ALTER INFO

Énorme explosion d'ULF détectée lors de l'effondrement du pont à Minneapolis


Dans la même rubrique:
< >


Sorcha Fall
Vendredi 3 Août 2007

Énorme explosion d'ULF détectée lors de l'effondrement du pont à Minneapolis


Par Sorcha Fall, le 2 août 2007


​​​​Des rapports de l'Institut de Physique Solaire-Terrestre Russe situé à Irkoutsk rapportent aujourd'hui que leur Radiotélescope Solaire Sibérien (SSRT) a détecté une énorme explosion de fréquences ultra-basses (ULF) émanant de la latitude : 45° 00 nord, longitude: 93° 15 ouest, au moment exact, et à l'endroit, de l'effondrement catastrophique d'un pont de presque 2.000 pieds de long (600 mètres) à Minneapolis dans le Minnesota.



​​​​Sur l'épouvantable destruction du Pont Inter-États 35W qui enjambait le Mississippi nous pouvons lire ce que rapportent les nouvelles du Star Tribune :


Le pont de 1.907 pieds est tombé dans le Mississippi et sur les chaussées en-dessous. La travée était bondée avec un trafic d'heure de pointe, et des douzaines de véhicules sont tombés avec le pont laissant une foule de banlieusards stupéfiés se battre pour leur vie.


Neuf personnes sont confirmées décédées à 4 heures du matin aujourd'hui. Soixante ont été transportées dans les hôpitaux et 20 personnes manquaient toujours ce matin. Les autorités ont dit qu'elles s'attendaient à ce que le nombre de morts augmente.



​​​​Les rapports militaires russes déclarent que l'effondrement total d'un pont aussi massif, en l'absence d'indice liant sa destruction à une activité terroriste, aurait pu seulement être réalisée avec une arme acoustique, que l'on sait possédé par les militaires US.


​​​​Ces rapports déclarent en outre que l'un des premiers organismes de recherches dans les armes acoustique aux États-Unis est l'université d'Augsbourg, qui est situé à Minneapolis, et ce qui est le plus important, à moins d'un mille du pont effondrée.



​​​​À la raison exacte du pourquoi, et de ce qui c'est exactement passé dans cette catastrophe nous pouvons seulement spéculer, mais, avec ce qu'on sait de l'histoire passée des États-Unis utilisant des armes sophistiquées contre leurs propres citoyens à des fins de « recherche » il est certainement dans le domaine du possible que cette épouvantable tragédie ait son origine dans l'utilisation d'une arme à ULF.


​​​​Pour l'utilisation passée de ce nouveau type d'armes nous pouvons lire que dans les années 80 les États-Unis faisaient des recherches pour leur utilisation, comme le rapportent les nouvelles de CNN :


Imaginez les implications d'une arme sans trace visible -- une arme qui pourrait détruire des tanks, des navires, et des avions aussi vite que la vitesse de la lumière. La même technologie, avec des modifications, pourrait désorienter et même anesthésier le personnel militaire, le rendant pratiquement désemparé dans la zone de bataille. Ce sont les nouvelles armes de la guerre de cette gamme que nous étudierons.


Pendant les 40 dernières années, le monde a été cloué par la menace de guerre nucléaire, et plus récemment par la perspective de défenses spatiales utilisant des lasers et d'autres technologies modernes.


La foudre est la forme d'énergie la plus importante trouvée dans la nature. Les scientifiques ont réussi à créer des sortes de foudre artificielle limitées. Et certains pensent que cela pourraient être le précurseur d'un nouveau type d'arme à énergie dirigée, une partie d'une famille d'armes qui opèrent dans le domaine des radiofréquences du spectre électromagnétique, et est donc mentionnée sous le nom d'armes à radiofréquence.


​​​​Pour le danger des armes à ULF utilisées contre les civils nous pouvons lire les avertissements du Docteur en médecine Rauni Leena Kilde, ancien Chef de Clinique en Laponie (nord de la Finlande), qui alertait en 1999 :


Quand l'utilisation de champs électromagnétiques, à extra-basses (ELF), ultra-basses fréquences (ULF) et à micro-ondes visent à dessein certains individus, groupes, et même populations en général pour provoquer des maladies, la désorientation, la confusion et des douleurs de fractures physiques et émotives dans la conscience de la population générale, un tollé public est inévitable.


​​​​À la raison exacte de pourquoi les États-Unis viseraient Minneapolis avec une aussi énorme explosion d'ULF, nous pouvons la trouver précisément dans le voisinage du pont, et qui est chez elle, l'une des plus grandes populations musulmanes des États-Unis, avec plus de 30.000 Somaliens scandalisés par l'invasion de leur pays natal par les forces éthiopiennes commanditées par les USA.


​​​​Pour les étasuniens en général, cette catastrophe fournit encore un autre exemple des conséquences de permettre à leurs forces militaires de prendre le contrôle total de leur économie et de leur existence, ce qui mène toujours à une destruction totale comme l'histoire l'a démontré depuis longtemps.



Original : http://www.whatdoesitmean.com/index1026.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info






Lundi 6 Août 2007


Commentaires

1.Posté par de passage le 03/08/2007 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

selon certaines infos à vérifier, le train ecrasé sous le pont transportait des déchets nucleaires et qu il y aurait des emanations radioctives

2.Posté par sf le 04/08/2007 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

serait-ce en rapport avec le projet Haarp?

3.Posté par EUgénie le 04/08/2007 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Like a bridge over trouble water....

4.Posté par Dany Quirion le 06/08/2007 05:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Québec a vécu bien des horreurs suite à des expérimentations US d'ondes ELF. La Crise du Verglas de 1998 et les Pluies Diluviennes du Saguenay de 1996 en sont deux exemples.
Voici deux références sur ces tragédies - il s'agit de versions "officielles":
http://fr.wikipedia.org/wiki/Verglas_massif_de_1998
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9luge_du_Saguenay

Le meilleur ouvrage sur le sujet est le livre VERGLAS, publié en 2006.
http://www.radio-canada.ca/arts-spectacles/livres/2006/03/20/002-verglas_lester.asp

L'un des deux auteurs du livre - le journaliste Normand Lester - expliquait en entrevue que tous les faits scientifiques du livre sont vrais. D'ailleurs, à la fin du livre se retrouvent de nombreuses références dont celle d'une université aux États-Unis qui publie sur Internet les niveaux d'ondes ELF qui était envoyées sur Montréal au moment de la tempête de pluie verglaçante.

Je connais peu d'ouvrage sérieux sur le sujet. C'est le silence total. Le livre VERGLAS est excellent et il passe en revue tous les faits.

Normand Lester dit avoir publié cette histoire sous forme de roman car les médias traditionnels ne voulaient pas publier la nouvelle. Il affirme que l'histoire est romancée mais les faits scientifiques sont vrais.

Résumé en quelques lignes:
- Les USA n'attaquaient pas leur voisin. C'est plutôt une entreprise américaine de fabrication d'armes qui effectuait des essais avec un nouveau dispositif capable de modifier les conditions climatiques.
- Les essais (fait selon le livre VERGLAS à partir de l'Antartique - quelque chose tel un HAARP au pôle sud) devaient créer une tempête de pluie verglaçante quelque part au centre de la province de Québec c'est-à-dire dans une région pratiquement pas habitée. Par une erreur de calcul ou de contrôle des opérations, la tempête s'est produite beaucoup plus au sud en région habitée voire sur la plus grande région métropolitaine de la province, la grande région de Montréal.
- Ayant appris que les gouvernements du Canada et du Québec étaient au courant de toutes ces opérations clandestines, le gouvernement US aurait remboursé les frais encourus par les gouvernements canadiens.

Pour les pluies diluviennes du Saguenay, l'histoire est semblable. D'autres phénomènes supposément naturels qui se sont produits au Québec au cours des 20 dernières années sont attribuables à ce type d'expérimentations.

Les expérimentation survenues au Québec sont différentes de ce qu'avance l'INstitut de Physique Solaire Terrestre de Russie. Mais les erreurs sont peut-être semblables. Alors je n'ai pas peine à croire qu'un tel "accident" puisse être survenu à Minneapolis c'est-à-dire la ville même qui loge sur son sol une université qui fait ce genre de recherches et d'expériences. D'autres auteurs se pencheront sur la question et d'autres articles permettront peut-être de faire la lumière sur l'accident du pont. Nous verrons bien.

PS: Pourquoi tant d'expérimentations climatiques au Québec? La réponse se trouverait dans le champ magnétique terrestre. Ces expériences (telles que celles de HAARP) sont produites par le biais du champ magnétique terrestre. Or, il serait plus facile d'expérimenter à l'endroit même où le champ magnétique prend son appui sur la Terre. Il à un endroit précis dans l'hémisphère nord et à un autre dans l'hémisphère sud. Vous aurez deviné qu'au nord, c'est au Québec qu'il prend sa source. Quelque par au nord du Lac-St-Jean. Pour les fans: Nicolas Tesla est venu au Québec à cette endroit même

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires