Economie et pouvoir financier

Economie mondiale: la philosophie de l'apocalypse


Dans la même rubrique:
< >

La crise financière qui a commencé il y a un an est aujourd'hui entrée dans une nouvelle phase: l'Amérique a été secouée par une série de faillites de grandes compagnies financières. Les derniers événements - le rachat de Merrill Lynch et la faillite d'une autre banque d'investissement, Lehman Brothers - a poussé les économistes à évoquer le début d'une crise profonde, qui ne saurait être comparée qu'à la Grande Dépression. Certains sociologues et historiens y voient même le début de l'effondrement de "l'Empire américain", voire peut-être de l'ordre mondial tout entier.


Jeudi 18 Septembre 2008

Economie mondiale: la philosophie de l'apocalypse
Par Vlad Grinkevitch, RIA Novosti



Bien que Lehman Brothers ait perdu 90% de sa capitalisation depuis le début de l'année, les investisseurs ont espéré jusqu'au tout dernier moment que le géant financier pourrait être sauvé; qu'il serait, par exemple, racheté sous garantie de l'Etat. On s'acheminait justement vers ce scénario, mais au dernier moment, les acheteurs potentiels, à savoir la banque britannique Barclays et la Bank of America, ont retiré leurs offres. On entend dire que le gouvernement américain n'aurait pu se décider à accorder des garanties pour les dettes de la banque, notamment en ce qui concerne les obligations à long terme pour un montant de 128 milliards de dollars.

Les observateurs n'en doutent pas: cette série de banqueroutes (onze grandes compagnies ont fait faillite depuis le début de la crise) est loin d'être terminée; ils prédisent la fermeture à venir de centaines voire de milliers de compagnies financières. L'ancien président de la Réserve fédérale américaine Alan Greenspan a déjà qualifié l'actuelle crise financière de plus grave crise depuis la Seconde Guerre mondiale.

Personne n'ose, semble-t-il, avancer un pronostic précis sur les conséquences qu'aura cette crise pour les Etats-Unis. Cependant, l'Histoire connaît bien des exemples où un énorme empire international, réunissant toute une partie du monde par le biais de sa langue, de son idéologie, de sa religion, de son modèle d'administration et de son économie, s'est écroulé en raison de la complexité de sa propre structure.

Un principe, très simple au premier abord, est à la base de la plupart des économies (et les Etats-Unis ne sont, à ce titre, pas une exception): la demande stimule l'offre. Cependant, dans le contexte d'une production massive, la surabondance de l'offre est capable d'engendrer sa propre demande. Ce processus se répète constamment, menant à une croissance illimitée du système économique. Mais stop! Aucun système n'est capable de croître indéfiniment. Tant que l'Amérique utilise les ressources pratiquement du monde entier, son économie assure aux Américains des normes élevées en matière de consommation, mais dès que les flux de ressources, pour telle ou telle raison, seront coupés ou du moins diminués, le système sera voué à la disparition.

Seule une réforme qualitative est susceptible de le sauver. Dans les années 1980, les futurologues occidentaux ont inventé la théorie salvatrice de la "société postindustrielle", un analogue du communisme dans les conditions du marché. Il était prévu qu'une série de découvertes scientifiques et de percées technologiques permettrait de résoudre un tas de problèmes économiques, écologiques et démographiques accumulés jusque-là, en neutralisant de surcroît la quasi-totalité des contradictions sociales existantes. La principale caractéristique de la "société de l'information" - comme on a également désigné cet avenir radieux - consistait dans le rôle exceptionnel de l'enseignement et de la science; et le maillon central de son économie technique devait être représenté par une université ou un centre de recherche et d'innovation, qu'on appelle aujourd'hui un "technoparc", et non par une entreprise industrielle.

Or, la réalité ne correspond pas à ce qu'avaient prévu les "capitalistes utopistes": ce n'est pas un technoparc mais la bourse et la banque qui sont au coeur des économies des pays qu'on a aujourd'hui l'habitude de qualifier de postindustriels. Le principal acteur de l'économie est un spéculateur financier et non un scientifique.

La croissance rapide de la composante financière dans l'économie américaine a commencé dans le dernier tiers du XXe siècle. Résultat: une montagne de crédits et l'apparition d'une "bulle financière", c'est-à-dire, d'un système où les bénéfices des institutions financières ne dépendent plus de la production réelle mais sont le résultat d'opérations financières compliquées. Le "lest industriel", qui n'est jamais parvenu à connaître la percée technologique promise, a tout simplement été jeté dans les régions à main-d'oeuvre bon marché, notamment en Asie du Sud-Est. Ayant dissipé son potentiel industriel à travers le monde, l'Amérique a gardé le contrôle des flux monétaires, qui nourrissent son budget national et font d'elle un débouché extensible pour les produits industriels.

C'est ici que réside le danger tant pour l'Amérique elle-même que pour tous les pays dont les économies sont étroitement liées à l'économie américaine. On a plusieurs fois entendu des avertissements au sujet d'un futur éclatement inévitable de la bulle financière. Cependant, il était tellement avantageux de générer du profit à partir de l'argent que les capitaux accumulés dans la "bulle" ont largement surpassé ceux qui circulaient dans l'économie réelle. A l'heure actuelle, la crise du système financier risque de mener à une perte de contrôle de la "périphérie" économique; la chute de la demande aux Etats-Unis engendrera inévitablement une crise de surproduction dans les pays producteurs et un effondrement des économies basées sur les matières premières. On observe déjà le début de ce processus: la croissance des économies de la Chine, de l'Inde et des pays d'Asie du Sud-Est s'est ralentie, les prix des produits énergétiques sont en baisse, entraînant la chute des marchés des valeurs des pays fournisseurs de matières premières.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.


Jeudi 18 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par tinkietepax le 18/09/2008 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vivre en dessous ce que l'on a connu n'est rien en comparaison de savoir que les arrogants yankee (de mierda^^) sont lessivés, ça ,ça vaut tout l'or du monde !!!

2.Posté par jol le 18/09/2008 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"s'est écroulé en raison de la complexité de sa propre structure", il ne faut pas laisser passer cela, la structure etait inexistante ! c est la simplicite meme, le simplicisme, le primitif du primitif,tout est base sur la creation de billets verts sans valeur avec lesquels les malhonnetes ont embobine les personnes credules ou avides. Les americains n ont qu une seule possibilite : etalonner leur monnaie et se mettre a travailler comme tout le monde. C est comme si les marsiens debarquaient sur terre avec des billets verts ou roses, bref ... et nous achetaient des tas de trucs, se payaient des serviteurs, des faiseur de vin rouge, des peintre, ... en esperant qu il y ait tellement de billets un jour que tout le monde au bout d un moment n aurait que des billets marsiens jusqu a ce qu on s apercoive un jour que les billets verts nevallent rien ...

3.Posté par Fehr le 18/09/2008 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse au commentaire...Bonjour.

il ne faut pas tout mélanger les amis, il n'y à pas (d'américains de merde) et le reste de l'humanité, ni de petits martiens détenant le monopole de l'argent.

les puissances financières "vivent et profite des usa depuis bien longtemps, mais ne croyez pas que le peuple Américain soit riche.
ils sont comme nous obliger de travailler pour vivre. et ce sont leur impots qui en ce moment sont captés pour renflouer les baques privées.


arrêtez-vous de faire le jeux de ceux qui vous gouvernent et de haïr l'humain qui n'a pas le même drapeau que vous...

il y a 1 à 2 % de parasite sur cette terre qui polluent la planète de toute les manières.Ce sont ces gens là,
les rothschild , les bush, et d'autres, les fabriquant de guerres et de famines, qui sont à haïr, et non pas les ricain ou les européen ou les asiatiques.

ouvrez les yeux et identifiez les ennemis !

4.Posté par Mich le 18/09/2008 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marx disait "pour réussir le communisme, il faut d'abord réussir le capitalisme" . Le capitalisme pur et dur (stupide et irréaliste) est arrivé à son point d'orgue. Après une probable longue période de troubles mondiaux, nous devrions alors avancer vers un système d'économies "co-responsables et équitables" (n'est-ce pas le projet de L. Larouche ?). Dès lors, ne nous rapprocherions-nous pas tout simplement d'une nouvelle forme de communisme ? La société de l'information à ceci de bien : nous faire voir & comprendre que l'égoïsme, la compétition et la course effrénée à toujours plus de gains nous ont mené à notre perte. Un retour à nos bases ? Le sens de la communauté, de la famille et du monde, la fin de l'individualisme. Retour à de vrais valeurs ? Il serait temps ! Ce n'est en tout cas pas par hazard que la Russie, le Brézil et d'autres pays ont réussi à se débarrasser de leurs dettes ! Ce n'est peut-être pas par hazard qu'un ex-communiste soit encore au pouvoir en Russie et que le parti communiste soit encore au pouvoir en Chine ! Ah l'occident à bien rit de voir s'éccrouler l'ex-Urss, ils ont crû être à l'abri de tout..... Poutine et d'autres doivent bien savourer la situation en ce moment !! Esperons qu'ils soient aussi avisés avec nous que les américains ne l'ont été avec le Japon au moment de sa capitulation.

5.Posté par Arrakis le 18/09/2008 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, je suis pret a sacrifier mon luxe pour ces "yankee de merde " bouffer la terre, et payer le mal qu'ils ont fait aux peuples.

6.Posté par samy le 18/09/2008 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j aimerais bien etre avec les talibans.
a l heure actuel c la danse du ventre qu ils font pour se marrer de la betise de l occident et a leur tete les YENKEE Dé MIERDA

7.Posté par Azrael le 18/09/2008 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La société de consommation Américaines tournent graces aux cartes de credits que beaucoups d' Américains possedent en plusieurs exemplaires.Les Americains vivent à crédit.Je n' ai plus les références, mais j' ai lu qu' ils payaient leurs factures avec leur salaire du mois suivant.Ils dépensent l' argent qu' ils n' ont pas encore gagné.Et les banquent s' enrichissent grace aux interets sur ces credits.Le systeme fonctionnent tant qu' il y a des banques qui possedent des liquidités pour faire des credits.
Avec la crises des subprimes les banques se sont retrouvés avec des emprunteurs incapables de rembourser leurs dettes.
Et lorsque les banques ne peuvent plus faire de crédit, et réclament le remboursement des dettes avec une hausse des taux d' intéret, ces emprunteurs se retrouvent sans maison, endetté, et ne peuvent plus consommer.

8.Posté par citoyen19 le 18/09/2008 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tinkietepax :
Bien dit mon pote . Maintenant reste à savoir la véritable nature de ce krash économique car n'oublions pas ce que disait D.Rockefeller : "Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial". J'espère pour ma part qu'il s'agit d'un véritable effondrement financier mondial et non plus un de leurs canulars planétaires pour ensuite justifier des mesures qui entraveront nos libertés. Je pense qu'aussi difficile que ce soit, ça reste cependant une occasion unique de tourner une page de l'histoire et de repartir sur de nouvelles bases.

9.Posté par remo le 18/09/2008 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est clair que ce système de finance internationale a été conçu par des cerveaux malades. Mais plus grave, l'orchestre continue de jouer alors que le bateau sombre. Les banques centrales colmatent des brèches dans la coque alors que la moitié du raffiot est déjà sous l'eau.

10.Posté par Faico le 18/09/2008 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir, je pense que tout ceci est une stratégie de la part des Rothschild , Rockfeller ,Bush et toute la bande pour pouvoir faire passer leur nouvel pilule qui sera peut-être la disparition de la monnaie pour qu'il y ai que des paiement électronique et ainsi contrôler et posséder tout ! Plus de liquidité que des promesse d'argent que des paillettes.

11.Posté par auxaguets le 18/09/2008 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A ne pas manquer! vidéo en anglais, désolé! ..............la vidéo la plus importante du net !?..........

voici: http://www.youtube.com/watch?v=yP2JpY-J8MA

à suivre ............

12.Posté par goy le 18/09/2008 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela ressemble d'avantage à une crise contrôlée, car, tout simplement si cette crise était spontanée, elle n'aurait pas duré aussi longtemps. Nous pouvons leur faire confiance pour ce genre de terrorisme. après le 11/9 tout est possible.

13.Posté par Les culs de pyramide le 18/09/2008 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La solution face à la crise systèmique provoquée par les subprime et bientôt -pire encore- par les CDOs c' est, selon Lyndon Larouche du parti politique le Larouche PAC aux Etats-unis et Jacques Cheminade du parti politique Solidarité et Progrès en France, de vrais nouveaux accords type Bretton Woods:

- "La solution, la seule possible, est de changer de système.

Avec le Nouveau Bretton Woods que Lyndon LaRouche et moi-même proposons depuis longtemps, et qui aurait évité les affres actuelles, en mettant les intérêts spéculatifs en redressement judiciaire, en interdisant tous les montages criminels et en supprimant toutes les zones de non-régulation dans la sphère financière.

La nef des fous de l'économie virtuelle se fracasse aujourd'hui sur la vérité de l'économie réelle. Il faut arrêter l'hémorragie monétariste et mettre en place un système de crédit pour relancer l'économie mondiale physique, productive, par des projets à long terme et à faible taux d'intérêt en faveur de l'équipement de l'homme (santé, éducation, recherche) et de la nature. Pour cela, il faudra émettre des centaines et des milliers de milliards, mais pour l'économie physique et non pour sauver ce qui ne peut en aucun cas l'être. Sous le contrôle des Etats, agissant de concert, et non sous la tutelle des banquiers centraux, comme le voudrait George Soros. Une fois pour toutes, on ne peut confier les clés de la maison à ceux qui ont encouragé le vice et aujourd'hui le récompensent."

Extrait du discour de Jacques Cheminade aux responsables politiques: "Ressaisissez-vous et protégez vos peuples !"


14.Posté par jml le 18/09/2008 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Ricains ont foutu la merde et on va payer peur eux.
Comment les Americains moyens peuvent ils vivre sereinement en vivant
constamment à credit, toujours emprunter, surendetter,
Ou alors ils se foutent de la gueule du monde et se disent , çà va peter grave et on va entrainer le monde avec nous,
après on refera une autre société qui dominera encore plus le monde et on reprendra nos droits.
Moi je dis , regardons vers l'Est, le communisme de papy est fini, mais celui qui vient à un visage plus humain , du moins je l'espere, vivre en commun est l'avenir, nous devons apprendre à vivre ensemble pour de bon et en harmonie.

15.Posté par biloux le 18/09/2008 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Personne n'est a l'abri dans cette histoire et dire que l'on veux privatiser la poste. Quand des nations ont privatiser, apres ils vont les nationaliser et augmenter la dette publique. D'apres ce que dise les economistes, que le monde se prepare pour l'ouragan financiere et economique. Et dire que certain capitaine savent que la tempete arrive mais prennent la mers quand meme.

16.Posté par citoyen19 le 19/09/2008 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pourtant simple, tant que les nations bâtiront leurs structures économiques autour de l'interêt, elles seront vouées à leur perte c'est ainsi mais visiblement les hommes ne comprendront jamais. Toutes les religions et philosophies interdisent l'usure et à juste titre, l'usure est un poison qui se répand dans la société jusqu'à la corrompre complètement. Donnez une carte de crédit à un jeune couple un rien dépensier, donnez-leur l'illusion de pouvoir acheter tout ce dont ils rêvent et regardez ensuite leur ménage s'écrouler pendant que d'autres se font des couilles en or sur le malheur des plus faibles d'esprit...Cette société est foutue.

17.Posté par nono le 19/09/2008 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est clair moi je me suis separé de tout le materiel (demenagement voiture travail meubles tout y est passer)et je me consacre uniquement à ma famille je me centre uniquement vers les miens et je n'attends plus rien de cette société preparez vous !!
d'ici quelques semaines autour de vous tout deviendra très morose rapprochez vous des êtres qui vous sont chers aidez vous les votres car la situation pour tout le monde va devenir très rude! gardez l'essentiel avec vous près a vous bouger s'il le faut vers d'autres horizons !

bonne chance à tous

18.Posté par tarci le 26/09/2008 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enfin on va devoir changer notre systeme economique qui privilegiait non seulement les banquiers mais aussi les pays riches :
comment peut on accepter que le meme travail soit payé 20 fois moins cher dans certains pays ?
il faut créer un smig international ! Cela évitera les délocalisations ! Et il faut faire en sorte que l'argent ne rapporte pas autant que le travail. Supprimer aussi les différences importantes entre salariés : comme dans le calcul des retraites en France ou le nombre de jours de vacances dans certaines professions (enseignants par exemple)

Malheureusement, il n'existe aucun parti politique en France défendant entièrement ce programme. Et à l'échelon internationnal c'est pire....

19.Posté par SMIRNOFF le 21/10/2008 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui se changera par cette crise financière provoquée par ce maître du monde dans le but contrôler tout le monde: ce que les monnaies papiers s échangeront en paiement biométrique , le nouveau traité de Bretton Woods sera sur table pour ce nouveau projet en vue avec la puce électronique implantée, voilà ce qu ils veulent concernant changement de son système,cest l ordre mondial!!! cest de l apocalypse..


AGIR CONTRE LA BIOMETRIE


Biométrie : l'empreinte digitale se substitue à la carte de crédit
Une empreinte digitale suffit pour payer la facture. Ce geste ne relève plus de la science-fiction : il est devenu réalité dans soixante-dix supermarchés Edeka, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Pour recourir à ce mode de paiement, le client doit laisser auparavant au magasin son empreinte, son adresse et ses coordonnées bancaires. Le supermarché prélève ensuite directement le montant des achats.

Etrangement, les plus jeunes ne sont pas les plus séduits. Près des deux tiers des utilisateurs ont 40 ans et plus. "Ce système évite aux personnes âgées de mémoriser des codes, de fouiller dans leur sac à la recherche de leurs lunettes et d'argent liquide", explique Georg Meisberger, du supermarché Globus Warenhaus de Sankt Wendel (Sarre), qui applique aussi ce système. Pour le magasin, le montant de l'investissement (2 000 euros pour une caisse) est compensé par certains avantages, notamment moins de taxes à acquitter pour la gestion des cartes de crédit.

En revanche, les responsables de la protection des données privées s'inquiètent. "L'empreinte digitale n'est pas mémorisée comme à la police, seuls les points les plus marquants de l'empreinte le sont", répond Ulrich Binnebössel, expert des nouveaux systèmes de paiement de l'association commerciale HDE. Les faussaires ne pourraient donc pas reproduire une empreinte à partir de données mémorisées à la caisse d'un supermarché.




PUCE ÉLECTRONIQUE : « LApocalypse : JEAN : BIBLE » 13:16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 13:17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. 13:18 Cest ici la sagesse. Que celui qui a de lintelligence calcule le nombre de la bête. Car cest un nombre dhomme, et son nombre est six cent soixante-six. cataclysme catastrophe naturelle 666 antichrist 2012 fin du monde jugement dernier fin des temps 21 décembre 2012 prophétie maya calendrier I CHING web bot webot web bote documentary pole nord sud changing Magnetic Field jugement dernier bête beast réchauffement planète planétaire glace glacier fonte volcan satan diable le secret the secret law of attraction loi de lattraction mind control controle illuminati illuminatti consciousness awareness mystere jugement jour secret secrets ILLUMINATI Decembre 21 21/12/2012 Nostradamus prediction vision code bar cloverfield Conspiration 911 9/11 New World Order preuve proof enquête bible biblique dieu planète earth univers universe end of days end of the world The Mayan Calendar

13. Posté par Les culs de pyramide le 18/09/2008 22:25 :
Extrait du discour de Jacques Cheminade aux responsables politiques: "Ressaisissez-vous et protégez vos peuples !"
* * * * * *

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires