Propagande médiatique, politique, idéologique

Effet Obama, Effet Dati



iyad@tele2.fr
Jeudi 20 Novembre 2008

Effet Obama, Effet Dati

Depuis l’élection du nouveau président Barack Obama aux EU on ne cesse de nous parler d’un nouvel effet spectaculaire, l’effet Obama, comme si c’était un nouveau phénomène physique qui va nous libérer de l’emprise des forces qui régissent notre monde et va nous permettre de transformer nos rêves en réalités et vivre dans une nouvelle ère de merveilles, de paix et de bonheur. Alléluia !

 

Ainsi en Allemagne, après l’élection ce samedi 16 novembre de Cem Özdemir, un jeune homme de 42 ans d’origine turque, comme co-président du parti des Verts allemands, on a parlé d’un Obama allemand. D’ailleurs l’un des slogans utilisés par ses supporters était « Yes we Cem ». Cela vous parle j’imagine, non ?

 

Le journal turc Todays Zaman rapporte que suite à cette élection et devant une foule joyeuse au congrès des Verts, Cem Özdemir a déclaré : « Ensemble, je veux combattre avec vous pour une société où personne n’est laissée derrière », « Peu importe votre origine, que vos aïeux soient du Kazakhstan, de l’Anatolie ou qu’ils soient parmi ceux qui ont combattu contre les Romains à la bataille de Teutobourg (bataille légendaire où des tribus germaniques ont écrasé trois légions romaines en l’an 9 de notre ère), Ils sont tous égaux ». C’est vraiment beau, et ça rappelle notre devise nationale « Liberté, Egalité, Fraternité » !

 

Et quand on lui demande ce qu’on pourrait apprendre de l’élection de Brack Obama, il dit : « Courage, opportunités et que nous ne devons laisser personne derrière ; c’est ma leçon des élections américaines ».

 

Et la France ? Chez nous aussi il y a eu la nomination ce 12 novembre 2008 du premier préfet noir, Pierre N’Ghane, d’origine camerounaise et arrivé en France à l’âge de 20 ans. Là aussi, les médias ont parlé d’effet Obama. Mais c’est de la mauvaise foi car la France n’a rien à apprendre d’Obama et de son élection.

 

La preuve nous est donnée par Rachida Dati qui a déclaré : « Je ne pense pas que Nicolas Sarkozy ait entendu un quelconque effet en quoi que ce soit et de quiconque pour pouvoir faire ces actions volontaristes pour que l'élite, pour que la France d'en haut ressemble à la France d'en bas », « C'est une politique volontariste d'intégrer une population qui au départ de la vie a plus de difficultés, c'est d'aider beaucoup plus ceux qui ont beaucoup moins au départ. Regardez son gouvernement, je crois qu'on semble l'oublier. Peut-être qu'Obama s'est inspiré du gouvernement français », a encore assuré la garde des Sceaux.

 

Et voilà qu’Obama nomme, pour la première fois au Etats-Unis, un Noir, Monsieur Eric Holder, au poste du ministre de la justice. C’est tout un symbole. Le ministre de la justice issue de la communauté qui a subi tant de discrimination et d’actes de racisme aux Etats-Unis. Mais qui a le premier nommé une ministre de la justice issue de l’immigration d’une autre communauté qui a aussi subi beaucoup de discrimination en France ? Mais c’est Nicolas Sarkozy, et c’est Rachida Dati.

 

Cocorico ! Rachida a raison. C’est son exemple qui sert de modèle. C’est ce qu’on peut appeler l’effet Dati ! Espérons seulement pour Monsieur Hodler, que cet effet va s’affaiblir en traversant l’Atlantique, et que le nouveau ministre de la justice EU ne va pas réussir à faire l’unanimité des magistrats contre son action.



Jeudi 20 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires