Conflits et guerres actuelles

Empire: Une politique en dent de scie



Samedi 27 Décembre 2008

Empire: Une politique en dent de scie
Des échecs en série en Irak et en Afghanistan, des ‎aides sans limites ni ambages au régime sioniste, autant de ‎facteurs au déclin du prestige américain aussi bien sur ‎l'échiquier politique que dans l'arène économique. C'est en ‎substance ce que le président du Majlis islamique Ali ‎Larijani a déclaré, vendredi, dans une intervention devant ‎les imams de la prière collective de Téhéran. Il a ensuite ‎rappelé la résistance ferme de la nation iranienne qui n'a ‎pas plié l'échine devant les pressions américaines. L'échec ‎du régime sioniste est aussi gravé dans les annales de ‎l'histoire, toujours d'après M. Larijani.

« Les problèmes ‎qu'Israël a engendré dans la bande de Gaza, découlent en ‎fait de la situation chaotique de ce régime à l'intérieur, qui ‎souffre toujours des impacts de la guerre de 33 jours. », a ‎constaté le président du Majlis islamique, qui a ensuite ‎critiqué l'attitude de certains pays arabes vis-à-vis des ‎menaces du régime sioniste. Les innombrables problèmes ‎politico-économiques qui ponctuent le quotidien des ‎Américains avec en filigrane les pressions psychologiques, ‎ne constituent que le point de l'iceberg que sont les guerres ‎que mènent les Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, ‎mettant en exergue cette réalité que la politique de ‎l'administration Bush n'a eu que répugnance mondiale ‎envers les politiques américaine. Nonobstant, Washington ‎fait la sourde oreille et à travers ses fausses allégations, il ‎ne lésine sur rien pour soutenir contre vents et marées le ‎régime sioniste, suggérant qu'il travaillait pour la paix au ‎Moyen-Orient ou bien qu'il voulait préserver les pays ‎arabes du danger du terrorisme.

Toutes ces promesses ‎creuses et ces slogans vides de sens à propos de la paix au ‎Moyen-Orient ne visent qu'à détourner l'opinion publique ‎des réalités de la région qui sont pourtant là ; or, ‎n'oublions pas qu'un tel langage n'a plus de sens pour les ‎peuples qui ont pris conscience des conditions réelles du ‎monde, qui sont en mesure de distinguer le juste du faux, le ‎bien du mal, de sorte que les événements ont pris ‎aujourd'hui un autre cours, conduisant même George W. ‎Bush à reconnaître ses erreurs au Moyen-Orient, un mea ‎culpa du bout des dents qui, toutefois, scelle l'échec de la ‎politique moyen-orientale de Washington.‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 27 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires