar Fortin le 22/08/2006 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve les propos du Président de l'Iran très raisonnables et loin d'en faire un radical sans ouverture d'esprit en font un interlocuteur avec qui il est possible de parler et d'échanger. Ça fait évidemment contraste avec l'image que ses adversaires essaient d'en donner. Ce n'est pas pour rien que l'on limite autant faire se peut la diffusion de ses interventions, préférant formuler ses propres commentaires sans laisser l'espace voulu pour que le principal intéressé ait la possiblité de s'expliquer. Qu'a-t-on fait de la lettre qu'il a envoyé au Président des États-Unis ? On a dit qu'elle avait 18 pages, mais rien sur le contenu. Une technique de plus en plus utilisée en communicatiions pour passer vite à d'autres sujets sans devoir répondre aux interrogations qui sont posées. Je vous réfère à ce sujet à un article publié sur mon site internet, article qui n'a évidemment pas trouvé preneur dans nos medias... L'espace se fait toujours très limité pour ce type d'intervention. http://humanisme.over-blog.com/article-2737370.html

J'appuie fortement la démarche de l'Iran telle qu'exprimée par son Président.

Oscar Fortin

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires