Conflits et guerres actuelles

En marge des déclarations de Ryan Crocker



Lundi 28 Janvier 2008

En marge des déclarations de Ryan Crocker
L'ambassadeur américain en poste à Bagdad, Ryan Crocker a prétendu que les Etats-Unis n'avaient nullement l'intention de créer une base permanente en Irak. « Washington se contentera, seulement, d'entraîner et de former les forces de sécurité irakienne et n'envisage pas de créer une base permanente en Irak », a déclaré, Ryan Crocker. Ce faisant, il a fait allusion à la question d'un accord de coopération sécuritaire entre les Etats-Unis et l'Irak, accord dont le principal objectif est, tout le monde le sait, de s'assurer une présence militaire permanente en Irak. L'idée de la signature d'un pacte de sécurité entre l'Irak et les Etats-Unis a été avancée, par les autorités américaines, ces derniers mois et parallèlement, à la réduction des violences, remettant en cause la raison d'être des troupes américaines en Irak. Cet accord de coopération sécuritaire à long terme doit être signé, comme prévu, à la fin de l'année en cours. En fait, les Etats-Unis s'efforcent d'imposer un accord au gouvernement irakien qui légitime la poursuite de l'occupation de l'Irak et assure la prolongation de la présence militaire américaine, en Irak. Une telle tentative fait partie de la stratégie, suivie, depuis l'occupation irakienne, visant à faire main basse sur les ressources pétrolières de ce pays. Or, les récentes déclarations de l'ambassadeur américain ne sont destinées qu'à désensibiliser l'opinion publique quant à la poursuite de la présence militaire états-unienne, en Irak, car les Irakiens comme la majorité des citoyens américains réclament le retrait des troupes d'Irak. En effet, les propos de la Secrétaire d'Etat américaine, qui a annoncé, récemment, la question d'un accord de coopération sécuritaire entre l'Irak et les Etats-Unis, ont révélé une partie des objectifs non déclarés que Washington envisage de réaliser en Irak, surtout que Rice avait déclaré qu'un tel accord devait tenir compte des considérations de la Maison Blanche. Par ailleurs, le Président américain George W. Bush qui a refusé jusqu'à présent de fixer un calendrier au retrait des troupes d'Irak, parle des efforts de l'administration américaine et le gouvernement irakien en vue de la signature d'un accord de coopération sécuritaire. En effet, l'objectif de Bush est d'imposer au gouvernement irakien ses exigences politiques et militaires. Ce, alors que le Premier ministre irakien a déclaré que 2008 sera la dernière année de la présence des troupes étrangères en Irak. En tout état de cause, il ressort des déclarations des autorités américaines, y compris, George W. Bush, Condoleezza Rice, Roberts Gates et Ryan Crocker que les Etats-Unis cherchent, désormais, à légitimer leur présence à long terme en Irak

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 28 Janvier 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires