Palestine occupée

Echange de prisonniers : Mash’al devrait prendre une décision


Dans la même rubrique:
< >

Khalid Mashaal, haut responsable du mouvement Hamas devrait prendre une décision concernant un échange de prisonniers avec Israël et proposé ce mercredi.

Ma’an News Agency


Jeudi 26 Novembre 2009

Khaled Mash’al, responsable du bureau politique du mouvement Hamas - à d. - accompagné de Mahmoud al Zahar, ministre des relations extérieures du gouvernement élu de Gaza - Photo : Ma’anImages
Khaled Mash’al, responsable du bureau politique du mouvement Hamas - à d. - accompagné de Mahmoud al Zahar, ministre des relations extérieures du gouvernement élu de Gaza - Photo : Ma’anImages

Une délégation de hauts responsables du Hamas était présente à Damas mardi soir, où résident Mash’al ainsi que d’autres dirigeants du Hamas en exil. Ils devraient discuter d’un accord ou non dans le cadre duquel les organisations de la résistance palestinienne basées à Gaza libérerait un soldat israélien retenu prisonnier dans le territoire assiégé, en échange d’un millier de prisonniers palestiniens.

Le quotidien israélien Haaretz a rapporté que l’avis de Mash’al sur la question sera déterminant dans la limite où la partie palestinienne est concernée.

« Du côté palestinien, Mashaal est la clé - ce qui est connu. Il est maintenant dans sa position favorite. Les habitants de Gaza se ruent chez lui comme des pèlerins, et c’est de son bureau que sera donnée la réponse du Hamas », dit le journal.

Toujours selon le journal, Mashaal a par le passé adopté une ligne dure sur la question de Shalit et on se demandait s’il allait se plier à un compromis.

Les discussions suivent des jours de spéculation effrénée dans les médias à propos d’un imminent échange de prisonniers. Des informations divulguées cette semaine laissaient entendre qu’Israël aurait assoupli ses conditions pour un échange, approuvant pour la première fois a libération de détenus condamnés pour des attaques contre des Israéliens.

Des responsables du Hamas ont déclaré à Ma’an ce mardi que les deux prochains jours seraient déterminants. Les négociateurs semblent tendre vers une série de libérations avant l’Aïd.

« Si un accord n’est pas trouvé dans les prochaines 48 heures », a déclaré une source du Hamas, ce sera la preuve des réticences israéliennes concernant les termes de l’accord d’échange, et du refus de montrer du sérieux dans les pourparlers. La même source avait qualifié la récente couverture médiatique de « seule propagande ».

La direction du Hamas est partagée

Le journal de langue arabe Al-Hayat basé à Londres a rapporté mercredi que la direction du Hamas était divisée, des positions radicales appelant à la libération complète de la liste de prisonniers demandée par le Hamas et qui comprend des détenus qu’Israël refuse catégoriquement de libérer. Israël a même refusé une proposition palestinienne d’expatriation pour les prisonniers litigieux, selon le journal, citant des sources du Hamas.

Les dirigeants du Hamas de Gaza sont à Damas après une série d’entretiens au Caire avec un officiel allemand qui assure la médiation dans les négociations indirectes avec Israël.

L’échange impliquerait que le Hamas libère Gilad Shalit, un soldat israélien qui a été capturé par la résistance palestinienne près de la bande de Gaza en 2006. Le Hamas et d’autres organisations impliquées dans la capture de Shalit exigent qu’Israël libère une partie des quelque 10 000 Palestiniens qu’il détient dans ses prisons.

Si la direction du Hamas à Damas approuve l’accord, la question serait renvoyée à la partie israélienne. L’accord devra être approuvé par le cabinet israélien. Une majorité apparente des ministres israéliens devrait voter en sa faveur.

Ce mercredi, le cabinet israélien se réunira pour discuter des développements sur le front palestinien, a rapporté Haaretz.



ligne-mediane

ligne-notes
Ma’an News Agency - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
[Traduction : Info-Palestine.net]

Echange de prisonniers : le Hamas dénonce les manipulations israéliennes

Le premier Ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, lors d’une conférence de presse à Gaza à l’occasion de la libération de 20 femmes palestiniennes prisonnières politiques en Israël, en échange de l’enregistrement vidéo du soldat israélien c
Le premier Ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, lors d’une conférence de presse à Gaza à l’occasion de la libération de 20 femmes palestiniennes prisonnières politiques en Israël, en échange de l’enregistrement vidéo du soldat israélien c
Israël a exagéré l’avancement des récentes discussions concernant un échange de prisonniers et a trompé les attentes de centaines de milliers de Palestiniens, ont déclaré mardi soir les dirigeants du Hamas.

La déclaration a été faite après des jours de communiqués venant des médias palestiniens et israéliens annonçant la libération imminente de 1000 prisonniers palestiniens en échange d’un soldat israélien capturé [par la résistance palestinienne] en 2006.

Des pourparlers sous médiation allemande ont eu lieu à la suite de la remise d’une cassette vidéo montrant le soldat israélien en bonne santé.

« Si un accord n’est pas fixé dans les prochaines 48 heures », selon certaines sources du Hamas, ce sera la preuve des réticences israéliennes concernant les termes de l’accord d’échange, et du refus de montrer du sérieux dans les pourparlers. Un responsable des contacts avec la presse a qualifié [les déclarations israéliennes] « de propagande ».

Les négociateurs du Hamas recherchent un accord qui permettrait de faire sortir des geôles israéliennes une liste de 450 prisonniers palestiniens, comprenant des députés palestiniens, des femmes, des enfants, des personnes en détention administrative et des détenus de longue durée, ainsi qu’une seconde liste de 550 autres Palestiniens.

« La résistance palestinienne a toujours été prête à régler le cas du prisonnier [le soldat israélien capturé Gilad] Shalit, mais Israël a toujours fait marche arrière avec des excuses à propos des noms de la première liste de [450] prisonniers. Ils savent que la résistance va pas changer ces noms, peu importe combien de temps les négociations prendront. »

Toutefois, selon le quotidien israélien Haaretz, une délégation de responsables du Hamas à Damas mardi discutaient une dernière proposition d’Israël : la libération de certains prisonniers de premier plan mais avec comme destination l’exil. Selon le journal, cela concernerait quelques prisonniers qui seraient libérés et envoyés dans d’autres pays. Des sources palestiniennes ont révélé plus tôt dans la journée que les pourparlers suggéraient d’envoyer le dirigeant du Fatah et grand partisan de l’unité [inter-palestinienne], l’avocat Marwan Barghouthi, à Gaza plutôt qu’en Cisjordanie.

La semaine dernière un rapport de l’agence « Fox News » indiquait que 70 nouveaux noms avaient été soumis pour examen à Israël, après le refus de dizaines d’autres de noms sur la liste initiale. Les dirigeants du Hamas n’ont pas confirmé cet ajout de noms.
Ma’an News Agency - Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction : Info-Palestine.net





Jeudi 26 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires