MONDE

En 1979, l’administration US considérait Obama comme étranger



Mercredi 17 Février 2010

En 1979, l’administration US considérait Obama comme étranger
Depuis plus d’un an les indices s’accumulent laissant penser que Barack Obama n’est pas né Etats-unien et n’était pas constitutionnellement éligible à la présidence des Etats-Unis.
Plusieurs actions en justice ont été entreprises pour casser son élection sous ce motif, mais elles ont toutes été jugées irrecevables. A ce jour, Barack Obama a dépensé 950 000 dollars pour ne pas avoir à produire son acte de naissance original.
Le Parti républicain n’a pas souhaité s’emparer de cette polémique. D’autant qu’il avait investi comme candidat rival John McCain, qui lui aussi n’était pas éligible (le sénateur McCain est né Etats-unien, mais sur une base militaire US à l’étranger et non pas sur le sol des Etats-Unis comme l’exige la constitution). Tout laisse à penser qu’un accord était intervenu entre les deux grands partis avant l’élection présidentielle.
Par défaut, ce sont donc surtout des groupes extrémistes qui se sont intéressés à cette affaire. Certains par évidente xénophobie, voire négrophobie.
Quoi qu’il en soit, depuis un an de nombreuses associations cherchent à établir l’identité exacte de Barack Obama. Dans ce contexte, la publication de son dossier d’inscription à l’école Saint François d’Assise à Jakarta, a jeté un premier trouble : l’enfant y a été inscrit comme Indonésien de religion musulmane. Mais il ne s’agit pas là d’un document officiel et l’on peut concevoir qu’il ait été mal remplis.
Un nouveau document, rendu public par l’avocat ultra-conservateur Gary Kreep, montre que Barack Obama a bénéficié d’une bourse Fullbright pour suivre deux ans de scolarité à l’Occidental College (1979-80). Or, ces bourses ne sont accordées par le département d’Etat qu’aux étrangers. De deux choses l’une, soit le président Obama n’est pas né Etats-unien et n’était pas éligible, soit il est né Etats-unien mais a fait de fausses déclarations pour bénéficier indument d’une bourse du département d’Etat.

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org



Mercredi 17 Février 2010


Commentaires

1.Posté par Al damir le 17/02/2010 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama est une création de Brezinsky, l'un des fondateurs de la Commission Trilatèrale et est membre de Bildelberg. Obama, à l'instar de ses prédécesseurs, est sous la coupe des multinationales et est dirigé par une équipe placée autour de lui. Les 2 seuls qualités qu'on demande au candidat résident dans sa capacité d'être un bon acteur pour le public et un fidèle exécuteur.

2.Posté par dan le 17/02/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


tout a fait d'accord avec AL DAMIR en ajoutant qu'OBAMA a travaillé pour la CIA au Pakistan

3.Posté par Un historien le 17/02/2010 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Al damir et dan
Les 2 vous avez raison. Bravo.

4.Posté par Odile le 17/02/2010 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'ai jamais cru en cet habile orateur et comédien qui est manipulé par des grosses fortunes, y compris juivo-sionistes.

L'avenir dira

5.Posté par fennec le 17/02/2010 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut reconnaître ici l'habileté des américains dans la façon de s'être refait une virginité à travers Obama après l'ère bush.

6.Posté par rachi le 17/02/2010 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

virginité auprès de qui, Fennec ? On n'y a jamais cru nous à leur produit marketing . Comment en l'espace de 4 ans un quasi inconnu est parvenu à se hisser à la tête des USA !!! Il fallait une sacrée logistique derrière: toute l'oligarchie financière!


7.Posté par dan le 17/02/2010 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@Odile

OBAMA n'est pas manipulé

Il a été mis en place par les Illuminatis

8.Posté par Taleb le 17/02/2010 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ fennec
Le gouvernement USA dominés et dirigés par les sionistes ont l’habilité de tricher comme un diable mais sachez la 1ère personne qui a démasqué le vrai visage d’Obama est le guide suprême Iranien Ali Khamenai en mars 2009 quand Obama a envoyé un message à l’occasion de nouvel-an Iranien.

9.Posté par Jef le 17/02/2010 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama le monsieur yes we can …. Of Pepsi Cola est un produit fabriqué par les sionistes. %80 des américains ne sont pas content de gouvernement USA et veulent que les quasi-totalités de députés américains qui travaillent dans l’intérêt des sionistes changent.

10.Posté par Kevin le 17/02/2010 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Taleb. Tu as raison.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a estimé que la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avait "proféré des mensonges" contre l'Iran durant sa tournée dans le Golfe persique.
"Ceux qui ont transformé le Golfe persique en dépôt d'armes pour pomper l'argent des pays de la région ont maintenant envoyé leur agent dans le Golfe persique pour proférer des mensonges contre l'Iran", a déclaré le numéro un iranien.


11.Posté par Hijack le 18/02/2010 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama n'est qu'un domestique noir au service des blancs ... et quels blancs !!!

Au lieu de faire partie de l'histoire US, il ne sera finalement qu'une tâche dans cette histoire, où il n'est là que pour laver le passé sombre de la présidence Bush, en définitive, Obama lave plus blanc que blanc !

Ce qui serait rigolo, c'est qu'en cas d'échec (facilement prévisible qui plus est), les racistes pourront à loisir toujours dire, "on vous avait bien dit que ce n'est qu'un nègre" et qu'il échouera... Bref, Obama fera du mal à l'Amérique, fera du mal aux noirs et à lui même et surtout aux victimes de l'impérialisme US

Prix Nobel de quoi ... au fait ???

12.Posté par Une autre guerre Américaine ? Obama menace la Chine et l’Ira le 18/02/2010 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une autre guerre Américaine ? Obama menace la Chine et l’Iran
Publié le : lundi 8 février
Mots-clés : Chine; Iran; N.W.O.; Obama; USA
Source : michelcollon.info



12345 7 votes La possibilité d’une nouvelle guerre américaine a augmenté la semaine dernière lorsque l’administration Obama a sévèrement critiqué à la fois la Chine et l’Iran. Le premier acte d’agression a été lancé par la Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, qui a « averti » la Chine qu’elle devait soutenir des sanctions économiques drastiques contre l’Iran (ce qui constituerait un acte de guerre).

Clinton a dit : « La Chine sera soumise à une forte pression pour qu’elle reconnaisse l’effet déstabilisateur qu’aurait un Iran nucléarisé, qui fournit une part significative de son pétrole. »

Ceci implique que la Chine sera coupée d’une source majeure d’énergie si elle ne soutient pas la politique étrangère des Etats-Unis – ce qui équivaut encore une fois à un acte de guerre.

Une provocation militaire plus directe a eu lieu peu de temps après lorsqu’Obama a autorisé la concrétisation d’un accord militaire, datant de l’époque Bush, avec Taiwan, une petite île au large de la Chine continentale et que la Chine considère comme faisant partie de son territoire. Taiwan est un état vassal des Etats-Unis depuis la défaite des forces nationalistes qui ont fui la Chine au lendemain de la révolution de 1949. Depuis, Taiwain a été le bastion des intrigues et agitations anti-chinoises des Etats-Unis. Obama a récemment augmenté la pression en approuvant une vente de 6,4 milliards de dollars d’armes à Taiwan, dont : « … 60 hélicoptères Black Hawk, des missiles d’interception Patriot , des missiles Harpoon qui peuvent être employés sur terre ou sur mer, et deux navires démineurs rénovés » (New York Times, 30 janv. 2010)

Le même article cite un officiel du gouvernement chinois qui qualifie, à juste titre, cette vente d’armes d’ « …ingérence flagrante dans les affaires intérieures chinoises, (et) une grave atteinte à la sécurité nationale de la Chine… » En 1962, lorsque l’URSS a fournit des missiles à Cuba, située au large de la Floride, les Etats-Unis ont interprété ce geste comme un acte de guerre.

La réaction de la Chine à la vente d’armes à Taiwan a été sévère, et s’est traduite par l’imposition « d’un éventail exceptionnellement large de mesures de représailles… dont des sanctions contre les compagnies US qui fournissent le matériel de cette vente. » Ces fabricants d’armes US sont des multinationales géantes qui exercent une influence politique énorme sur l’administration Obama et vont probablement pousser le gouvernement des Etats-Unis à réagir avec encore plus d’agressivité.

La politique d’Obama envers la Chine s’est révelée beaucoup plus agressive que celle de Bush. Lors de sa campagne électorale, Obama avait promis une politique étrangère plus pacifique. Ses propos résonnent à présent comme une farce. La même politique hypocrite est employée en Amérique du Sud, où il avait promis une « non intervention » puis a aussitôt entrepris de construire des bases militaires en Colombie prés de la frontière vénézuélienne, tout en donnant le feu vert au coup d’état au Honduras.

Hillary Clinton a menacé aussi la Chine au sujet de la censure sur Internet la semaine dernière, tandis qu’Obama prenait soin de provoquer la Chine en rencontrant le Dalaï Lama qui milite pour la fin de l’influence chinoise au Tibet.

Encore présents dans tous les esprits, on se souvient aussi de la récente escarmouche commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, lorsqu’Obama a imposé des droits de douane sur les importations chinoises : la Chine a riposté en imposant des mesures protectionnistes contre des compagnies US, ce qui nous amène directement au cœur du sujet.

L’attitude du gouvernement des Etats-Unis envers la Chine n’a rien à voir avec le Dalai Lama, la censure sur Internet ou les droits de l’homme. Ces excuses ne servent qu’à délivrer quelques coups diplomatiques dans le cadre d’un conflit géopolitique plus large. Les sociétés chinoises, profitant du déclin des milieux d’affaires US, connaissent une rapide expansion et Obama, pour contrer ce dynamisme, emploie une variété de mesures qui mènent toutes sur le chemin de la guerre.

Hier, ce grand échiquier de manœuvres commerciales et militaires a connu un face-à-face dangereux lorsque les militaires US ont provoqué l’Iran. Le New York Times explique : « Selon des officiels du gouvernement et de l’armée, l’administration Obama accélère le déploient de nouvelles défenses contre d’éventuelles attaques de missiles de l’Iran dans le Golfe Persique, en plaçant des navires spéciaux (navires de guerre) au large des côtes iraniennes et des systèmes antimissiles dans au moins quatre pays arabes (autour). » (30 janvier 2010)

Le même article cite le Général US Petraeus qui admet que « … les Etats-Unis maintiennent des croiseurs Aegis en patrouille dans le Golfe persique (la frontière iranienne) 24/24h. Ces croiseurs sont équipés de radars et de systèmes antimissiles modernes destinés à intercepter les missiles de moyenne portée. » L’Iran sait parfaitement que les « systèmes antimissiles » sont tout à fait capables de passer en mode offensif – leur véritable objectif.

L’Iran est totalement encerclé par des pays occupés par l’armée US, soit des pays soumis à une occupation militaire massive - comme l’Irak et l’Afghanistan - soit des états marionnettes qui hébergent des bases militaires US. Contrairement aux déclarations du Président Obama, l’Iran est déjà "contenu" sur le plan militaire. Le gouvernement iranien, aussi répressif soit-il, a tous les droits de se défendre dans ces conditions.

Il est possible que les actions agressives des Etats-Unis finissent par pousser l’Iran à une action militaire, fournissant ainsi le pretexte d’une « légitime défense » à l’armée US qui n’attend que ça, afin d’apaiser la colère de l’opinion publique américaine.

Un autre article du New York Times expose les points de vues sur l’Iran qui sont partagés par les Démocrates et les Républicains. Selon cet article : « il est temps que le Président Obama et d’autres dirigeants fassent monter la pression par des sanctions plus strictes » et « Si le Conseil de Sécurité de l’ONU n’agit pas rapidement, alors les Etats-Unis et l’Europe doivent exercer leurs propres pressions (stratégie de Bush contre l’Irak). Jeudi, le Sénat a approuvé une loi qui punirait les sociétés qui exportent de l’essence vers l’Iran où qui aideraient l’Iran à développer ses capacités de raffinage (un autre acte de guerre) » (29 janvier 2010)

Le mouvement anti-guerre US doit s’organiser et se mobiliser pour contrer les plans de l’administration Obama. La politique d’Obama non seulement imite celle de Bush, mais ses conséquences pourraient être encore plus dévastatrices, avec la réelle possibilité d’une guerre régionale. L’Iran et la Chine ont bien plus de capacités sur le plan militaire que n’avaient l’Afghanistan ou l’Irak ; une guerre contre eux provoquerait d’innombrables morts supplémentaires.

Ramenez les troupes à la maison ! Troupes US hors du Moyen Orient !


13.Posté par Roca le 18/02/2010 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel meilleur moyen d'enfoncer encore plus la constitution americaine dans la boue, que de faire elire un etranger en contradiction directe avec celle ci, ce ne sera certe pas la premiere attaque contre la constitution americaine qui a été bafoueé a mainte reprise par les securitaire au nom de leur menace fantome

le meme schema est a l'oeuvre en france aussi, depouiller peu a peu la constitution de tout vrais sens, en forceant des politiques qui la contredisent, un exemple serait cette laicité pro active qui semble se transformer peu a peu en guerre contre une partie des francais eux meme, ceux qui regardent en spectateurs feraient bien de noter que cela ne represente que le debut d'un processus qui finiras tot ou tard par les toucher eux aussi

14.Posté par Poum le 19/02/2010 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Obama n'est qu'un noir au service des blancs"
"Les Américains se sont refait une virginité"
"Les juifs ceci"
Il est effarant de lire autant de remarques racistes sur un média qui se veut progressiste ou alternatif. Obama n'est pas "un noir au service des blancs" C'est un être humain, dont on peut juger les décisions ou les politiques mais certainement pas en référence à la couleur de sa peau.
Ce ne sont pas "les américains" qui transforment le golfe persique en dépôt d'armes, c'est le gouvernement étasunien. Les étasuniens sont souvent malheureusement ignorants de ce genre de faits et de toutes façons un ne juge pas un individu sur les actions d'un gouvernement.
Ce ne sont pas "les juifs" qui contrôlent le monde mais des individus, et si certains sont de religion juive et sont achetés par un gouvernement (qu'il soit Israélien ou pas), on ne peut en blâmer "les juifs" "les noirs" ou "les étasuniens" sans se rendre coupable de RACISME.

Je cite un article de "Palestine Think Tank:
"12. Ce n’est pas une question religieuse
Nous oublions trop souvent qu'il ne s’agit pas d’une question religieuse. Il s’agit d’une population arabe expulsée de sa propre terre pour faire place à une colonisation européenne de terres arabes. C’est une question de droits de l’homme et de justice. Bien souvent, la religion ‘colore’ le conflit. Les sionistes utilisent la Bible pour justifier le vol des terres palestiniennes, et le Hamas répond en utilisant le Coran. Pourtant, ce n’est ni n’a jamais été un problème lié à la religion. Nous nous opposons à Israël parce qu’il a volé des terres arabes et dépossédé son peuple, pas parce qu’il est juif. (...) La majorité des juifs ne font pas partie du lobby israélien, et faire un pas vers eux permet de construire amitié, solidarité, stratégies communes, et de briser les idées reçues dans les médias juifs et les synagogues, qui pour la plupart ont un drapeau israélien sur leur bimah. "

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires