Politique française

ET POURTANT LORSQU'ON AIME, ON COMPTE AUSSI


L'adage nous enseigne que: " lorsque l'on aime, on ne compte pas ". Pourtant, nous sommes chaque jour entrain de démentir ce principe. Et si ce principe permettait de distinguer les claironneurs d'amour de ceux qui posent des actes concrets ?


sanslangue2bois@yahoo.fr
Samedi 5 Janvier 2008

Les amoureux de l'Afrique; ceux là qui, par un élan de générosité, de philanthropie sont toujours là pour elle. Ceux là qui n'attendent rien d'elle, qui lui donnent tout et seraient même prêts à leur vie pour elle s'il le faut ont, depuis hier, été amenés, contraints à compter; démentant le fameux principe qui régit des relations amoureuses saines. Ces amoureux qui t'adorent comme ils adorent leurs propres parents c'est-à_dire lorsqu'ils leurs soutirent un maximum de fric.

Mère Afrique, mais qu'as-tu donc à faire fuir tous ceux qui veulent t'aimer, qui t'adorent, qui veulent t'aider sans arrière pensée aucune ? Hier, tu te montrais ingrate et odieuse à l'endroit de l'arche de Zoé. Pourtant comme celle de Noé, l'arche de zoé venait te sauver selon cette loi suprême inscrite en chacun de ses membres et qui les poussent, sans même que tu aies demander, à te venir au secours, à sauver ta progéniture même à ton insu. Un tel acte de philanthropie, d'une si extrême générosité, le trouveras-tu encore ? Pas si sûr !

Aujourd'hui, ce n'est plus un bienfaiteur que tu fais fuir, mais un amoureux multi-cartes. Un amoureux comme lui seul sait t'aimer. Le Rallye Dakar regroupait tous et toutes celles qui sont tombés amoureux de toi et qui comptaient te sortir de l'anonymat dans lequel tu sombres. Ils se sont mêmes déclarés tes ambassadeurs pour te représenter et te présenter partout dans le monde sous de beaux jours. Mais qu'est-ce qui t'a pris de faire fuir un amoureux aussi attentioné et multi-talents comme celui-là ? Comment maintenant vas-tu distraire tes enfants qui attendaient chaque retour de ton amoureux pour trouver du bonheur et s'extasier à chaque vrombissement de sa puissante mécanique ?

Mère Afrique, tu n'as pas compris que pour que ton amoureux ne compte pas ce qu'il perd dans votre relation, il fallait que tu étouffes les souffrances de cet amour que tu décris comme asphyxiant, étouffant voire mortel pour toi et tes enfants. N'as-tu pas compris que ton amoureux, aime ta souffrance pour qu'il se sente utile ?

Seul réconfort, au moins par cet acte, mère Afrique, nous savons dorénavant que, ton amoureux compte, il compte dès lors que tu lui fait comprendre que tu n'aimes plus sa façon de t'aimer; dès lors que tu lui dis qu'en tuant tes enfants, tu n'es plus capable de le supporter. Alors il compte; oui, il commence à pleurnicher, il t'accable et prétend même que tu gâches ainsi ta vie. Il dit qu'il ne viendra plus te soigner, amuser tes enfants. Cessera t-il aussi de venir chercher ce qu'il y'a dans ton sol ?

Il estime ses pertes, non pas dans ce qui sort de ses efforts, de ses poches mais bien de ce qu'il ne peut plus te soutirer en te violentant, en tuant tes enfants, en souillant et polluant ton sol etc.... Tout ce qu'il perd en ne t'exploitant plus.

Si je peux me permettre un conseil, chère mère Afrique, fais-attention à ces amoureux qui viennent d'ailleurs en te parlant d'humanisme et d'amour, car ils sont plus intéressés par tes biens que par toi-même. Mais dans cette attitude, il faut hélàs aussi te méfier de certains de tes enfants ingrats. Ceux qui pactisent avec les amoureux que tu éconduits et qui aujourd'hui encore regrettent que tu aies éconduit ton amoureux multi-cartes. Car comme les autres, ils parlent d'Afrique, mais leur coeur ne pense qu'au Fric comme le soulignait déjà le sage Francis BEBEY.


Samedi 5 Janvier 2008

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires