Société

Education et travail (une photo primée du photographe de presse syrien Wasim Kheir Beik)



Mardi 18 Décembre 2007

Education et travail (une photo primée du photographe de presse syrien Wasim Kheir Beik)
Une image qui se passe des commentaires !


 

 

Education et travail (photo : Wasim Kheir Beik)

 

 

Prix de la meilleure photo de presse arabe 2007, attribué par l’Union des Agences

 

Arabes à l’agence de presse syrienne SANA.

 

 

Le photographe a dû un peu ruser pour obtenir cette photo d’une petite fille de sept ans

 

en train de faire ses devoirs tout en vendant des confiseries sur un trottoir de Damas.

 

 

Ce n’est qu’après plusieurs tentatives que le jeune photographe de presse syrien Wasim Kheir Beik (27 ans) a pu prendre cette photo, car la petite fille refusait de se laisser photographier ; elle se couvrait le visage de ses mains à chaque fois qu’il essayait de le faire.

 

 

Wasim a expliqué qu’il avait pu finalement photographier cette petite fille grâce à un zoom, depuis une distance de trente mètres. C’est par hasard qu’il l’avait découverte ainsi, à son emplacement habituel pour gagner quelques menues piécettes tout en travaillant…

 

 

Interrogé sur le message qu’il entendait faire passer grâce à cette photo, Kheir Beik a déclaré : « Je

 

veux démontrer qu’un être humain peut vaincre la pauvreté grâce à la volonté et au travail. »

 


(traduit de l’arabe en anglais par Adib S. Kawar, revu par Joachim Martillo, puis traduit de l’anglais par M. Charbonnier)

 



Mardi 18 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par Erik Turgis le 21/12/2007 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'espère aussi que la petite fille qui aura profiter au photographe puisse un jour recevoir son dû , mais peut être que certains photographes si prompts à donner des leçons oublient ou dénient le droit à l'image des gens pauvres ou de certaines populations
C'est beau de s'apitoyer ou de montrer un fait, mais ce photographe ne s'est-il pas contenté de prendre la photo et c'est tout.
mais si je suis le commentaire, ce photographe n'a même pas respecté la fierté de cette petite fille qui avait conscience de son état et ne voulait pas être photographiée, et par ce refus l'on voit où se situe l'intéret de ce monsieur. A t'il au moins pensé à lui acheter un maximum de confiserie ou des cahiers des crayons, ou même la rétribuer pour son droit à l'image.
le procéder de prendre la photo à l'insu de la petite fille illustre bien le fait que son désir de faire sensation et d'attrister le beau monde était plus grand que celui de respecter le droit, la fierté de cette fillette.
l'image effectivement se passerait de commentaires si tout cela n'était pas une belle orchestration de la misère (culturelle) dans le monde. je ne m'apitoie nullement sur cette fillette, je la trouve courageuse, c'est tout, cela ne me fait ni chaud ni froid qu'elle soit dans cet état, je suis tranquillement chez moi et je commente, mais je le dit je ne fais pas comme certains qui font semblant de s'apitoyer sur le sort des gens alors qu'ils sont au chaud chez eux ou qui écrivent ou photographient la misère, mais tout en s'enrichissant ou tout au moins en se payant sur le dos des miséreux et des pauvres.

2.Posté par Shahryar le 25/03/2008 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

I have seen similar scenes in Iran and I should add this comment that usually that child is not really doing any kind of educational activity but is trying to affect passengers and make them to sympathize with and to buy something . So simply it is not about education and work but it is only about child labor . that is pitiful but that child probably has no chance of education.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires