Propagande médiatique, politique, idéologique

Entretien avec Jean Robin, auteur de 'L’État de la judéomanie' (Éditions Dualpha)



diffusion@francephi.com
Lundi 30 Juin 2008

Entretien avec Jean Robin, auteur de 'L’État de la judéomanie' (Éditions Dualpha)

Entretien avec Jean Robin, auteur de L’État de la judéomanie
Éditions Dualpha, Collection « Politiquement incorrect », dirigée par Philippe Randa.

Jean Robin, pourquoi avez-vous décidé de publier un "état de la judéomanie" en 2008 alors que vous aviez déjà expliqué ce qu'était la judéomanie en 2006 ?
Dans La judéomanie, elle nuit aux juifs, elle nuit à la République, paru en 2006, je théorise ce qu'est la judéomanie, aussi bien dans le temps (1980 - 2005) que dans les mécanismes de fonctionnement.
L'Etat de la judéomanie, c'était l'occasion pour moi d'élargir mon analyse, dans l'espace (avec notamment la judéomanie à l'étranger), mais aussi en parlant de faits très concrets survenus depuis la parution de mon livre. Par exemple, c'était l'explosion de l'accomodement raisonnable au Québec, je ne voulais surtout pas rater cet événement historique qui est en train de débarquer en France.

C'est quoi, l'accomodement raisonnable ?
C'est une expression ultra-politiquement-correct qui signifie que les "majoritaires" doivent faire de la place aux "minoritaires" en créant des particularismes dans la loi.
Dans l'Etat de la judéomanie, j'explique par exemple comment le Québec a autorisé des gymnases à avoir leurs vitres fumées pour empêcher qu'on voit des femmes juives s'y entraîner. C'était il y a plus d'un an, mais cela fait étonnamment écho avec la polémique récente ici sur les horaires aménagés dans les gymnases pour les femmes juives et musulmanes.

Qu'est-ce qui vous fait dire que l'accomodement raisonnable débarque en France ?
En fait la judéomanie est sa première manifesation, or comme vous le savez la judéomanie est présente en France, de manière croissante il est vrai, depuis 1980.
Mais prenez par exemple l'élection du grand rabbin de France, Gilles Bernheim, qui vient d'avoir lieu. Il remplace le grand rabbin Sitruk, qui s'était toujours refusé à vouloir entériner des particularismes spécifiques pour les Français juifs. Or voici ce que déclarait par exemple le Grand Rabbin Bernheim dans Actualité Juive du 31 janvier 2008 sur ce qu'on n'appelle pas encore l'accomodement raisonnable : "Des millénaires de judaïsme valent bien des siècles de chrétienté."
Son élection n'arrive pas par hasard : sa principale mission, telle que je la comprends, est de faire accepter à l'opinion (française mais aussi juive) les lois de l'accomodement raisonnable en France.

Pourtant, c'est à propos des musulmans qu'il y a polémique, pas des juifs.
Justement, c'est une preuve supplémentaire de la judéomanie dans laquelle est plongée le pays.
Les autorisations pour les femmes juives d'avoir leurs créneaux horaires dans des piscines existent depuis près de 10 ans, mais personne n'en parle.
Quand il s'agit de femmes musulmanes, qui obtiennent les mêmes droits en invoquant le fait que les femmes juives en bénéficient déjà, ça crée un tollé.
Bizarrement, à part quelques exceptions (notamment le journaliste Eric Zemmour), personne ne mentionne la totalité de l'histoire, et se focalise sur l'aspect musulman.
Or j'avais bien expliqué dans mon premier livre que la judéomanie mène à l'islamomanie, à la négromanie, à l'homomanie, etc., bref au communautarisme.

Quelles enseignements tirez-vous de l'agression du jeune juif dans le XIXe arrondissement de Paris ces derniers jours ?
Ça ne vous surprendra pas, je vois là tous les symptômes de la judéomanie.
Tout le monde (politiques, responsables de la communauté, médias) a dit, comme d'habitude, que c'était une agression antisémite, alors qu'il n'en est rien.
Et le garçon n'a pas été violenté parce qu'il était juif, mais parce qu'il était membre d'une bande, comme d'autres, et qu'il s'agissait de représailles.
On n'a pas parlé de son agression parce qu'elle est était plus violente que d'autres, mais parce que le garçon était juif.
D'ailleurs on a appris depuis qu'il y avait eu d'autres victimes, certes moins dramatiques, mais les médias et les politiques n'en avaient pas dit un mot.
Ces reportages en boucle sur Rudy n'ont qu'une conséquence : les gens se disent "ah oui, on en parle parce qu'il est juif, parce que les juifs ont tout", dixit Finkielkraut.
Et ils pensent immédiatement à tous ces blancs, à tous ces maghrébins, à tous ces noirs ou que sais-je encore qui ont été victimes de représailles ou qui ont simplement été des victimes innocentes, et ils se disent que les juifs ont des privilèges dans notre pays, donc ils développent, consciemment ou inconsciemment, un sentiment d'antisémitisme.
Les déclarations du Grand Rabbin Bernheim sont absurdes : dimanche il dit qu'on n'est pas sûr que c'est antisémite, aujourd'hui il dit que si ! alors que les faits apparus depuis prouvent le contraire.
C'était une rixe entre bandes, des représailles (Rudy était bien connu des services de police), comme Jean-Pierre Chevènement l'a très justement dit. Il a été le seul, et il a créé un tollé.
(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Fondateur des éditions Tatamis (www.tatamis.fr), Jean Robin est l’auteur d’Ils ont tué la télé publique, de La Judéomanie, « elle nuit aux juifs, elle nuit à la République » et d’Experto.

BON DE COMMANDE
o Je souhaite recevoir L’État de la Judéomanie
Veuillez
trouver ci-joint mon règlement de 42 euros (37 euros + 5 euros de frais de port)
Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . .
Rue : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Code postal : . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pays : . . . . . . . . . . . .
Tel : . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse internet : . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . .. . . .
Veuillez trouver ci-joint mon règlement à l’ordre des Éditions Dualpha par :
o Chèque bancaire ou postal
o Carte bancaire n° /__/__/__/__/ /__/__/__/__/ /__/__/__/__/ /__/__/__/__/
Expire fin /__/__/__/__/ 3 n° verso carte : .....… Signature : .................................
à renvoyer à :
Éditions Dualpha BP 58 - 77522 Coulommiers cedex

Comptoir de vente : Primatice - 10, rue Primatice 75013 Paris (Métro Place d’Italie)
Tél. 01 42 17 00 48 - Fax 01 64 65 50 23 (Mél.) infos@dualpha.com



Lundi 30 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par vae victis le 30/06/2008 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent début ! Je profite encore de l'occasion pour exprimer ma rage face à la manipulation de ce qu'est arrivé à ce malheureux jeune home embobiné par les officines de la haine. Les responsables et les coupables le payeront un jour, tôt ou tard !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires