MONDE

Elections Us : Des erreurs qui sèment le doute


Les Instituts de sondage étasuniens se trouveraient consternés d’avoir donné des résultats qui se sont révélés si éloignés de ce qui fut livré au sortir du comptage effectif des voix portés sur les candidats démocrates.


astartetphoebus@orange.fr
Lundi 14 Janvier 2008

Les Instituts de sondage étasuniens se trouveraient consternés d’avoir donné des résultats qui se sont révélés si éloignés de ce qui fut livré au sortir du comptage effectif des voix portés sur les candidats démocrates.
Contrairement en effet au mode de comptage dans l’Iowa où les supporters se regroupent dans des lieux différents, dans le New Hampshire le scrutin se fait secrètement dans des urnes.

Le comptage s’est déroulé par la médiation fort bien venue de machines type Diebold qui ont tant fait pour la désignation de Bush en 2004 là où elles ont été installées.

Avant le vote, la tendance avait été donnée, 40% pour Obama et 27% pour Clinton. Ce type de prédiction est en principe clos 48 heures avant le jour J. Toute sorte d’événement peut venir modifier les intentions des électeurs indécis.
Mais il est plus difficile de se tromper sur les chiffres fournis au sortir des urnes, car ici, ce n’est pas une opinion ni une intention qui est estimée, c’est une question qui ne peut offrir de biais dans la réponse apportée.
Le 8 janvier, Fox News communique les résultats suivants au SORTIR des urnes :
Democratic candidates:
Obama 39%
Clinton 34%
Edwards 18%

Republican candidates:
McCain 35%
Romney 30%
Huckabee 13%

Une campagne de mailing a été élaborée par l’équipe de campagne de Clinton. Elle a concerné d’une part la position supposée de Barack Obama sur l’avortement et a été signée par plusieurs femmes démocrates qui soutiennent Clinton et a été adressée à la clientèle féminine démocrate.
Une autre a concerné le chiffrage de l’aide sociale promise par Obama et convertie en taxes supplémentaires payables par la classe moyenne qui la financerait.
La direction de campagne de Clinton a interdit à des scrutateurs de l’équipe Obama l’accès à un des bureaux de vote, déclarant leur présence illégale. Leur rôle devait pourtant se limiter à pointer la présence des supporters de leur candidat.

L’institut de sondage Zogby a rarement été démenti dans ses prévisions et surtout l’écart entre les chiffres prévus et les résultats a été si important que les journaux commentant l’affaire ont posé les mauvaises questions.
Il ne fallait pas soupçonner les sondages, mais les résultats.
Nous ne souscrivons à aucune théorie ou pratique du complot, surtout quand le complot est difficile à soutenir dans le cas des manipulations plus que trivialement évidentes.

Les mensonges du monde totalitaire sont protégés très efficacement, non par la force des armes ou de la police mais par quelque chose de bien plus puissant, l’incrédulité des masses.

Convergence des Causes
14 janvier 2008


Mardi 15 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par Bensozack le 21/02/2008 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne m'en doutait guère. Je savais qu'il y avait quelque chose d'obscure dans les résultats de New Hampshire. Souhaitons pour la suite la clarté pour le bonheur de la démocratie américaine.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires