EUROPE

En Europe, d'intenses activités contre le blocus


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 11 Mars 2008

En Europe, d'intenses activités contre le blocus
La capitale européenne Bruxelles connaît ces jours-ci des mouvements et des actions condamnant le blocus étranglant la bande de Gaza. Ils condamnent en outre l'agression sioniste contre les citoyens palestiniens de la Bande, en particulier la dernière qui avait laissé un grand nombre de martyrs et de blessés en peu de jours.

Après une grande série de sit-in et d'activités, ces dernières semaines, plus de cinq cents personnes se sont rassemblés devant le siège du parlement européen, mardi dernier, le 4 mars.

Contre l'agression

« La campagne européenne pour lever le blocus de Gaza » et le « Centre palestinien du retour » y ont participé. Ils manifestent leur soutien à Gaza et leur colère contre les massacres pratiqués par les forces de l'occupation israélienne contre les civils de la Bande. Leurs écriteaux exigent l'arrêt immédiat de la guerre menée contre le peuple palestinien, de lever le blocus et surtout de laisser passer les aides alimentaires et médicales.

Pierre Gallo, membre du Sénat belge, a donné un discours pendant le rassemblement. Le discours a attiré l'attention de tous les médias. Il a accusé l'Entité sioniste de commette des crimes de guerre à l'encontre du peuple palestinien. Il a appelé la communauté internationale à pratiquer toutes les pressions sur le gouvernement de l'occupation pour qu'il arrête son agression contre le peuple palestinien.

Amin Abou Rachid, président du « Comité européen pour lever le blocus de Gaza », a informé l'envoyé de notre Centre CPI que les activités continueront, autant continueront les agressions israéliennes contre les citoyens palestiniens. « Nous restons bien décidés à briser ce blocus injuste qui met un million et demi de Palestiniens de tous âges dans une grande prison ».

« Nous disons à qui veut entendre que la continuation du blocus représente un grand scandale, sur tous les niveaux, pour la communauté internationale. Nous disons aux Européens que leur position envers le blocus sera une épreuve de leur respect des droits de l'homme et de la liberté et de la dignité des peuples », ajoute la personnalité palestinienne.

L'Europe

Une délégation de « La compagne européenne pour lever le blocus de Gaza » et du « Centre palestinien du retour » a délivré un communiqué au vice-représentant de la politique extérieure européenne. Le communiqué appelle l'Union Européenne à intervenir pour stopper les crimes sionistes perpétuels contre la bande de Gaza et à assumer un rôle équilibré quant à la question palestinienne, un rôle qui ne mettra pas sur le même niveau le bourreau et la victime.

La délégation a fait un exposé détaillé des situations humaines, sanitaires et quotidiennes dans lesquelles vit la bande de Gaza sous ce blocus suffoquant. Elle a insisté sur la nécessité urgente d'une action européenne destinée à arrêter le massacre israélien contre les civils.

La société civile

Pour ce qui est de la société civile, les condamnations des massacres et du blocus n'ont pas l'air de prendre fin de si tôt.

L'union des organisations islamiques d'Europe a publié un communiqué exigeant de mettre un terme aux agressions commises par l'armée de l'occupation israélienne. Elle appelle aussi à la levée du blocus qui représente une politique inhumaine et immorale.

Pour sa part, l'association suisse des droits pour tous a publié un communiqué déclarant son intention d'organiser des manifestations diverses. Elle demandera aux Nations Unies et au Conseil de sécurité de prendre une position ferme et urgente pour stopper les massacres. Elle organisera des campagnes d'informations, des rassemblements sur les places publiques et devant les ambassades arabes pour que change la position arabe officielle concernant la situation à Gaza. Elle organisera également une campagne de boycott contre les produits israéliens et tous les établissements soutenant l'occupation. Un appel aux médias leur demandant d'assumer leur rôle de façon impartiale a aussi été publié.

Sur le niveau politique

Outre l'appel lancé par le parlement européen, au mois de février dernier, pour lever le blocus imposé sur Gaza, se multiplient les positions politiques attirant l'attention sur la politique agressive pratiquée.

Dans ce contexte, Anya Molinbelet, membre du parlement hollandais, a qualifié le blocus et l'escalade de l'agression israélienne contre Gaza de « terribles et affreux ». Dans sa visite à Gaza, elle a dit aux agences de presse allemandes : « Ce qui se passe dans la bande de Gaza est une sorte de terrorisme pratiqué contre un peuple tout entier ; c'est une « guerre psychologique » de la part du gouvernement de l'occupation ».

Elle croit que la majorité des peuples européens se trouvent pris dans l’engrenage d’une gigantesque machine médiatique leur faisant croire que ce sont les Palestiniens qui attaquent des civils !

Pire encore, « les peuples européens ne savent pas qu'il y a une occupation de Gaza, une occupation qui continue toujours », observe la politicienne hollandaise.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 11 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par Al feanor le 11/03/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on voit que le pouvoir europeen est soumis à la volonté des USA , il faudrat m'expliquer à quoi sert l'Europe?
Cette Europe n'est qu'une Europe de l'argent sans aucune ame , sans aucun interets pour ses peuples et leurs cultures.
Parlez moi de la liberté de circulation des biens, les riches font transiter des capitaux de millions d'euros mais si je vais m'acheter des clops chez le voisin je suis limité à une ou deux cartouches.
Parlez de démocratie quand les dirigeants européens face à un non de certains peuples biaisent la loi pour faire adopter la constitution par voie parlementaire.

2.Posté par bianchi le 12/03/2008 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Al feanor.
L'Europe n'est pas soumise a la volonté des USA,voir d'ailleurs leur opposition a admettre l'invasion de l'Irak.En plus l'argent est le denominateur commun de tous les pays du monde,meme de ceux qui vendent leur petrole.Par contre l'Europe a fait alliance avec les USA apres la guerre 40-45 dans le soucis de se preserver contre de nouvelles agressions.Par les temps qui courent comme on dit,il y a lieu de maintenir cette alliance,d'ailleurs de nombreux pays frappent a la porte de l'OTAN pour profiter de cette securité,et au plus ils seront au plus ils seront puissant.Quand a la democratie elle est reelle,et les peuples votent en fonctions de leurs desideratas.

3.Posté par Al feanor le 12/03/2008 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui au moment de l'irak il y a eu indépendance de position d'une partie de l'europe et cela j'en suis fier mais aujourd'hui j'ai bien peur que celoi soit fini.
L'argent est unificateur je veux bien mais les lois que votent l'europe me semble un recul du social evident , par exemple le travail des femmes la nuit tu trouves que c'est un progrès social ?

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires