Palestine occupée

Entretien avec Mme Ginette Skandrani, Présidente de la Pierre et de l'Olivier, un réseau de solidarité avec le peuple palestinien.


Dans la même rubrique:
< >

Entretien avec Mme Ginette Skandrani, Présidente de la Pierre et de l'Olivier, un réseau de solidarité avec le peuple palestinien.


Ginette Skandrani est présidente de l'association La Pierre et l'Olivier, qui revendique la création d'un État palestinien multi-confessionnel sur l'ensemble du territoire constitué par Israël et les Territoires palestiniens. Elle est aussi la co-éditrice de la "vraie-fausse" interview Manifeste judéo-nazi d'Ariel Sharon .

Ginette Skandrani considère en effet Israël (désigné par elle sous le vocable "État sioniste") comme un État illégitime et ethnique, création des occidentaux qui ont spolié les Palestiniens de leur terre, sous prétexte qu’il fallait caser les juifs qui avaient échappé aux camps nazis. Cet État doit selon elle disparaître pour permettre le retour de tous les Palestiniens sur leur terre et la naissance d'un État de Palestine sur la terre historique de la Palestine. Dès lors, pour elle, l'Intifada est une résistance qui doit être soutenue dans toutes ses composantes, car c'est la lutte de libération d'une terre confisquée, que la cause est juste, et que les moyens qu'ils emploient sont les leurs. Dans cette optique, les accords d'Oslo sont considérés comme un moyen de liquidation de l'Intifada et tout acte usuellement considéré comme terroriste en occident devient un acte de résistance.

Selon Ginette Skandrani, l'élection du Hamas est démocratique et légitime, et les réductions des aides occidentales injustifiées.

Ces réductions d'aides sont décrites comme une tentative de punir les Palestiniens d'avoir "mal voté", et les USA et Israël avec la complicité de l'Europe veulant continuer à les décimer en les affamant

Ginette Skandrani est par ailleurs membre fondateur du comité de soutien à l'humoriste Dieudonné pour l'élection présidentielle de 2007 et au travers de cette organisation appelle à combattre la loi Gayssot




écologiste, membre co-fondatrice des verts, suspendue pour avoir revendiqué un seul état démocratique en Palestine-Israël, multi-ethnique et pluri-culturel, contre un etat ethnique (israël) sur 78% de la tere historique de Palestine à côté d'un bantoustan truffé de colonies de peuplement, de routes de contournement et de murs. Présidente de "La Pierre et L'olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine journaliste indépendante mère de trois enfants Alsaco-Tunisiens grand mères de trois enfants : Africano-Alsaco-tunisiens


IRIB
Samedi 15 Juillet 2006

Entretien avec Mme Ginette Skandrani, Présidente de la Pierre et de l'Olivier, un réseau de solidarité avec le peuple palestinien.




Comment réagissez-vous à l'offensive de grande ampleur de l'armée du régime sioniste contre la bande de Gaza?

Ginette Skandrani: Cette opération a été programmée bien avant l'enlèvement de ce soldat israélien. Le gouvernement palestinien a proposé de faire un échange des prisonniers. 9500 Palestiniens dont des femmes et des enfants sont prisonniers, actuellement, dans les geôles du régime sioniste. Donc, il est tout à fait logique de procéder à un échange de prisonniers, qui ont été, eux aussi, capturés, par les militaires israéliens. Est-ce que logique de garder en prison les femmes et les enfants palestiniens et de réclamer la libération d'un soldat capturé israélien ? Ceci dit, le silence est total chez nous que ce soit de la part des instances internationales, surtout l'ONU, que ce soit de la part des pays occidentaux, envers le massacre qui est en train de se faire dans les territoires palestiniens, ainsi qu'à l'égard de l'arrestation des responsables, des élus et des ministres palestiniens, au mépris de toutes les lois internationales.

La bande de Gaza est en proie d'une tragédie humaine, en raison du refus du régime de Tel-Aviv de permettre l'acheminement des denrées alimentaires et médicales dans les territoires palestiniens. Une telle attitude ne mérite-elle pas réflexion ?


Ginette Skandrani: Evidemment! Alors que tout le monde avait les yeux tournés sur la coupe du monde de football, le régime sioniste en a profité pour exterminer un peuple. Nous, les amis du peuple palestinien étions désespérés, parce que quoique nous fassions, tout le monde s'intéressait à la coupe du monde. Mais, c'est, vraiment, un génocide qui est en train de se passer, en palestine. Israël a profité de la coupe du monde pour exterminer un peuple qui lutte, depuis plus de 60 ans. Nous ne devons pas nous faire d'illusions. Lorsqu'on nous parle des accords de pais, ce ne sont que des accords de soumission, que ça soit les accords d'Oslo et n'importe quels autres accords. Israël n'a jamais proposé d'autre que les traités de soumission. Mais, le monde arabe aussi, est presque silencieux envers ce qui est en train de se passer, dans les territoires palestiniens.



Cette offensive de grande ampleur contre la bande de Gaza a-t-elle, également, pour objectif d'évincer le gouvernement, dirigé par le Hamas ?

Ginette Skandrani: A l'évidence. Les Etats-Unis et le régime de Tel-Aviv ne voulaient, dès le début, de ce gouvernement de Hamas, parce qu'il s'agit d'un véritable gouvernement, issu d'un processus démocratique exemplaire, jamais constaté, même dans les pays européens.

Entretien réalisé par Ahmad Nokhostine,

Journaliste de la Radio Francophone iranienne
ahmad.nokhostine@laposte.net


Samedi 15 Juillet 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires