Palestine occupée

Ehud Olmert, prié de partir



Lundi 5 Mai 2008

Entendu, par les enquêteurs, sur une nouvelle affaire de corruption financière, le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert, a été prié, par les dirigeants des partis de droite et de gauche, de présenter sa démission. C'est dans ce contexte que le député du parlement du régime sioniste, Sylvan Shalom, a, déjà, pris contact avec plusieurs formations parlementaires, afin d'obtenir une majorité, en faveur de la dissolution de la Knesset et d'élections anticipées. Cette proposition sera évoquée par les membres du Likoud et du Parti travailliste, dès l'ouverture de la session estivale du parlement. La police israélienne a interrogé Ehud Olmert, déjà, soupçonné, dans d'autres affaires. Elle cherche à savoir si M. Olmert a reçu des pots-de-vin d'un homme d'affaires américain. Les bruits autour de la démission de M. Olmert a, de nouveau, levé un coin du voile sur les coulisses du pouvoir, au sein du régime de Tel-Aviv, disent les analystes, lesquels pensent que d'autres éléments plus importants que le détournement de fonds poussent la Knesset à réclamer la tête du Premier ministre du régime sioniste, d'autant plus, ajoutent-ils, que les affaires de corruption touchant les responsables et les hommes politiques israéliens ne sont pas choses nouvelles. L'expérience montre que ces accusations refont surface, lorsque les partis souhaitent renverser un Premier ministre. Or, une telle information ne saurait être étonnante, après la crise que traverse Israël, depuis la guerre de 33 jours contre le Liban et les pressions qui s'intensifient, depuis, sur Ehud Olmert. De nombreux responsables israéliens, parmi lesquels, les propres alliés politiques de M. Olmert, estiment insuffisants, les efforts que mène ce dernier, pour sortir le régime de Tel-Aviv de la crise à laquelle il est confronté. C'est pourquoi, certains hommes politiques israéliens pensent qu'une partie de chaise musicale, au sein du pouvoir, pourrait servir de solution à une sortie de crise. Les opposants d'Olmert cherchent à suggérer que c'est lui, le responsable de cette crise, afin de masquer les problèmes profonds d'Israël et de préparer le renversement de l'actuel Premier ministre et de son parti, Kadima. La défaite cuisante du régime sioniste, face au Hezbollah libanais, et son incapacité à mater le Hamas, sont autant de raisons à propager cette crise aigue que l'on vient d'évoquer. Que le Likoud et le Parti travailliste réclament la tête d'Ehud Olmert, ne change rien au fond du problème, même si l'actuel Premier ministre du régime sioniste a fait son temps et que, seules, des considérations politiciennes le maintiennent au pouvoir

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Lundi 5 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par mouemina le 05/05/2008 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


1,2,3,4ème affaire de corruption pour Oulmert et il n'est pas sûr qu'il parte , on voit bien que c'est l'argent qui gouverne dans ce régime – sans le soutien du lobby sioniste américain ce régime serait pulvérisé






Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires