Proche et Moyen-Orient

Entreprises de sécurité sionistes dans des pays arabes et islamiques !


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 22 Juin 2017 - 01:15 Le Printemps des Corbeaux ( suite et fin)



palestine-info.cc
Mardi 28 Mai 2013

Entreprises de sécurité sionistes dans des pays arabes et islamiques !

L’organisation arabe pour les droits de l’homme, dont le siège est à Londres, vient de publier des détails sur l’entreprise israélienne de sécurité « Max » qui travaille dans plusieurs pays, dont certains pays arabes et islamiques.

Dans un rapport publié par l’agence Quds Press, l’organisation attire l’attention sur le fait que beaucoup d’entreprises sionistes profitent des marchés arabes et islamiques en même temps qu’ils offrent leurs services à l’armée de l’occupation sioniste et ses barrages militaires, aux prisons israéliennes. Parmi ces entreprises se trouvent G4S, ICTS, Avkon group, Beni Tal, les ordinateurs HP.

En ce qui concerne l’entreprise Max, elle a été construite en 1996 par d’anciens officiers d’institutions militaires et sécuritaires israéliennes. Le directeur exécutif de l’entreprise a travaillé quelque douze années dans les unités spéciales de l’armée de l’occupation sioniste. Le directeur des opérations de l’entreprise a travaillé dans le service israélien de renseignements « Shabak ». Et ceux-là ne sont que des exemples.

Le siège de l’entreprise est dans les territoires occupés en 1948 "Israël". Avec le temps, elle a installé un autre siège en Afrique, dans la ville nigérienne de Lacos plus précisément, un autre en Europe, dans la ville de Fidenza, au nord de l’Italie. Et en Asie, dans la ville indienne de Bombay, elle a installé plusieurs filiales.

L’entreprise recrute des officiers locaux et surtout européens dont qui peuvent facilement se déplacer, en particulier dans les pays arabes.

Max concentre son attention sur les pays arabes et islamiques. Elle offre des voyages sécurisés aux hommes d’affaires. Elle offre des cartes des pays à visiter où les sites importants sont marqués : commissariats de police, ambassades, entre autres. Les pays arabes visés sont surtout les pays du Golfe, l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie, l’Irak, la Libye.

Le rapport de l’organisation contient un document parlant d’une opération d’évacuation exécutée par Max, une évacuation de touristes américains en Egypte, en collaboration avec des services militaires et sécuritaires égyptiens.

Selon le document, en janvier 2011, il y a eu des vagues de protestations et une anarchie sécuritaire. Un certain nombre de touristes étrangers avaient demandé leur évacuation. Max a répondu présente, profitant de ses expériences d’évacuation pratiquées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Dans son rapport, l’organisation arabe pour les droits de l’homme exprime son grand étonnement de voir ces pays faire recours à une telle entreprise. En fait, ces pays possèdent les expériences sécuritaires suffisantes ; ils n’ont aucunement besoin de demander secours à des institutions sionistes.

Par conséquent, l’organisation appelle les responsables du monde arabo-islamique à revoir leur politique, et à ne plus leur permettre de travailler sur leurs territoires.

Elle appelle également les pays africains, européens, et l’Inde à ne plus autoriser de telles personnes à travailler sur leurs territoires, vu leurs crimes pratiqués durant leur service dans les institutions sécuritaires et militaires israéliennes, des crimes venant bien évidemment à l’encontre du droit international. De telles personnes constituent une menace réelle pour la sécurité nationale de ces pays, conclut le rapport de l’organisation arabe pour les droits de l’homme.



Mardi 28 Mai 2013


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires