Coup de gueule

Enfance : Cul par-dessus Tête !


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



Georges Zeter
Jeudi 30 Août 2018

Si j’étais croyant je dirais que nous vivons déjà en enfer. Nombre de parents ont totalement perdus ce qui fait que nous sommes une espèce créée pour se reproduire et qui logiquement par instinct grégaire se doit de protéger les plus faibles... Les enfants, nos enfants !
Lorsque je lis : « Devenir une drag queen a fait beaucoup de bien à mon fils de 11 ans ». Ceci dit de manière enamourée par une maman anglaise. Ou encore : « New York LGBT : un préado de 10 ans annonce la création d’un club réservé exclusivement aux enfants travestis », ou, « si tes parents n’aiment pas que tu sois une drag queen, tu as besoin de nouveaux parents », il a 8 ans et est devenu une star mondiale sur Utube ! Et encore à San Francisco : « dans des écoles et bibliothèques on organise des lectures de contes pour enfants par des drag Queens, des travestis faisant habituellement des shows dans des bars homosexuels. » Pas fini : « À Londres, sept établissements prennent part à Drag Queen Story Times : des transformistes vont à la rencontre des enfants et leur chantent des comptines pour démystifier les questions de genres. » Le plus fort c’est que les mamans adorent !!! Pas plus loin que chez nous, « Un professeur de français d’un collège a entamé ce mardi 22 mai un processus de changement de genre. La principale du collège est intervenue dans toutes les classes pour informer les élèves. Une lettre a également été envoyée aux parents. « À partir de mardi, le professeur de français sera habillé en femme. Monsieur B… entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé Madame et non plus Monsieur »... Ca ne pouvait pas attendre la fin de l’année scolaire le 7 juillet, non, fallait se faire remarquer, se mettre en avant afin d’exister et d’imposer une vue des choses qui, en septembre lors de la rentrée aurait été normale dès le 1er jour : Bonjour Madame D... Et basta ! Mais bon, revenons à ces enfants « drag Queens ».
Pour Desmond, 10 ans, on le voit sur une vidéo quand il a 8 ans défiler durant la gay pride de New York... Je cite sa mère : « Ce garçon a toujours été très féminin dès le premier jour et, au lieu de le nier ou de le condamner, nous l'avons embrassé. Nous n'avions pas besoin de l'encourager, c'était toujours là. Il a juste besoin de l'amour et de l'assurance qu'il a sa place dans ce monde, comme tout enfant. » C’est très bien de ne pas vouloir en faire une autre personne que ses aspirations et penchants ; ce qui choque c’est que ce pauvre môme est montré avec l’encouragement de ses parents dans une parade où la majorité des participants sont presque à poil, et se comporte dans manière lascive, sinon pornographique. Et d’entendre toute cette foule l’acclamer me rend franchement mal à l’aise... Je ne me soucie pas des personnes LGBT en général, par contre ces défilés de la « fierté » sont franchement à gerber, plus aucune norme de décence, il y a des gens qui sont nus et obscènes, certains pratiquent des actes sexuels en public et ils pensent que parce que c'est une forme de liberté d'expression, cela signifie qu'ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent. Quant à ceux dans la foule qui applaudissent hystériquement ? Qu’est ce qui va pas dans leur tête d’apprécier qu’un enfant de 8 ans s’exhibe à moitié nu ?
Léo, surnommé Violet Vixen,11 ans : que sa mère accepte ce qu’il est, fait montre d’intelligence, mais encore une fois c’est cette exhibition sur Utube, et la mère à ses cotés qui encourage non pas son fils à être ce qu’il est, mais à le pousser dans une forme d’hyper ego médiatique, d’ailleurs le gamin en fin de vidéo termine par « je ne sais pas si je l’ai dit, mais je suis génial »...
Lactatia, 8 ans : un garçon québécois déguisé en drag-queen qui participait début juin à un concours de danse. Autour de lui, des « adultes » en extase devant ce qui est devenu un « phénomène sur les réseaux sociaux ». Même chose les parents sont 100% Okay, mais ne devraient pas permettre que leur enfant de 8 ans fasse partie d'un divertissement pour adultes ou de la scène gay. Bien sûr, tous les vautours des réseaux sociaux se sont emparés du « phénomène » et le pauvre gosse est sollicité un peu partout pour des interviews, des séances photos, à quand une « hot tape » ?
--------------------------------------------
Le plaisir des enfants à se déguiser ?
Entre 5 et 8 ans, les enfants sont dans une quête d'identification. Ils recherchent un modèle, le plus souvent chez leurs parents ou chez les adultes qui les entourent. Ainsi, ils commencent à se déguiser en mettant les chaussures à talon de Maman ou les lunettes de Papa et ils se projettent dans l'avenir. Lorsqu'ils le revêtent, les enfants expérimentent ce qu'ils aimeraient être plus tard. Ils peuvent alors imaginer un “moi héroïque” sous la forme d'une princesse ou d'un personnage de dessin animé. Ce déguisement leur permet également de masquer leur fragilité d'enfants. Il leur donne un instant l'illusion qu'ils ne sont plus sous la dépendance d'un adulte, qu'ils sont grands, forts, dotés de pouvoirs exceptionnels.
Un garçon se déguise en fille
Il faut savoir que nous avons tous en nous du féminin et du masculin. Les codes actuels de la société évoluent vers une forme d'estompage des différences qui prévalaient auparavant pour déterminer un homme et une femme. Avant la préadolescence, l'enfant est encore trop jeune pour qu'il puisse être déterminé une quelconque orientation sexuelle. Ce dont l'enfant a avant tout besoin, c'est d'être porté par le regard aimant de ses parents, de se sentir autorisé à être ce qu’il est et que le dialogue se maintienne.
Donc se déguiser est normal, mais pas de manière permanente comme ces gosses qui vont à l’école dans ces tenues. Jouer avec les codes Okay, mais la transgression comme style de vie, il faut être capable d’assumer, et je ne pense pas qu’un enfant puisse le faire, à moins d’être poussé par des adultes. Ensuite ces vidéos et ces propos rendus publiques, qui privent les enfants de la possibilité de rester anonymes. En publiant on les oblige à devenir visibles. On leur crée une empreinte numérique qui sera indélébile. Imaginons dans quelques années qu’ils veuillent oublier cette époque « drag Queen »...Ce qui est sur le Net, y est pour toujours. Il n’y a qu’à regarder les jeunes femmes qui se sont fait filmer sur le site pornographique Jacquie & Michel, leurs ébats les suivront jusqu’à la nuit des temps. Les fameuses 15 minutes de gloire d’Andy Warhol vont se transformer en un cauchemar eternel ! Et puis un jour, ces trois garçons seront des hommes adultes, et imaginons qu’ils aient des enfants...Comment vont-ils répondre à leur fiston de 5 ans « dis papa pourquoi t’es habillé en dame ? ».
Je reprends le début de l’article « Nombre de parents ont totalement perdus ce qui fait que nous sommes une espèce créée pour se reproduire et qui logiquement par instinct grégaire se doit de protéger les plus faibles... Les enfants, nos enfants ! » Les protéger c’est réfléchir pour eux à ce que sera demain, car pour un enfant demain n’existe pas, il est dans l’instant. Les adultes sommes là pour anticiper, accompagner et aider à construire une personne en devenir... Quand je vois de quelle manière s’y prennent pas mal de parents que ce soit dans la non transmission des us et coutumes, des valeurs, de l’exigence d’excellence, de l’alimentation même, je me dis que nous sommes foutus ! Kaput !

Georges zeter/aout 2018


Histoire de voir de quoi il en retourne, voici les trois vidéos des trois enfants « drag Queen »

Desmond 10 ans, gay pride il a 8 ans à l’époque
https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=IuvAGJV5E-w

Léo, Violet Vixen, 11 ans et drag Queen
https://www.youtube.com/watch?v=MDhJygC5mA0

Lactatia, drag Queen de 8 ans
https://lejournaldemustaphamenier.wordpress.com/2017/06/24/des-images-de-la-fin-du-monde/




Jeudi 30 Août 2018


Commentaires

1.Posté par tobor le 31/08/2018 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut aussi remarquer que ce sont principalement les garçons qui sont féminisé et beaucoup moins les filles masculinisées. C'est comme si la société valorisait la féminité mais ne nous y trompons pas, la féminité prônée n'est que la face soumise à la sexualité masculine et non les valeurs féminines plus profondes.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires