Propagande médiatique, politique, idéologique

Edward Bernays et les organismes de façade.


Edward Bernays est l’un des prédicateurs des techniques de propagande et de manipulation de l’opinion aux USA. Parmi ses ouvrages, on retrouve Crystallizing Public Opinion, 1923. ou encore The Engineering of Consent, 1955. Pour lui, une minorité intelligente doit avoir le pouvoir démocratique alors que la masse populaire doit être modélisée, cristallisée, pour l’accepter. Faire croire aux gens qu’ils ont la liberté de choix alors que ce choix est dirigé sans qu’ils en aient conscience est là tout l’art diabolique d’Edward Bernays. A noter que Goebbles s’est inspiré de ses travaux.


romanowar@live.fr
Dimanche 13 Décembre 2009

Edward Bernays et les organismes de façade.

Problématique chez Lucky Strike

Bernays a travaillé chez Lucky Strike, société vendant des paquets de cigarettes. Lucky Strike avait un problème à l’époque, dans les années 30. En effet, elle ne parvenait pas à vendre efficacement ses paquets aux femmes. Hors, la société ne pouvait laisser de côté 50% de la clientèle. Une enquête a donc été lancée afin de connaître les raisons de ce comportement. Les résultats ont été clairs : les femmes ne souhaitaient pas acheter les paquets car elles n’aimaient pas la couleur verte de ces derniers. C’est à partir de ces données que Bernays intervient.

De l'art de modeler l'opinion publique

Au lieu de remplacer la couleur des paquets, Bernays s’est dit de faire aimer le vert aux femmes ! Il a alors créé le « Colour Fashion Bureau », organisme devant déclarer la couleur phare de l’année. Officiellement indépendant, cet organisme a soutenu lors de la première année de sa création que la couleur à la mode était le vert ! C’est ce qui s’appel un organisme de façade, c'est-à-dire se montrant indépendant mais agissant pour des intérêts bien particuliers. Puis notre « ami » Edward a payé des couturiers afin de confectionner des robes vertes qu’il a fait porter aux stars ! Au bout d’un moment, les femmes ont mordues à l’hameçon, sans le savoir, ont aimé le vert et ont acheté beaucoup plus de Lucky Strike ! Bel exemple de manipulation, n’est-ce pas ?

La mode de la propagande est lancée

Ainsi sont nés les organismes de façade, bien connus chez les grandes firmes de Tabac et le Cartel de la nicotine. En effet, Dans les années 50, le chercheur Wydney a démontré les effets nocifs du tabac. Mais un organisme de façade, le Tobacco Research Commity a été créé afin de démentir les risques. Aujourd’hui nous subissons toujours ce type de manipulation, qui doit aller au-delà du secteur tabac, sans que l’on en ait forcément conscience… C’est le cas de l’AFOM (Association des Opérateurs Mobiles) qui se paye des scientifiques pour démentir les effets des ondes des téléphones portables sur le cerveau. Mais qui d’autre encore ?


Dimanche 13 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par redk le 13/12/2009 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le neveu de Sigmound Freud(dont il c'est inspiré), ne se cacher pas de sa volonté de manipulé la populace pour l'"elite", Goebbels c'est inspiré de lui largement , de même qu'aujourd'hui, les "faiseurs d'opinions", les lobbys , les spins doctors de la maison blanche ou de l'Élysée, il reste une référence, de lui: "la manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays", dans son livre, que je recommande pour décortiquer, "la fabrique du consentement", Propaganda Comment manipuler l’opinion en démocratie aux Editions Zones!

2.Posté par outsider le 14/12/2009 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

E.Bernays, specialiste de la propagande aujourd hui appele relations publiques ou PR chez les anglo saxons, il est aussi a l origine de la fameuse photo des suffragettes en train de fumer, qui associe l idee de l egalite feminine avec la possibilite de fumer en public pour les femmes. La meme technique a ete ensuite utilise pendant des annees en associant cigarette et masculinite, tous les films jusqu au annees 90 et le fameux cowboy de marlborough.
Un vrai genie du "mind control".

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires