Coup de gueule

ET LA 7 EME MESURE SOCIALE ET SANITAIRE DU GOUVERNEMENT EST :


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


Ces taxes sur les malades sont antinomiques et contraires aux actions généreuses que développe notre Roi


DR IDRISSI MY AHMED
Lundi 7 Août 2017

La santé plus que le travail ou le pain est primordiale pour le développement humain !


ET LA 7 EME MESURE DU GOUVERNEMENT EST :



Ou sera celle de supprimer toutes les taxes indirectes qui sont appliquées sur les souffrances et les maladies !







EXPLICATIONS

Ce sont des réglementations, des lois archaïques, iniques, qui sont appliquées, par rapacité inhumaine et inconscience, depuis des lustres, sur un pan de société qui souffre de tous les types de maladies, aiguës et fréquentes, rares ou chroniques ou plus graves ! Le médicament est comme le pain ou le livre. L’INDH, c’est d’abord, la santé, celle du citoyen pour qu’il se relève et s’active ! Et non pas le harasser et de l’écraser de taxes, tout spécialement lorsqu’il est malade.

A l’AAMM, nous incriminons depuis près de 15 ans, la TVA. Elle qui était encore de 7% et qu’on vient d'augmenter à 10 % ! Plus la Taxes de Douane de 17 % sur tous les intrants des soins et sur les médicaments que nous décrions sur la presse. Sur la presse, sur les médias, à Al Bayane, sur l'Opinion et sur Libération, on le sait. Et nous militons et informons de nos dols, plus directement en nous adressant aux autorités et aux responsables de certains Partis politiques. Régulièrement encore, tant aux conseillers de SM le Roi , qu'aux cadres responsables, du Gouvernement et du Parlement, pour les impliquer dans la réforme fiscale attendue et aux fins de les rendre plus participatifs. Pour les rendre opérationnels et plus conscients des besoins sociaux. Ce a qui vient de motiver tant de rancœurs populaires et d’admonestations de la part du Roi ! SM lui-même, qui dans son dernier discours du Trône fait tout un réquisitoire sur les retards et les manquements.

Nous désignons par cette lettre répétitive, les taxes de Douane et de TVA comme une ineptie immorale, légalisée honteusement, une inconduite dans la gestion, en plus d’être des entraves aux soins ! C’est une fiscalité et ce sont des lois qui obèrent et brident les soins en les supplémentant de 17 % et de 10 à 20 % de hausses injustifiées. Soit 27 % de supplément, indirectement pris sur les médicaments et 37 % appliqués sur le matériel de diagnostic et sur les soins de santé. A ceci près, que ces taxations fiscalisent les médicaments alloués aux seuls malades. Les veinards ! Retenez-le SVP ! Seuls les malades, ô le bel incivisme, paient ces taxes immondes’’ sur les médicaments.
Et sur leurs intrants, en sachant que la plupart d’entre-eux, sont importés au pays, qui ne les invente et qui ne les fabrique pas, de novo sur place !

Et ces taxes indirectes s’appliquent sur les réactifs et le matériel de diagnostic alloué aux hôpitaux d'Etat comme sur le secteur libéral ! On voit comment les lois brident le budget des hôpitaux et comment il renchérit et limite les soins. Même pour ceux qui sont sécurisé sociaux, ce sont leurs Caisses, qui se tapent de payer ces belles taxes, appliquées à leurs seuls adhérents malades !



RÉFÉRENCES

http://www.oujdacity.net/na...

http://fr.calameo.com/read/...

http://www.atoute.org/dcfor...

http://www.leseco.ma/maroc/...

http://www.libe.ma/TVA-sur-...

http://www.survivreausida.n...



EXTRAITS COMPLEMENTAIRES

COPIE DU NET POUR LE RAPPEL

C’est là l’occasion propice et déférente de revenir avec bienséance sur notre demande de réformer «les taxes sur les maladies ». C’est ce que se sont en fait, ces taxes iniques de Douane et de TVA sur les médicaments importés, les réactifs, le matériel et les intrants des soins ! Elles sont partiales, indues, malencontreuses et archaïques ! Confrontés à leur pression sur l’accès aux soins, nous sommes les témoins conscients de leur négation et des colères suscitées chez ceux qui souffrent. Nous désirons que notre pays s’acquitte de cette outrance qui dessert toutes les classes, en pesant plus sur celles qui sont les plus fragiles, les démunis !

Ces taxes sur les malades sont antinomiques et contraires aux actions généreuses que développe notre Souverain bien aimé ! Car elles frappent tendancieusement et uniquement les malades. Elles ne sont payées et acquittées que par les seules personnes qui souffrent. Ne respectant, sauf exception, ni les malades psychiatriques, ni les cancers, ni les maladies chroniques. Tout comme elles frappent les douleurs aigües et les fièvres consumantes. Celles des parturientes et des nouveau-nés. Elles aliènent pour les compliquer les maladies, bien plus fréquentes chez les personnes percluses et celles qui sont éloignées des services médicaux !

La santé plus que le travail ou le pain est primordiale pour le développement humain ! Qui plus est, en bridant l’accès aux soins, les taxes indirectes sur les soins fragilisent en les hypothéquant, tous les progrès humains. Ces « taxes surérogatoires » freinent de leurs plus-values imposées, le renouvellement du matériel et la modernisation des services de santé ! Car même les hôpitaux paient ces taxes !

A l’occasion des fêtes et des félicités publiques, et comme participation civique de notre part à ces manifestations de joies, nous avons l’insigne honneur d’exprimer avec ferveur cette sollicitation de réforme à notre auguste Souverain. Nous réitérons cette demande de grâce, afin qu’elle puisse s’étendre à tout le Peuple





TEXTES EN RÉPONSE A CES INFOS DU 06 / 08 / 17



http://quid.ma/politique/le-gouvernement-sur-le-pont-mais-a-la-peine

http://albayane.press.ma/gouvernement-sengage-a-concretiser-discours-royal.html



DR IDRISSI AHMED, PRÉSIDENT DE L'AAMM


Lundi 7 Août 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 07/08/2017 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BMCE Bank incite les Marocains de l'étranger à investir au Maroc

Le groupe bancaire marocain BMCE Bank, en collaboration avec le ministère des Marocains résidant à l'étranger (MRE) et des Affaires de la migration, reconduit son programme de séminaires régionaux visant à inciter les MRE à investir au Maroc et à pérenniser les liens économiques et financiers avec leur pays d'origine.

Après une escale à Tanger (nord du Maroc) le 28 juillet dernier, le cycle s'est poursuivi vendredi à Agadir (sud) et se tiendra le 11 août à Saïdia (nord-est du pays).

A Agadir, des intervenants issus de différents organismes publics et privés ainsi que des experts en création d'entreprises et fiscalités ont pris part au débat et ont répondu aux questions des investisseurs MRE en matière de montage de dossiers financiers et de solutions de transfert d'argent pour profiter des opportunités d'affaires et de partenariat gagnant-gagnant.

L'édition de cette année met en oeuvre un nouveau format de séminaires retransmis dans le cadre d'une émission de radio interactive diffusée sur les ondes de la MFM (anciennement connue sous le nom de Casa FM radio), selon un communiqué du groupe bancaire marocain.

2.Posté par joszik le 08/08/2017 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça ne règle pas la logique consumériste qui a envahi le monde de la santé, mais au contraire cela aggrave la rapacité des sociétés privées et des investisseurs qui y voient là un moyen de gagner plus de fric en faisant bouffer à la population des médicaments inutiles, quitte à provoquer des maladies....Plus de malades plus de fric.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires