insolite, humour, conspiration...

Encore au-delà de la chutzpah


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 21 Novembre 2017 - 13:30 Travailleurs détachés

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:57 Le pouvoir!!!



Gilad Atzmon
Mercredi 25 Novembre 2009

Encore au-delà de la chutzpah

« Comment se fait-il que Barak, ministre israélien de la Défense, soit menacé d’arrestation au Royaume-Uni, alors que Khaled Mashaal, le leader du Hamas, se balade dans les rues de Londres en toute insouciance ? », demande le Professeur Alan Dershowitz, qui est sans doute le thuriféraire Numéro 1 de l’Etat juif en Amérique. De fait, cette question pourrait aisément être généralisée : l’on est, en effet, fondé à se demander comment il peut se faire que Dershowitz et ses semblables puissent se balader librement entre les capitales occidentales, lorsqu’on sait quelle idéologie raciste, nationaliste et expansionniste ils promeuvent, à savoir le sionisme. A la fin des fins, Dershowitz et les apologistes du sionisme les plus en voix en Amérique font bien la promotion d’un précepte qui a apporté la démonstration de sa nature génocidaire, non ?[if !supportEmptyParas]




[endif]


Ce qui m’intrigue, chez Dershowitz, c’est le fait que ce principal responsable zélé du bourrage de crâne (Hasbara) israélien est aussi un des avocats pénaux les plus en vue en Amérique ; il est spécialiste des assassinats et des tentatives d’assassinat. En tant qu’avocat pénal de cassation, Dershowitz a remporté treize des procès pour assassinat et tentative d’assassinat qu’il a plaidés. Son rôle en tant qu’avocat d’appel dans le procès pour assassinat d’O.J. Simpson fut notable. Apparemment, il est exactement celui dont Israël a besoin et dont il est digne, à savoir un « avocat d’appel ». Et pas n’importe lequel : un avocat d’appel capable de sauver la peau d’Israël et de faire qu’il s’en tire à bon compte, malgré l’ampleur de ses crimes.






Au cours d’une interview accordée à Ynet, le site uèbe d’un important quotidien israélien (Yediot Ahronot), Dershowitz a affirmé que le juge Richard Goldstone, auteur du rapport d’enquête de l’Onu sur l’opération Plomb Fondu, « a préféré accorder des interviews aux chaînes de télévision publique plutôt que de débattre avec lui ». Dershowitz a ajouté qu’il n’était pas correct, de la part de Goldstone, de « sélectionner ceux avec qui il accepte de débattre ». L’on est fondé à se demander pourquoi. Il est, en effet, de pratique courante et admise parmi les humanistes de refuser de participer à un débat télévisé avec des racistes. Or, le sionisme ne se contente pas d’être une idéologie raciste : le sionisme est aussi criminel dans la pratique. Dershowitz est un sioniste rabique fier de l’être. Il est donc tout à fait compréhensible que tout être humain digne de ce nom préfère éviter de partager une même tribune télévisée avec lui (ou avec ses acolytes).






D’après le site Ynet, « Dershowitz a exigé que le juge Goldstone fournît des explications sur les sources l’ayant amené à sa conclusion finale, dans son rapport, laquelle conclusion affirme que la politique d’Israël, dans son opération Plomb Fondu (contre la bande de Gaza) a consisté à tuer autant de civils palestiniens que possible ». Dershowitz devrait prendre le temps de regarder les documents que diffuse Youtube. Tout y est : la campagne de terreur lancée par Israël contre la bande de Gaza y est retracée par le menu. Inutile d’être un expert militaire pour comprendre que le fait de déverser des armes de destruction massive et d’utiliser l’artillerie contre une population civile constitue une preuve suffisante : les tactiques criminelles d’Israël sont désormais un fait établi, et tout le monde le sait.


Dershowitz a ajouté qu’ « il ne s’attendait pas à ce que l’image d’Israël souffrît beaucoup après l’adoption du rapport Goldstone ». Il a affirmé que « les Américains comprennent que le Conseil des Droits de l’Homme est une imposture et que ses conclusions ne sauraient être prises au sérieux ». Dershowitz, manifestement, ment : si le Conseil des Droits de l’Homme est un « imposture », comme il l’affirme, alors pourquoi le stentor sioniste qu’il est insiste-t-il tellement pour débattre avec le juge Goldstone ?






Il a également clamé qu’ « Israël peut se sentir tout à fait à l’aise dans les cercles académiques », affirmant que les étudiants, aux Etats-Unis, « sont capables de réfléchir par eux-mêmes et qu’ils ne croiront pas qu’Israël ait décidé de tuer délibérément des civils palestiniens ». Là encore, si tel est bien le cas, si la réputation d’Israël dans les milieux universitaire est tellement assurée, pourquoi Dershowitz et Cie ont-ils fait ainsi monter la pression contre Finkelstein, Walt, Mearsheimer et toutes les autres voix critiques sur Israël et le sionisme ?






Dershowitz, encore une fois, ment manifestement. Il voit bien que le vent tourne ; il sait que tout être humain doté d’éthique voit la vérité, derrière la brutalité d’Israël.





Pourquoi Dershowitz ment-il ainsi ? Parce que le nationalisme juif, qu’il soit de gauche, de droite ou du centre, est fondé sur un paquet de mensonges. C’est au moyen de la tromperie qu’il mène ses guerres (maxime du Mossad, ndt).



Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier


Source: http://www.gilad.co.uk/writings/far-beyond-chutzpah-by-gilad-atzmon.html




Jeudi 26 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires